LES BLOGUES

Je détestais les vacances seule avec mes enfants

Il me fallait trouver une stratégie qui allait m'aider à remettre de la joie dans MA vie et qui entrainerait mes deux p'tits hommes sur cette même route.

02/08/2017 09:00 EDT | Actualisé 02/08/2017 09:00 EDT
Imgorthand via Getty Images
Comment mettre à profit mon expertise et faire en sorte de rétablir des liens, une complicité, une collaboration entre eux?

Je ne sais pas pour vous, mais ici, on dirait que lorsque mes garçons passent beaucoup de temps ensemble, la tension s'installe et la susceptibilité est au rendez-vous. Un regard, un ton de voix, un mouvement, un soupir, un sourire, tout peut devenir l'occasion pour l'un ou l'autre d'exploser et faire la gueule. Insidieusement, j'en suis venue à accepter une mission catastrophe pour essayer de maintenir un peu d'équilibre et d'harmonie entre eux et autour d'eux.

Peut-être que, comme moi, sans vous en rendre compte, vous ayez accepté la mission qui consiste à faire en sorte que tout reste calme en recadrant les perceptions de l'un, raisonnant l'autre, consolant le premier, reformulant ce qui vient d'être mal interprété.

Pour ma part, l'ampleur des efforts à déployer, l'énergie investie pour essayer de maintenir un semblant d'harmonie tout en évitant d'en rajouter ou de péter un plomb faisant en sorte que je finissais par me coucher complètement exténuée.

Il était hors de question que je passe une semaine au chalet avec les deux pour vivre de telles tensions.

À un moment, je n'en pouvais tout simplement plus! Il était hors de question que je passe une semaine au chalet avec les deux pour vivre de telles tensions. J'appréhendais encore plus notre semaine de roadtrip confinée dans une voiture sans pouvoir m'en extirper et être obligée de subir les frasques de l'un ou l'autre.

Que faire pour renverser la vapeur? Comment m'y prendre alors que, moi-même, j'étais au bord de la crise de nerfs? Il me fallait trouver une stratégie qui allait m'aider à remettre de la joie dans MA vie et qui entrainerait mes deux p'tits hommes sur cette même route.

Le défi 5-5

Comment mettre à profit mon expertise et faire en sorte de rétablir des liens, une complicité, une collaboration entre eux? En discutant avec eux, on a décidé de mettre en place un défi qu'on a nommé Le Défi 5-5. Mais qu'en est-il?

Ce défi consiste à dire 5 choses agréables et réellement senties et de faire 5 choses pour rendre service ou faire plaisir à chacune des personnes qui embarque dans le défi.

Pour bien saisir le défi, on a discuté ensemble de l'objectif. Nous avons déterminé que l'objectif était bel et bien de faire quelque chose pour vraiment faire plaisir à l'autre et non pas simplement de mettre un crochet « check !» pour avoir dit ou fait quelque chose. Pour qu'ils comprennent bien l'objectif, j'ai pris le temps de leur faire sentir la différence entre un « Merci! J'apprécie ce que tu as fait » lancé à la volée et ce même merci en prenant le temps de m'approcher d'eux, de les regarder avec tendresse et de les serrer contre moi. Sans surprise, ils ont préféré le deuxième. Ils ont compris et senti la différence entre les deux versions. Nous nous sommes alors entendus que le défi consistait donc à faire et dire 5 choses bien senties et non pas lancées en l'air juste pour faire un « check! ».

J'y participe!

Évidemment, je participe aussi à ce défi avec mes enfants. Étrangement, ça me fait un bien fou de m'arrêter et de prendre conscience des choses que j'apprécie chez mes enfants. Je prends le temps de venir vers eux, de les regarder dans les yeux, de les serrer contre moi et de leur dire simplement que j'apprécie le temps qu'ils ont mis à faire la vaisselle, que j'aime quand il dit des blagues rigolotes ou encore que je trouve agréable de l'entendre jouer du piano.

Aussi, j'essaie de les surprendre à faire des choses que je sais qu'ils aiment. Une partie d'un jeu vidéo sur la PS4 que mon grand réclame depuis des lunes, aller chercher des trucs de bricolage pour le plus jeune.

Les résultats

Étonnamment, depuis quelques jours, ils sont plus complices que jamais. Je les entends se dire des choses agréables et se rendre service ou faire des surprises simplement pour le plaisir de faire plaisir. Je les entends rire ensemble, se dire « Je t'aime », s'offrir des privilèges, donner l'avantage à l'autre. C'est tout simple et ça a drastiquement changé l'ambiance!

​Et vous savez quoi? J'ai vraiment très hâte à notre roadtrip!

LIRE AUSSI
»
Ariane Moffatt nous présente son petit garçon (et sa nouvelle poussette)
» Quand ce petit garçon dessine sa famille, il n'oublie pas de rajouter les règles de sa mère
» Cette maman démonte les clichés sur ce que signifie "être une bonne mère"

Je détestais les vacances seule avec mes enfants