LES BLOGUES

Stephen Harper et le prix Nobel de la paix

01/09/2014 07:43 EDT | Actualisé 01/11/2014 05:12 EDT

Stephen mérite-t-il le prix Nobel de la paix? Même s'« il n'y a eu aucun autre leader dans le monde qui a su montrer un tel leadership à l'international et une telle compréhension claire des différences entre ceux qui cherchent à faire le mal, et leurs victimes » selon Frank Dimant, chef de la direction de B'nai Brith et professeur au Canadian Christian College, on peut quand même sourire devant une telle question. Je me demande de quel leadership il parle. Et que dire de sa compréhension claire des acteurs qui veulent faire le mal, une compréhension quasi messianique. Disons que sous le règne de Stephen Harper, côté diplomatie internationale, à part avoir fait du Canada un pays encore plus rampant devant l'État d'Israël que les États-Unis, il faut le faire, nommez-moi ses bons coups. Ah oui, il a mis en garde Poutine que le Canada n'achèterait plus de vodka si la Russie ne se calmait pas dans le dossier ukrainien. Tout un leader. Donnons-lui tout de suite le Nobel.

D'un autre côté, ça dépend aussi de la crédibilité qu'on accorde au prix Nobel de la paix en soi. N'oublions pas que le Mahatma Gandhi ne l'a jamais reçu. Même s'il a été attribué à des gens réellement engagés en faveur de la paix comme Martin Luther King, Aung San Suu Kyi ou Nelson Mandela, n'oublions pas qu'il a été décerné aussi à des gens comme Theodore Roosevelt, Menahem Begin, Henry Kissinger ou Barack Obama.

Regardons simplement le cas de Henry Kissinger. Il reçoit le prix en 1973 pour son implication dans les accords de Paris qui devaient signifier un retrait américain du Viêt Nam. La même année où les États-Unis soutiennent un coup d'État du Général Pinochet contre le président démocratiquement élu Salvador Allende. Kissinger lui-même, qui était secrétaire d'État à cette époque, avoue l'implication de la CIA dans les tentatives de déstabilisation du régime Allende, mais affirme qu'en 1973, les États-Unis n'étaient plus impliqués et n'avaient plus les mêmes velléités. Le rapport de la Commission d'enquête Church de 1975 sur les activités de la CIA détaille également l'implication de l'organisation au Chili. Disons que ce serait étrange si l'implication américaine avait cessé justement l'année où le coup d'Ètat a été un succès, mais bon, c'est une autre histoire. On peut aussi se questionner sur son implication dans l'Opération Condor, véritable campagne d'assassinats organisés de leaders sud-américains progressistes. Puis dans la même année 1973, il fonde la Commission Trilatérale entre autres avec David Rockefeller et Zbigniew Brzezinski. Une année chargée pour un « pacifiste » de sa trempe.

Le comité du prix Nobel de la paix est quand même critique de certaines attributions de ce prix et a donc décidé depuis 2005, de tenter de se redonner une crédibilité en ne décernant le prix qu'à des gens qui auront consacré leur existence à faire l'apologie des droits de l'homme, du modèle démocratique et de la diplomatie. C'est sans doute pour cette raison que le prix à été attribué en 2009 à Barack Obama, président de la nation impérialiste la plus militarisée au monde. « According to Nobel's will, the Peace Prize is to go to whoever shall have done the most or the best work for fraternity between nations, for the abolition or reduction of standing armies and for the holding and promotion of peace congresses » . Et qu'on se le dise, je ne suis pas un de ces naïfs qui croit qu'une nation n'a pas besoin d'armée pour se défendre, mais entre l'Armée d'autodéfense suisse et l'Armée de l'Oncle Barack, il y a comme une légère différence. Barack Obama; l'abolition et la réduction des Armées de métier? Soyons sérieux.

Alors ils pourraient très bien donner le prix à notre Stephen national, qui on le sait tous travaille très fort afin de diminuer et même d'abolir les forces armées, que la crédibilité du prix Nobel de la paix ne serait pas entachée. Tant qu'à y être, donnons aussi le prix Nobel de littérature au ministre Bolduc, pour l'ensemble de son œuvre.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Memorable Stephen Harper Pictures

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?