LES BLOGUES

La CAQ et le PLQ manquent de courage face à l’Espagne et préfèrent la petite politique

Dans cette situation, seul Lisée s'est comporté comme un homme d'État.

21/09/2017 07:45 EDT | Actualisé 21/09/2017 07:51 EDT
Paul Hanna / Reuters

C'est pratiquement du jamais vu dans une démocratie occidentale — le gouvernement espagnol a commandé la perquisition et des arrestations en lien avec la tenue d'un référendum en Catalogne, ce qui va à l'encontre du droit international à l'autodétermination de peuples.

Malgré cela, le Parti libéral affirme qu'il ne s'immiscera pas dans un processus qui se trouve dans un autre pays, en refusant de dénoncer vertement cette attaque ignoble de la démocratie, laissant ainsi l'Espagne continuer son travail oppressif contre la Catalogne...

Même son de cloche du côté de notre pseudo-nationaliste caquiste, François Legault qui refuse à son tour de condamner la manière dont le gouvernement espagnol brime les droits fondamentaux du gouvernement catalan dûment élu par le peuple...

« Je comprends que ce n'est pas au Québec ou au Canada à se mêler de négociations entre Madrid puis Barcelone », a lancé le chef caquiste au matin, avant d'ajouter, « On aimerait ça qu'ils s'entendent sur la forme que prendrait le référendum, mais ce n'est pas à nous à aller dire: une des parties a raison puis l'autre partie n'a pas raison, là, écoutez, ce n'est pas notre rôle... »

Malgré cela, et assez paradoxalement, monsieur Legault a tout de même profité des événements pour vanter les mérites du Canada en affirmant ceci : « Il y a peut-être des souverainistes qui vont trouver aujourd'hui qu'Ottawa est pas mal moins méchant que Madrid ».

D'un côté, il refuse de condamner l'Espagne pour ses gestes, mais de l'autre, il admet que les gestes en question sont inadéquats tout en tentant de se faire un petit avantage politique contre les souverainistes québécois...

Tout un nationaliste ce Legault...

Le droit à l'autodétermination des peuples est un droit fondamental que Legault devrait défendre, surtout, quand il affirme être nationaliste...

Le droit à l'autodétermination des peuples est un droit fondamental que Legault devrait défendre, surtout, quand il affirme être nationaliste...

Mais le PLQ et sa copie carbone caquiste n'osent pas prendre la défense de la Catalogne, même si les gestes posés par le gouvernement espagnol sont inacceptables, car, il y a certaines similitudes au Canada et que, condamner l'Espagne, même s'il s'agit du bon sens pourrait renforcer l'idée du droit à l'autodétermination du Québec, ce que Legault, le faux nationaliste et Philippe Couillard ne veulent pas... idem pour notre ami Trudeau...

Seul Lisée dans cette situation s'est comporté comme un homme d'État.

En effet, il n'a pas dit comment les Catalans devraient voter, mais a dénoncé le refus du gouvernement espagnol de laisser les démocrates catalans tenir une consultation sur leur avenir, ce que Legault et Couillard auraient dû faire rapidement...

« Nous ne nous prononçons pas sur le fait que les Catalans doivent dire oui ou non. Nous n'avons pas à dire si l'Espagne doit respecter ou non le résultat du référendum, mais empêcher par la force policière la tenue d'une consultation par un gouvernement élu en Catalogne, c'est inacceptable et ça doit être dénoncé », a lancé avec raison Jean-François Lisée.

Présentement, le gouvernement du Canada et celui du Québec ainsi que la Coalition avenir Québec se comportent comme des pleutres opportunistes qui préfèrent se boucher les oreilles et se cacher les yeux sur la situation inacceptable que vit la Catalogne pour tenter de contourner les similitudes entre le Canada et l'Espagne afin de ne pas raviver la flamme souverainiste au Québec, et ce, même si leur conscience démocratique est atteinte et que leur devoir sacré serait de dénoncer une telle infamie...

P.S. Quand vous entendrez Legault affirmer qu'il est nationaliste, vous pourriez lui répondre que pour être nationaliste, il ne suffit pas d'aller manger une poutine au restaurant la Belle Province, mais bien d'avoir des convictions qui vont au-delà du désir d'être au pouvoir...