Julie Blais Comeau

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Julie Blais Comeau
 

Situation délicate : Que faire avec une amie retardataire

Publication: 06/04/2013 15:30

Situation délicate :

J'ai aimé votre billet Quoi faire avec un collègue retardataire?. Vos solutions étaient astucieuses.

Dans mon cas, c'est mon amie qui est toujours en retard. Elle ne semble pas saisir l'impact que ses retards ont sur la vie des autres.

Elle a des excuses faciles et croit vraiment qu'elle détient toujours de bonnes raisons. Selon elle, c'est tout à fait normal que l'on comprenne 'sa' réalité et qu'on accepte 'sa' situation. Elle arrive même à nous faire sentir que c'est nous, à la limite, qui ne sommes pas compréhensifs...

À part cesser de voir cette personne, comment puis-je lui faire valoir la situation sans perdre son amitié...parce qu'elle a tout de même de très bons côtés!

Solution(s) :

Je suis heureuse que vous ayez trouvé quelques solutions dans cette 'Situation délicate'.

Ne sachant pas ce que vous avez essayé avant, je vous propose une approche graduée, pour encourager la ponctualité entre amis.

1. Commencez par exprimer vos préoccupations en y ajoutant les faits, sans reproches.

L'approche directe est généralement celle que je privilégie, en premier. Dites à votre amie que vous vous sentez méprisée par son retard.

Gardez l'esprit ouvert. Renseignez-vous sur la ou les raison (s) pour son retard.

Si vos rencontres sont toujours à la même heure, explorer la possibilité de retarder à une heure ultérieure. Voyez avec elle, les éléments qui risquent de la retarder tels : la circulation et les tâches qui entrent en conflit avec son horaire de départ.

Soyez conscient que le retard de votre amie pourrait être basé sur une différence culturelle. Dans ce cas, discutez-en pour arriver à une entente mutuelle sur un délai mutuellement acceptable.

Si nécessaire, rafraichissez-lui la mémoire en citant ses derniers retards, sans la moquer ou faire des accusations mesquines.

2. Donnez à votre amie, une 'heure avancée' de l'heure réelle de votre rendez-vous.

Par exemple, si vous souhaitez un rendez-vous pour 17h30 dites-lui 17h15.

Plusieurs personnes ont du succès avec cette tactique. Elle vous donnera le contrôle, mais, méfiez-vous. Si vous n'êtes pas à l'aise avec le mensonge d'un 'retard calculé', cette tactique peut vous créer des tensions supplémentaires.

3. Informez votre copine que vous n'attendrez pas plus de 15 minutes de l'heure prévue pour votre rendez-vous.

Cette option semble être la solution la plus 'adulte'. Lorsque le temps est écoulé, appelez ou textez : « Je quitte ».

Fait intéressant, certains rapportent qu'ils ont du mal à rester fidèles à leur parole. Ils finissent par attendre aussi longtemps que le double du temps indiqué. Ceci est particulièrement vrai dans les cas où, il y a un échange de textos avec le retardataire, pendant le délai dépassé.

Si vous décidez d'attendre, faites-le en connaissance de cause et sans mépris.

4. Ne le prenez pas personnellement et apportez-vous quelque chose pour occuper votre temps, rêvez ou appelez votre maman pour lui dire combien vous l'aimez.

Ce n'est pas vous. C'est elle. Si vous savez que votre amie se soucie vraiment de vous et de votre amitié, attribuez ce comportement à un effet secondaire néfaste, de sa belle personnalité.

Vous vivez une situation délicate? Trouvez réponse à votre question en : visitant le site web de Julie, lui écrivant par courriel, ou sur Facebook. Julie est aussi disponible pour votre prochaine conférence.

 

Suivre Julie Blais Comeau sur Twitter: www.twitter.com/EtiquetteJulie

Suivre Le HuffPost Québec