LES BLOGUES

Cinéma: cherchez la femme

18/12/2014 11:03 EST | Actualisé 17/02/2015 05:12 EST

Au cinéma, cherchez la femme... Elle se cache encore trop souvent derrière des hommes. C'est mathématique. Petit exercice pour le démontrer.

Ce n'est pas la première fois qu'on en parle et ce ne sera pas la dernière, car les choses bougent vraiment trop lentement (en fait, est-ce que ça bouge? Dites-le-moi si le mal de mer vous pogne ; moi, ça va.). Les réalisatrices sont trop peu nombreuses. Pourquoi? Comme en politique, les raisons sont sûrement multiples et difficiles à cerner. Les Réalisatrices Équitables en ont fait leur cheval de bataille et elles ont bien raison.

Certaines actrices, regroupées au sein de l'Union des Artistes, ont aussi mis cette question de l'avant : moins de rôles principaux pour les femmes au cinéma, et c'est encore pire après 40 ans.

L'équation est simple. Moins de personnages féminins importants parce que moins de femmes créatrices de ces histoires (scénaristes et réalisatrices). C'est compréhensible. On écrit sur ce qu'on connaît le mieux. Les hommes ont donc tendance à donner une figure masculine à leur héros. Et, à mon avis, les personnages secondaires féminins créés par des hommes sont souvent plus « fantasmés » que réalistes. Je ne dis pas que c'est toujours comme ça, je parle d'une tendance. (N'est pas « Mommy » Dolan qui veut.)

D'où la nécessité d'avoir davantage de femmes aux commandes. Pas parce qu'elles sont meilleures. Pas parce qu'elles vont révolutionner le monde du cinéma. Seulement parce que nous aussi, les filles, on a envie d'être bien représentées dans le monde du 7e art.

Tout ça pour vous dire que je m'amuse souvent à analyser les films réalisés et ainsi comparer les réalisateurs et leurs personnages principaux. Faites-le vous aussi, vous allez voir, c'est chaque fois pareil. J'avais envie de partager l'exercice avec vous aujourd'hui.

La SODEC a annoncé son soutien à 12 longs-métrages de fiction pour 2014-2015. Voici ce que ça donne (je n'ai gardé que le début des descriptions pour illustrer mon propos) :

6 h

«En 1955, Tom, 17 ans, en maison de redressement, apprend que son père est condamné à mort pour avoir tué son patron abusif et violent.»

Personnage principal : Tom

Réalisateur : Michel Jetté

BORIS SANS BÉATRICE

«Boris Malinowski, esprit fort, libéral et orgueilleux, a atteint tous ses buts. Depuis un temps, sa femme Béatrice, ministre au gouvernement du Canada, est clouée au lit victime d'une mystérieuse dépression.»

Personnage principal : Boris

Réalisateur : Denis Côté

DESPERADO

«Adrien, un solitaire d'âge mûr, se retrouve au mauvais endroit au mauvais moment et se fait enlever par Cédric et William, deux jeunes qui se sont sérieusement mis dans le pétrin.»

Personnage principal : Adrien

Réalisateur : Richard Angers

MISSION YÉTI

«Les destins de Nelly Maloye, détective privée débutante, et Simon Picard, assistant de recherche en sciences de l'Université Laval, se croisent accidentellement.»

Deux personnages principaux : Nelly et Simon

Réalisateurs : Pierre Greco et Nancy Florence Savard

Tiens donc... Première apparition d'une héroïne féminine et il y a justement une fille à la création. C'est un film d'animation, mais le rapport est le même.

NITRO RUSH

«Condamné pour le rôle qu'il a joué dans l'homicide involontaire d'un policier, Max apprend que son fils Théo vient d'être recruté par une organisation criminelle.»

Personnage principal : Max

Réalisateur : Alain Desrochers

PAYS

«À 25 ans, Félixe, nouvellement élue au gouvernement fédéral canadien, se voit catapultée à l'Île de Besco pour prendre part à une médiation concernant les ressources minières de ce pays. Émily, une médiatrice de renom aux prises avec des procédures de divorce difficiles, mène celle-ci. Danielle, la première ministre de l'île, tente de gérer la situation tout en s'occupant de sa vie familiale. Une amitié se nouera entre les trois femmes (...).»

Personnages principaux : Félixe, Émily et Danielle (Wow... Trois filles!)

Réalisatrice : Chloé Robichaud (Ah ben, tabarouette... une fille!)

PERDI EN AYITI

«Après avoir connu le sommet, l'animateur de talk-show Marc Morin est à un tournant de sa carrière et de sa vie personnelle. Pour le relancer, son agent lui organise contre son gré un séjour en Haïti, cinq ans après le séisme de 2010, afin d'agir comme porte-parole d'une ONG québécoise qui œuvre là-bas.»

Personnage principal : Marc Morin

Réalisateur : Benoit Pelletier

LE PROBLÈME D'INFILTRATION

«Chirurgien dédié au sort des grands brûlés, époux d'une femme sensible et intelligente, père d'un enfant docile, bricoleur adroit, cuisinier hors pair, Louis Robert vit la perfection jusqu'au jour fatidique où tout se met à se fissurer.»

Personnage principal : Louis Robert

Réalisateur : Robert Morin

LES TROIS P'TITS COCHONS 2

«Nous retrouvons les trois petits cochons cinq ans plus tard, toujours victimes de leur sexualité débordante.»

Personnages principaux : 3 gars

Réalisateur : Jean-François Pouliot

X QUINIENTOS

«X Quinientos nous raconte les histoires d'Alex, Maria et David, trois jeunes migrants du continent américain qui sont chacun confrontés au décès d'un être cher.»

Personnages principaux : Alex, Maria (une fille, youppi!) et David

Réalisateur : Juan Andrés Arango

A WORTHY COMPANION

«Robert Drake est un postier qui vit dans une banlieue nord-américaine. Il est perçu comme un employé modèle, comme un aide-soignant de son frère handicapé, et comme un voisin tranquille.»

Personnage principal : Robert Drake

Réalisateurs : Carlos Sanchez et Jason Sanchez

BIRTHMARKED

«En 1976, Ben Morin et Catherine O'Neal commencent une expérience visant à changer notre compréhension de l'identité humaine.»

Personnages principaux : Ben et Catherine (ah!)

Réalisateur : Emmanuel Hoss-Desmarais

Maintenant, faites le décompte. Une seule réalisatrice sur 12 films (non, 2 réalisatrices, pardon... versus 11 réalisateurs). Combien d'héroïnes?

Je ne reproche absolument pas aux gars d'écrire des rôles de gars. Je constate seulement que si on veut avoir à l'écran davantage de beaux rôles d'avant-plan féminins, il faut que les femmes puissent scénariser et réaliser leurs propres films. Et je me demande comment ça se fait que ce ne soit toujours pas le cas. Qu'est-ce qui ne va pas? Pourquoi ça ne bouge pas davantage de ce côté-là. Les filles sont talentueuses aussi, alors ce n'est pas le problème. Et il y en a forcément un. Un tel pourcentage, un tel déséquilibre, ce n'est pas normal.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Films de la semaine - 19 décembre 2014

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter