LES BLOGUES

Des analyses et des points de vue multiples sur l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Julie Blais Comeau Headshot

Situation délicate: Pratiquez la yogatiquette s'il vous plaît

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Situation délicate:

La yogatiquette. Vous connaissez?

D'emblée, je vous fais un aveu : je ne suis pas une authentique yogini. Au fait, chaque fois que j'essaie de faire ces exercices, je suis trop distraite par ce que je vois, j'entends ou même sens, non pas dans mon corps, comme il se doit au yoga, mais par mon sens olfactif, pour poser, respirer ou méditer.

Ainsi, je me suis dit que s'il existait de la yogatiquette (vous l'avez deviné yoga + étiquette), que je réussirais peut être à faire, au minimum, le Kakasana (le corbeau ou la grue).

Solution(s):

Voici donc neuf lignes directrices pour nous permettre d'ensemble arriver à un bien-être physique et spirituel avec un corps et un esprit détendus.

1. Habillez-vous en « mous », ajustés

La salle de yoga est l'endroit de prédilection parfait pour porter ce que plusieurs d'entre vous appelez affectueusement, vos mous. Ces vêtements non-rigides, fabriqués de tissus extensibles sont confortables et douillets, mais pourraient dévoiler plus que vous ne le souhaitez.

Assurez-vous que votre tenue épouse votre corps pour vous permettre de bien suivre la routine avec confiance, sans gêne et malaise.

Vos mous trop vaporeux et amples risquent de rester coincés ou d'empêcher la fluidité de certains exercices. Ils peuvent aussi glisser pour laisser paraitre et apparaitre certaines zones et ainsi restreindre la pleine extension de vos étirements.

Vous n'êtes pas certaine? Testez votre Sirsana (le poirier) chez vous, devant votre miroir. Ce test s'applique aussi à vous messieurs...

2. Arrivez avec une attitude Ahimsha (respect de la vie)

Le yoga est une activité qui vise l'harmonie en soi, avec les autres et l'univers. Passez la porte du studio et dites bye-bye à la négativité ainsi qu'à votre égo.

Souriez.

Soyez bienveillant envers les autres adeptes qui vous entourent. Respectez-les et leurs idées. Respectez le local et son équipement. Respectez-vous et vos limites.

Soyez ponctuel; arrivez plusieurs minutes avant le début pour être prêt à commencer à l'heure annoncée autant avec votre corps que votre esprit.

Situation délicate : Vous arrivez en retard.

Solution(s) :Attendez la fin de la méditation du début pour entrer dans la classe. Laissez-vous guider par l'instructeur ou dirigez-vous vers l'arrière de la classe. Il n'est pas nécessaire de vous excuser à chaque pas que vous faites. Soyez discret et rapide. Si votre retard dépasse le 10 minutes, abstenez-vous de participer à la classe.

3. Soyez prêt, il y a deux types de pètes

C'est un fait, pendant vos contorsions votre corps émettra des flatulences.

Vous pèterez par votre derrière; vous vous y attendiez probablement. Et mesdames, pendant certaines contractions du ventre, vous expulserez aussi de l'air devant via un pet vaginal. Acceptez votre corps. Surprenant? Certes, mais tout à fait naturel, organique même. Restez calme. Pratiquez le Pranayama (respirez par le nez).

Situations délicates : Flatulences à répétition.

Solution(s) :Prévoyez manger deux à trois heures avant votre classe

4. Silencez la techno

« Beep, beep », « Ding » et un menuet tonique qui sonnent, cette symphonie d'appareils technologiques, est tout à fait habituelle pour la majorité d'entre vous.

Dans la salle de yoga, ces sons sont des interruptions qui ne sont pas bienvenues. Silencez tous vos appareils ou laissez-les dans votre casier ou voiture.

Situation délicate : « Cristals » se fait entendre. Vous reconnaissez votre téléphone que vous aviez cru éteint.

