LES BLOGUES

Situation délicate : les règles du <em>regifting</em>

29/12/2013 05:14 EST | Actualisé 28/02/2014 05:12 EST

Situation délicate :

Vous êtes sûr que les voisins l'ont fait avec le panettone de la boulangerie italienne. Vous pensez que votre beau-frère l'a aussi fait avec les balles de golf sans nom rouges et vertes. Vous savez que votre mère le fait avec des bouteilles de vin bon marché. Et c'est connu de tout le monde dans la famille, votre grand-mère le fait aussi, mais pas très subtilement, avec des cadres photo. Et vous, l'avez-vous déjà fait, le ferez-vous cette année... passer un cadeau au suivant ?

Maintenant que Noël est passé, que les jolis papiers et les beaux choux ont été retirés des cadeaux, c'est la saison de « passer le cadeau au suivant ». Pour beaucoup de Québécois, les invitations entre Noël et le Jour de l'an sont des occasions parfaites pour se débarrasser des gugusses reçus qui ne plaisent pas. Vous en avez probablement reçus aussi; des cadeaux transférables. Ils sont souvent achetés par obligation, sur l'impulsion du moment, à la hâte, sans trop réfléchir, directement des tablettes de la file d'attente chez Homesense.

Solution (s) :

Le principe de base de « passer un cadeau au suivant » ne devrait pas être : « mon débarras est un trésor pour l'autre ». Il y a de fortes chances que si le cadeau ne vous plait pas, qu'il ne plaira pas à l'autre. Plusieurs d'entre nous avons eu notre première leçon de « regifting » en janvier 1995 dans le célèbre épisode de Seinfeld.

À l'époque, il y a près de vingt ans, redonner était tout à fait inapproprié. Ces jours-ci avec la surconsommation et les préoccupations environnementales combinées à la situation économique actuelle, cela peut être acceptable, lorsque les conditions suivantes s'appliquent.

• Tout d'abord, vous devez être sûr que le receveur va apprécier ou utiliser ce que vous offrez. C'est le principe de base de l'offre d'un cadeau. Il doit être selon les goûts du receveur.

• Votre cadeau doit être neuf, non utilisé, non périmé et encore disponible en magasin. Au cas où le receveur oserait retourner en magasin pour l'échanger.

• L'empaquetage et les instructions originales sont intactes.

• L'emballage et la petite carte sont remplacés et personnalisés.

• Il n'y a aucune chance que le donneur d'origine sera à la recherche de leur cadeau chez vous.

• Et pour des raisons évidentes, ne pratiquez pas le « regifting » devant vos enfants. Vous ne savez jamais ce qui pourrait sortir de leurs bouches quand ils reconnaitront le cadeau que vous avez reçu il n'y a deux jours, maintenant ouvert par votre hôtesse.

Si vous aimez l'idée de passer au suivant pourquoi ne pas organiser un « regifting party » ? Pas d'emballage requis, juste des cadeaux non désirés et du plaisir.

Une autre bonne idée est de faire don de ces objets à des organismes de charité.

Encore mieux que de passer au suivant en sourdine est de candidement offrir sans papier, ni ruban, à quelqu'un que vous savez l'appréciera. «Voici. Je sais combien tu aimes essayer divers thés. J'ai reçu cette collection d'hiver de chez David's Tea lors de notre échange de cadeaux au bureau. J'ai pensé que tu aimerais ces différentes saveurs.»

Pas certain que c'est une bonne idée de « regifter » ? Ne le faites pas. Si vous craignez de blesser les sentiments du donneur original ou du receveur suivant et s'il y a une petite probabilité que vous serez dévoilé, gardez la cadeau dans un placard et sortez le la prochaine fois que le donneur vous visitera.

Vous vivez une situation délicate ? Ce blogue est à votre service. Écrivez à Julie. Votre situation pourrait éclairer d'autres lecteurs. Vous aimeriez d'autres solutions ? Aimez sa page Facebook, visitez son site web, suivez-la sur Twitter ou commandez Etiquette: Confidence & Credibility. Vous préparez une conférence ? Julie se fera un plaisir de voyager pour présenter une activité d'étiquette pour votre équipe.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST:

Les jouets les plus populaires pour enfants de tous âges

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.