Julie Niquette

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Julie Niquette
 

À la découverte de Jehane Benoit, la grande dame de la cuisine canadienne

Publication: 11/10/2012 11:38

Le roman débute avec Robert, journaliste politique, qui se rend dans une vente-débarras chez Jehane Benoit, décédée récemment. Cette femme le fascine et il se donne comme mandat d'écrire la biographie de cette gastronome, cuisinière et vedette du petit écran et de la radio. Un chapitre sur deux est consacré à la description de la vie de ce biographe et de son enquête pour rassembler toutes les informations nécessaires pour mener à bien ce projet. Les autres chapitres s'intéressent à l'histoire de Jehane Patenaude qui deviendra éventuellement Jehane Benoit.


coverjehanebenoit


Dès les premières pages de ce livre, nous sommes à même de reconnaître en Jehane Patenaude toute sa détermination, son cran et son ambition. Ces caractéristiques sont présentes dès son jeune âge. Il est intéressant d'être témoin de la vie de cette jeune fille vive et intelligente dans un contexte social où la femme n'occupe pas une place de choix. Cela illustre à quel point elle était décidée et audacieuse.

Nous faisons également la rencontre de ses parents. Les Patenaude sont avant-gardistes à mon sens. La confiance que son père lui portait aura contribué à faire d'elle la femme que l'on a connue. Son père voyait grand pour sa fille, il l'encourageait et la soutenait malgré que certains de ses projets, comme d'aller étudier à Paris durant l'adolescence, ne cadraient pas du tout avec les mœurs du temps. « Les chemins tout tracés ne lui convenaient pas, » précise-t-on dans ce roman.

La priorité de Jehane n'était pas le mariage, malgré ce que sa mère souhaitait. Elle rêvait plutôt d'aller plus loin. Et elle y parviendra. Pour décrire son rôle central dans les cuisines du Québec, on dit : « Jusqu'à sa mort, en 1987, elle ne cesserait de faire évoluer cette connaissance, dans les deux langues, sans aucun rival, ou presque. Jehane Benoit, l'impératrice de la cuisine, devait régner pendant presque un demi-siècle sur son propre royaume et le servir en monarque éclairé avec tout l'amour qu'elle éprouvait pour ses sujets. » Ses cours de chimie alimentaire, son amour pour la cuisine, son respect des gens et son travail acharné auront fait d'elle une pionnière.

Cette auteure de plus de vingt-cinq livres, vedette de la télévision et de la radio, aura occupé une place de choix dans la vie des femmes. Discrète, convaincue et crédible, elle aura laissé sa marque dans plusieurs domiciles québécois, canadiens et même ailleurs dans le monde.

À travers ce roman, nous apprenons aussi à connaître Robert, celui qui s'applique à écrire la biographie de Jehane Benoit. Au début, j'avais de la difficulté à comprendre l'intérêt d'une telle proposition. Mais au fil des chapitres, j'ai apprécié de le suivre dans son parcours d'écriture. Peut-être ressemblait-il à celui des auteures? J'ai fini par réaliser que cela changeait le rythme du roman pour le mieux. J'ai apprécié le fait que la vie de Robert progresse à mesure qu'il nous partageait celle de Jehane Benoit. Comme quoi, il n'est jamais trop tard pour se découvrir et faire de l'espace pour la personne que l'on est réellement. Qui sait, le fait de fouiller la vie d'une personne nous amène peut-être à se questionner sur notre propre vie?

Lire À la découverte de Jehane Benoit, c'est faire la rencontre d'une grande dame de la cuisine canadienne qui a pavé la voie à des Ricardo et à des Josée Di Stasio. C'est aussi réaliser toute la force et la détermination de cette femme qui a su se démarquer dans un contexte social pas toujours favorable.

Les auteures
Marguerite Paulin : Détentrice d'un doctorat de l'Université McGill, elle a publié les biographies de Félix Leclerc, Louis-Joseph Papineau, Maurice Duplessis, René Lévesque, Jacques Ferron et Pierre Elliott Trudeau. Elle produit et anime l'émission Quai des partances à Radio Centre-Ville.
Marie Desjardins : Elle a enseigné la littérature à l'Université McGill. Auteure de multiples portraits biographiques et d'une quinzaine d'ouvrages publiés au Canada et en France, dont Les yeux de la comtesse, La voie de l'innocence et Sylvie, Johnny Love Story, elle a récemment traduit Moi, Charles Manson.

 
Suivre Le HuffPost Québec