LES BLOGUES

Comment trois rituels peuvent transformer notre vie

19/06/2016 10:05 EDT | Actualisé 20/06/2017 05:12 EDT

La méditation c'est apprendre que l'on peut compter sur soi en toutes circonstances.

Lorsqu'une personne souhaite investir plus de temps à améliorer sa relation à elle-même et apaiser un peu le brouhaha dans son esprit, la méditation est souvent une alternative intéressante. Incorporer la méditation à son quotidien est un exercice d'une profonde transformation, simple certes, mais pas si facile à faire que cela en a l'air. Les mots d'ordre lorsque nous voulons intégrer une nouvelle habitude sont la discipline et la constance.

Si vous êtes à la croisée des chemins ou que vous avez envie de retrouver cette flamme en vous qui s'illumine devant la vie, peut-être l'idée et la mise en action de nouvelles habitudes appelées rituels pourraient ensoleiller votre vie. Les rituels proposés aujourd'hui sont des outils simples dont la réputation n'est plus à faire. Appliquer chaque jour, ils transforment la manière de penser; de ressentir; de percevoir notre environnement et évidemment, la qualité de notre bien-être. J'en ai la certitude, car je les pratique moi-même depuis plusieurs années. Alors voici un petit abrégé de ces rituels.

Les rituels transformateurs

La Méditation

Il y a les méditations strictes et les plus souples. La plus douce reste selon moi la méditation en pleine conscience. Elle consiste à s'asseoir confortablement, le dos droit et de porter une attention sans jugement sur la respiration. Dans le silence, on laisse venir le calme en ramenant l'attention à la respiration même si on voit repartir le manège des pensées. Il ne s'agit pas de contrôler la respiration ni les pensées. On observe tout simplement. C'est une pratique consciente qui a comme ancrage la respiration et le mouvement des vagues de l'abdomen. C'est se détacher du mental et l'union avec l'être véritable. De plus en plus, la capacité de concentration grandit, la paix, la relation avec l'instant présent se modifient. Commencez avec des petites séances de 5 minutes et augmentez graduellement au temps qui vous convient. L'utilisation d'un chronomètre est opportune. Expérimentez ce qui vous inspire le plus et faites-en une pratique quotidienne. L'important est de commencer et de persévérer chaque jour. Vous créerez alors une habitude et vous ne voudrez plus vous en passer.

La gratitude

Cette pratique qui consiste à dresser une liste des bienfaits vécus dans la journée le soir avant de dormir ou le matin, nous apprend à voir de plus en plus l'abondance autour de soi et développe la propension au positif. Comme le cerveau est fait pour enregistrer plus fortement les expériences à connotation négative pour notre instinct de survie, l'homo sapien évolué que nous sommes devenus, a la faculté intellectuelle de déjouer la nature en écrivant des «mercis» pour un nombre incalculable de choses. Ainsi, oui certaines bénédictions seront répétitives, mais faire ce rituel apporte plus de paix, plus de reconnaissance, plus de bonheur intérieur. Nous cessons d'avoir peur du manque et l'abondance se réinstalle sur notre chemin. Dire merci invite la vie à nous manifester encore plus de raisons d'être reconnaissant. Écrire cette liste fait prendre conscience de notre état privilégié. Et si votre émerveillement s'est endormi entre l'enfance et le début de l'âge adulte, il y a de fortes chances que la liste de gratitudes vous en redonne l'essence.

Le pardon

Il y a une pratique dans le programme de rétablissement des 12 étapes qui consiste à demander pardon aux autres quand nous faisons une erreur et de réparer notre faute si c'est possible. Cela augmente l'humilité et améliore la personnalité. De plus, pardonner aux autres de ne pas avoir répondu à nos attentes égoïstes, nos désirs ou autre, apporte la paix. Il ne s'agit pas de pardonner l'inacceptable, non bien sûr. Le pardon dont il est mention ici est celui de cesser de ruminer des scénarios destructeurs pour bercer notre bien-être. On dit souvent que de faire du ressentiment, c'est prendre le poison que nous voudrions faire boire à la personne qui nous a offensés. Quelquefois, pardonner prend des années, nous n'avons pas un bouton pour pardonner sur le champ. C'est souvent un processus. En outre, il y a les petits irritants du quotidien pour lesquels, il est plus facile de tirer un trait. N'est-il pas plus sain et doux pour nous de choisir nos batailles et de pardonner les autres et soi-même pour la somme des petites choses moins importantes au final? La personne qui nous a coupé la route en voiture, celle qui nous a parlé brusquement, l'autre qui n'a pas retourné notre appel. Laissons à la vie le pouvoir de sa volonté et pardonnons davantage. Ne soyons pas les victimes des mauvaises pensées et des ressentiments toxiques dans notre psychique. Reprenons le pouvoir sur notre bien-être.

Ces trois rituels ont la force de transformer notre paix d'esprit. J'espère qu'ils vous aideront comme ils continuent de m'aider. Bonne continuité et au plaisir de vous reparler très prochainement.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les 13 commandements du sommeil

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter