LES BLOGUES

Des analyses et des points de vue multiples sur l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Julie Blais Comeau Headshot

Situation délicate : Visite à l'hôpital

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Situation délicate :

Je rendrai visite à une amie à l'hôpital en fin de semaine. Je ne suis pas pour les bouquets de fleurs. À cause du transport pour le retour à la maison, il me semble qu'ils ne sont pas faciles. Aussi, certains patients sont allergiques aux fleurs. Pour ce qui est de la boîte de chocolats, nous connaissons tous de plus en plus de diabétiques. J'apprécierais que vous me donniez quelques suggestions pour faciliter mon choix de cadeau à offrir à un patient à l'hôpital. Merci.

Solution(s) :

Vos intuitions sont bonnes. Quoi que très enjolivant, les bouquets de fleurs à l'hôpital sont découragés surtout quand l'hospitalisation est de courte durée. Comme vous l'écrivez, le patient pourrait être encombré par le bouquet qu'il devra apporter chez lui.

Et effectivement, certaines personnes sont allergiques au pollen des fleurs. Elles pourraient réagir à leurs présences dans la chambre d'hôpital. Si votre amie est dans une chambre semi-privée, votre bouquet pourrait aussi nuire à sa voisine de chambre.

Certains patients ne tolèrent pas les odeurs prononcées pendant certains traitements. Elles leur donnent la nausée. Les odeurs dérangeantes ne se limitent pas aux fleurs, mais aussi au parfum. Donc, lors de votre visite à l'hôpital évitez de porter du parfum ou même de fumer. L'odeur de cigarette est généralement désagréable pour les patients.

Les plantes sont déconseillées, car elles peuvent contenir de la moisissure, des petits insectes et des bactéries.

Pour ce qui est des chocolats, vous connaissez votre amie et ainsi ce qui est permis ou pas dans sa diète. Dans le doute, informez-vous à elle ou en téléphonant, au préalable, au comptoir des infirmières.

Pour les autres choix de cadeau, pensez aux choses douillettes, confortables et réconfortantes, tels :
• une jetée,
• des bas du style « spa », sans élastique serrés autour de la cheville,
• un foulard,
• une écharpe,
• un petit coussin d'appoint pour le dos,
• des revues, des jeux de mots ou même un cahier à colorier avec des crayons ou
• une carte cadeau iTunes pour acheter de la musique, des jeux en ligne ou un livre audio.

Patient ou visiteur, on est mal à l'aise avec les visites à l'hôpital. Les malades se sentent vulnérables à cause de la maladie et aussi de leurs tenues vestimentaires, très différentes de leurs habits habituels. Les visiteurs eux ont tout simplement un malaise avec la maladie et ne sont pas confortables d'interagir de savoir quoi dire et faire.

Voici donc quelques lignes directrices à considérer, avant d'aller visiter à l'hôpital.

Vérifiez si vous êtes bienvenu. Téléphonez à l'hôpital ou aux proches du malade.

N'y allez pas si vous avez un petit début de quelque chose; grippe, toux ou écoulement nasal.

Ayez une attitude à la fois positive et empathique. Soyez à l'écoute du patient. Vous n'êtes pas là pour raconter vos maux. Il est tout à fait approprié de s'informer au patient de comment il va.

Fermez votre téléphone cellulaire avant d'entrer à l'hôpital. SI vous attendez un appel important, ce n'est probablement pas le moment d'aller visiter un malade. Choisissez votre priorité. Votre appel entrant pourrait être dérangeant pour le malade.

Faites ce que les affiches vous dictent ou le personnel de l'hôpital vous demande : fermez votre cellulaire, utilisez le désinfectant pour les mains et/ou portez un masque.

Cognez avant d'entrer, même si la porte est ouverte. Attendez qu'on vous invite à entrer. Si la porte est entrouverte et que le malade dort, informez-vous au comptoir des infirmières pour valider si vous deviez attendre ou pas.

Ne vous assoyez pas sur le lit du patient. Prenez une chaise. Le patient pourrait se sentir envahi ou être inconfortable par le mouvement dans son lit.

N'utilisez pas la toilette du patient. Allez plutôt vers les toilettes publiques.

Utilisez votre voix de bibliothèque; douce et basse.

Quand le personnel médical entre dans la chambre, excusez-vous vers le salon de repos ou quittez.

La durée d'une visite à l'hôpital est d'environ 40 minutes mais peut être aussi courte que cinq minutes. Généralement, quand un autre groupe de visiteurs arrive vous devriez quitter. Il pourrait être difficile et fatigant pour le malade de faire la conversation avec tous.

Si on vous a demandé de rester avec le malade pendant plusieurs heures apportez-vous de la lecture. Rassurez-le que vous êtes bien et que la conversation n'est pas nécessaire.

Avant de partir, demandez au patient ou à ses proches comment vous pouvez aider en suggérant de :
• faire de la lessive pour le patient ou sa famille.
• préparer un repas.
• voyager les enfants.
• donner des nouvelles aux autres; famille éloignée, amis, voisins ou collègues, en les informant par courriel, sur les réseaux sociaux ou au téléphone sur le rétablissement du malade.

Protégez-vous et vos proches de la maison, réappliquez du désinfectant pour les mains en quittant l'hôpital.

De façon générale madame, à titre de visiteur, respectez les souhaits de votre amie, la patiente, ainsi que les consignes de l'hôpital et comme le disait si bien ma grand-mère maternelle Florina : « Dans le doute, on s'informe. »

Vous vivez une situation délicate ? Ce blogue est à votre service. Écrivez à Julie. Votre situation pourrait éclairer d'autres lecteurs. Vous aimeriez d'autres solutions ? Aimez sa page Facebook, visitez son site web, suivez-la sur Twitter ou commandez son nouveau livre Etiquette: Confidence & Credibility. Vous préparez une conférence ? Julie se fera un plaisir de voyager pour présenter une activité d'étiquette pour votre équipe.

Close
La signification des fleurs
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée