Julie Blais Comeau

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Julie Blais Comeau
 

Situation délicate: Au vol, patron s'approprie ma contribution!

Publication: 27/03/2012 00:31

Situation délicate:
Je suis directrice-adjointe au service du marketing pour une chaîne de magasins. Ma patronne a récemment été promue au poste de vice-présidente et j'ai donc écopé d'un nouveau patron. Il travaillait pour notre plus grand compétiteur et a la réputation d'être un bon motivateur axé sur les résultats, mais il a certains manques au niveau de la créativité et de la planification. Ses faiblesses sont mes forces et ils les utilisent sans me donner le crédit mérité. Au début, je lui ai donné le bénéfice d'être en transition, mais maintenant ça fait trois mois que ça dure. Je veux être reconnue pour ma contribution au succès de notre service! Comment puis-je m'y prendre?

Solution(s):
Plus que jamais dans notre ère ultra-compétitive c'est chacun pour soi, et à l'occasion, ce n'est pas fait de façon très honorable. Non seulement votre patron s'approprie le crédit de votre boulot, mais en faisant ainsi, il vous refuse les reconnaissances qui pourraient y être associées. Si vos contributions étaient reconnues, elles pourraient avoir un impact sur votre réputation, votre évaluation de la performance, votre salaire et ultimement votre qualité de vie.

Le genre de patron qui fait ce genre de chose prend avantage de qui lui permet bien de le faire. Certains diront que votre rôle, à titre d'adjointe, est d'appuyer votre supérieur immédiat dans toutes ses fonctions et cela comprend même de combler ses faiblesses. Il n'est pas trop tard pour remédier à la situation avec professionnalisme et sans amertume. Prenez cette situation professionnellement et non personnellement.

Pour commencer, devenez très vigilante quant à la protection et à la présentation de vos contributions. Cela veut dire de bien documenter, archiver et sauvegarder vos communications entrantes et sortantes.

Quand vous recevez des compliments de vos collègues et clients, assurez-vous de les transférer à votre patron. Les éloges des autres pourraient l'inspirer.

Une autre façon est aussi de vous porter bénévole pour la préparation et l'envoi de mises à jour de vos projets en cours. Ces comptes-rendus démontreront le travail exécuté par chacun des collaborateurs, incluant le vôtre.

Si vous participez à une rencontre et que votre patron présente un de vos projets, profitez de l'occasion pour donner des détails de celui-ci, tels que la recherche et les échéanciers du plan d'action. Vous pourriez même commencer à adresser le groupe, en remerciant votre supérieur de faire référence à votre travail. Comme toutes 'situations délicates', c'est le genre scénario qui se pratique avec un collègue ou un copain en qui vous avez confiance et qui vous permettra de trouver les bons mots.

Si vous n'êtes généralement pas présente lors de rencontres, mais que vous êtes la personne qui prépare le document vous pourriez y mettre le nom de tous les collaborateurs incluant le vôtre.

Une autre suggestion est de faire mention de vos contributions à vos collègues dans des moments moins officiels, comme au moment de vos pauses. Par exemple : "Je suis tellement soulagée que le lancement de la nouvelle promotion soit fait. Ça fait un mois que j'y travaille et je suis pas mal contente du résultat, surtout de la nouvelle combinaison des couleurs." En temps normal, cette introduction devrait donner lieu à des questions sur vos contributions au projet en question pour ainsi faire rayonner vos actions.

Peut-être avez-vous déjà essayé quelques-unes des solutions ici-haut et êtes prête à une approche plus directe. Dans ce cas, assurez-vous de le faire en privé loin des allées et venues. Si nécessaire, vous pourriez faire la demande d'une rencontre. Je ne recommande pas d'écrire vos doléances dans un courriel. Mentionnez seulement que vous êtes heureuse, voire même fière, que vos idées soient adoptées et que dans le futur vous apprécieriez que votre participation soit mentionnée afin que votre évaluation du rendement reflète la nature de vos activités professionnelles.

Une consultation avec le service des ressources humaines est toujours une option. Dans votre cas, si vous aviez une bonne relation avec votre patronne, maintenant devenue vice-présidente, vous pourriez lui faire part de cette dynamique et solliciter des conseils stratégiques.

Peu importe ce que vous choisirez de faire, rappelez-vous de ne pas prendre cette situation personnellement, mais bien professionnellement en contrôlant vos émotions sans faire d'accusation.

Vous vivez une situation délicate et aimeriez des solutions? Écrivez à julie@etiquettejulie.com et elle vous répondra promptement.

 

Suivre Julie Blais Comeau sur Twitter: www.twitter.com/EtiquetteJulie