LES BLOGUES

Lettre à un Québécois en exil

31/08/2015 10:11 EDT | Actualisé 31/08/2016 05:12 EDT

Salut,

Ça fait cinq ans maintenant que tu es parti pour l'Angleterre. Une famille dans un avion, suspendue entre deux continents. Un ménage au complet flottant quelque part dans un container sur un cargo au beau milieu de l'Atlantique. L'exode. Tu as reconstruit ta vie là-bas. Tu dis que tu continues de suivre les nouvelles du Québec. Cinq ans. Tout a tellement changé ici. On dirait que le Québec que tu as quitté n'existe plus.

À quoi ressemble le Québec de 2015 ?

La Commission Charbonneau a fini ses travaux et on attend maintenant son rapport. Après des années d'enquêtes, des heures d'interrogatoires télévisés, aucun gros bonnet du crime organisé n'a été épinglé. L'ancien maire de Laval est accusé de gangstérisme. On perquisitionne chez l'ancien maire de Montréal. Mais les mafieux qui trônent au sommet de la chaîne alimentaire n'ont pas été inquiétés. C'est business as usual pour les corrupteurs. Les Québécois se résignent à subir la corruption comme un époux accepte de se faire tromper.

Pendant que les Québécois levaient le voile sur la corruption endémique qui afflige le Québec, un train de pétrole explosait à Lac Mégantic, tuant 47 personnes dont des enfants de 2 et 4 ans. Deux survivants se sont suicidés depuis. Le Québec est devenu la voie de passage royale du pétrole vers l'Atlantique. C'est la ruée vers l'est. L'industrie et les gouvernements marchent main dans la main pour imposer l'invasion pétrolière de notre territoire. 100 000 barils par jour traversent aujourd'hui Montréal en train. C'est drill baby drill et l'impunité totale au Québec. Imagine un peu si des terroristes avaient tué 47 personnes... mais le pétrole pèse plus que les vies humaines.

Du côté d'Ottawa, plutôt que de protéger le public suite à la pire catastrophe industrielle de l'histoire du pays, le gouvernement conservateur a adopté le projet de loi C-51 qui donne des pouvoirs sans précédent à l'État d'espionner et de détenir des citoyens sans le mandat d'un juge s'ils sont soupçonnés d'activités terroristes. Savais-tu qu'au Canada, on a statistiquement plus de chances d'être tués par un orignal que par un terroriste? Pourtant le gouvernement ne surveille pas les orignaux... mais il a pris soin d'inclure l'opposition au transport de pétrole dans la liste des activités terroristes.

Pour la première fois ma conjointe m'a demandé: «Vas-tu te faire arrêter?». J'ai certainement plus de chances d'aller en prison que le chef de la mafia ou le président d'une pétrolière...

Justement, au Québec, 7000 personnes ont été arrêtées depuis 2012 dans des manifestations, la grande majorité dans des rafles policières où des manifestants pacifiques ont été cueillis sans discernement et souvent avec usage excessif de la force. Le profilage politique et la répression sont revenus en force.

Dans une société vieillissante et craintive, les jeunes qui défendent leurs droits se font sévèrement remettre à leur place. Pour de nombreux jeunes, le printemps 2012 aura laissé les mêmes cicatrices que celles qu'a infligées la police de Duplessis.

Nous avons aussi eu droit à une infecte charte des valeurs, taillée sur mesure pour attiser la xénophobie ambiante et servir des intérêts électoralistes au péril de notre capacité future de vivre avec les dizaines de milliers de musulmans qui se sont établis ici depuis 15 ans. Cette charte, qui voulait voir les symboles religieux disparaître de l'espace public, allait congédier une éducatrice en service de garde qui porte un voile, mais maintenir une croix de 30 pieds à l'entrée de l'école de mes enfants. Elle conservait aussi le crucifix à l'Assemblée nationale. Dieu merci, on a crissé le tout à la poubelle.

Après la corruption, la charte, les morts de Lac Mégantic, les Québécois avaient besoin d'un break et ils ont choisi de s'élire un gouvernement qui promettait de ne pas tenir de référendum et de créer des jobs. Dès le lendemain de son élection, et sans en avoir obtenu le mandat, le nouveau gouvernement a prétexté l'urgence de rétablir l'équilibre des finances publiques pour démolir des pans entiers de ce que nous avons construit en trois générations.

Ce programme d'austérité le plus radical au monde passe tout au rouleau-compresseur: santé, éducation, garderies, soutien des régions. Tout. Sauf bien entendu le Plan Nord et les subventions aux minières. Le Québec d'aujourd'hui paye des étrangers pour venir prospecter le minerai du nord du Québec mais il est incapable de découvrir les pépites d'or qui croupissent dans ses écoles. Pas un rond pour aider les élèves en difficulté. Dans dix ans on aura perdu une génération.

Tu peux le dire à tout le monde en Angleterre: Margaret Thatcher n'est pas morte. Bientôt, elle aura sa photo à côté du crucifix à l'Assemblée nationale.

C'est ça le Québec en 2015: austérité, pétrole, xénophobie, répression. C'est le grand retour du balancier. The times, they are changing back. Denys Arcand a récemment déclaré que rien n'avait changé depuis qu'il a réalisé Le confort et l'indifférence en 1980. Au moins, en 1980, on sortait de la Grande noirceur. Aujourd'hui, on y retourne.

Tu vois, c'est toi qui es parti, mais c'est moi qui ne me sens plus chez nous. Tu as quitté le Québec. Le Québec me quitte. L'exilé, c'est moi.

Tu sais, Aussant a appelé à la fin de tous les exils. Je pense que la grande majorité des exilés vivent encore ici.

Il serait temps qu'ils ressortent leurs casseroles et leurs cuillers de bois.

Le Québec que tu as quitté est endormi. Je te fais signe si il se réveille.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

5 choses à savoir sur C-51

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter