Julie Niquette

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Julie Niquette
 

Livres: La tendresse attendra, de Matthieu Simard

Publication: 09/08/2012 11:05

Mon vendredi soir dernier, je l'ai consacré à Matthieu Simard ou plutôt à son dernier roman, La tendresse attendra (Stanké). Ce n'était pas notre première soirée ensemble. En fait, j'avais déjà passé du temps avec lui ou plutôt avec ses mots dans Ça sent la coupe (Stanké), il y a de cela un bon moment déjà. Le temps passe. C'est fou.

Tenant La tendresse attendra entre mes mains, je l'observais en sachant déjà qu'il me plairait... Un peu comme lorsque l'on rencontre pour la première fois une personne que l'on a l'impression de connaître et que l'on aime déjà. On n'y peut rien. C'est comme ça.

En ce vendredi soir, j'ai découvert l'univers de ce personnage principal, cet écrivain qui veut tout quitter pour changer, pour devenir ce que l'on attend de lui - pense-t-il - pour devenir plombier (alors qu'il n'a aucune connaissance dans le domaine) ou simplement autre chose qu'un écrivain. Changer, s'améliorer, être quelqu'un d'autre dans le but avoué de retrouver sa douce qui l'a laissé.

L'auteur, Matthieu Simard, dans La tendresse attendra, nous offre une histoire en apparence légère, mais qui prend rapidement de l'ampleur et s'enrichit, à mesure que l'on parcourt ses pages. Une histoire sensible qui nous permet de ressentir à travers les mots de Matthieu Simard, toute la douleur de son personnage, toute sa détresse et tout son amour pour celle qui l'a sorti de sa vie. Tout cela est livré en toute simplicité. Comme si le but était justement de nous laisser apprivoiser ce personnage et son histoire, afin que l'on puisse ensuite l'adopter et souffrir un peu avec lui. Pour mieux comprendre et ressentir sa peine, ce trou gigantesque que la séparation a laissé en lui. Comme un ami trop empathique.

La tendresse attendra, c'est un roman qui, sans crier gare, nous permet de faire des prises de conscience. De même, il nous fait apprécier la rencontre de personnages qui, bien que fictifs, demeurent attachants et humains, que ce soit l'écrivain qui est au centre de tout le roman et dont on ignore le nom, son ex-amoureuse à qui il s'adresse constamment malgré son absence, le nouveau patron de ce dernier, certains de leurs clients ou Éric, le meilleur ami du personnage principal qui tente de lui faire voir le bon côté des choses malgré cette blessure du cœur encore vive.

La tendresse attendra, c'est un roman que les mots, au terme de notre lecture, ne peuvent réellement et convenablement expliquer. Une histoire qui, sans conteste, fait vivre aux lecteurs et aux lectrices des sentiments qui ne s'écrivent pas, ne se disent pas, mais se ressentent. Pour cela et pour bien d'autres raisons, dont la sensibilité et l'humour de l'auteur, j'encourage fortement la lecture de ce livre.

Vivement le moment où je partagerai encore une fois un vendredi soir avec Matthieu Simard. Serait-ce pour bientôt? L'avenir nous le dira.

En attendant ce prochain rendez-vous littéraire, je n'ai qu'une envie : me coller contre mon amoureux pour savourer le temps que j'ai avec lui, comme si je réalisais une fois encore, à la lumière de ma lecture de ce roman, que tout n'est pas éternel.

L'auteur:

Matthieu Simard est l'auteur de Pavel, une série jeunesse parue aux Éditions La courte échelle, d'Échecs amoureux et autres niaiseries (Stanké), de Ça sent la coupe (Stanké), de Douce moitié (Stanké) et de Llouis qui tombe tout seul (Stanké). Il a aussi collaboré à Amour et libertinage par les trentenaires d'aujourd'hui (Les 400 coups). Il a signé une nouvelle dans Cherchez la femme (Québec Amérique). Pour en apprendre davantage sur lui et sur ses activités professionnelles, visitez le http://www.matthieusimard.com/.

 
Suivre Le HuffPost Québec