Solution(s) : Assumez. Fermez-le rapidement, sans excuse allongée. Reprenez votre Brujangasana (le cobra). Respirez.

Les sons dérangeants pourraient aussi provenir de vos bijoux. Même s'ils sont mélodieux pour vous ils pourraient distraire vos voisins. Retirez vos bracelets, breloques et colliers bruyants.

5. Portez attention à votre traction, le tapis et votre transpiration

Pour éviter d'y apporter des impuretés, retirez vos chaussures avant d'entrer dans la salle.

Situation délicate :Vos pieds pus, surtout l'hiver, quand vous portez vos bottes.
Solution(s) :Utilisez des lingettes nettoyantes aux huiles naturelles avant le cours.

Participez pieds nus. Sans bas, vous bénéficierez d'une meilleure traction sur votre tapis. Vous aurez aussi une meilleure vue de leurs alignements.

Situation délicate :Vous perdez l'équilibre pendant Vrikshasana (l'arbre) et tombez.
Solution(s) : Restez calme. Si vous êtes entré dans l'espace de l'autre ou avez eu une collision, excusez-vous brièvement. Enracinez-vous. Recommencez. La perfection n'est pas un prérequis au yoga.

Placez votre tapis dans la direction assignée et respectez l'espace des autres.

Que vous pratiquiez le yoga chaud ou pas, vous pourriez transpirer. Apportez-vous une serviette. Au besoin, essuyez-vous et les flaques que vous créerez autour de vous.

La sécurité dans le studio passe avant tout et c'est l'affaire de tous.

Si vous utilisez un tapis du centre, votre serviette peut être placée sur votre tapis pour créer une barrière plus hygiénique.

6. Minimisez les odeurs

Vous transpirerez et respirerez, vos voisins aussi. Vous serez à une proximité intime d'eux. Ils vous sentiront et vous les sentirez. Faites votre toilette.

Évitez aussi de porter des parfums prononcés. Ils pourraient donner la nausée et causer des réactions allergiques chez certaines personnes.

Situation délicate : Un autre participant qui est souvent aux mêmes classes que vous sent vraiment mauvais.

Solution(s) : Soyez stratégique. Placez-vous loin de lui. Pratiquez Pratyahara; focalisez sur vous et non sur l'autre. Faites abstraction de vos sens et du monde extérieur. Mettez l'emphase sur votre intérieur. Dans un cas extrême, parlez discrètement, en privé à votre instructeur.

7. Rangez et essuyez le matériel commun

Si vous avez utilisé certains articles, essuyez-les et rangez-les dans les espaces appropriés.

8. Ne partez pas avant le Savasana (le cadavre).

Cette posture finale, est le moment culminant de la séance; le lâcher-prise complet pour l'absorption de tous les bénéfices. Partir juste avant ou pendant, dérangera la classe et irritera plusieurs.

Situation délicate : Vous devez quitter le cours plus tôt.

Solution(s) : Informez votre instructeur avant le cours. Quittez discrètement avant le coucher traditionnel de clôture.

9. Retournez le Namasté (salutation du sous-continent indien avec les maintes jointes devant soi)

Quand votre yogi terminera la séance il vous bénira d'un namasté « Je bénie le divin qui est en vous ». Retournez lui la pareille.

Au fait, cette reconnaissance est un rappel de notre unité avec tous et tout. Ensemble avec nos sons, visions et odeurs, nous sommes un.

Namasté!

Vous vivez une situation délicate ? Ce blogue est à votre service. Écrivez à Julie. Votre situation pourrait éclairer d'autres lecteurs. Vous aimeriez d'autres solutions ? Aimez sa page Facebook, visitez son site web, suivez-la sur Twitter ou commandez son nouveau livre Etiquette: Confidence & Credibility. Vous préparez une conférence ? Julie se fera un plaisir de voyager pour présenter une activité d'étiquette à votre équipe.

Close
Les poses de yoga que vous devriez faire tous les matins
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée