Jorge Contreras

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Jorge Contreras
 

Harper ferme les portes du Canada, Obama ouvre celles des USA à 800 000 illégaux

Publication: 18/06/2012 00:00

Hier, j'habitais dans un Canada qui était une terre d'accueil pour nombre d'immigrants, qui voulaient trouver une vie meilleure, qui prenaient la fuite du pays ou leur vie était en péril. Hier, une partie de ma famille qui habite aux États-Unis vivait dans un pays pris avec une chasse aux sorcières envers les illégaux.

Aujourd'hui, je me réveille avec l'adoption du projet de loi C-38 qui fut entériné à la Chambre des communes et j'apprends la nouvelle du gouvernement de Barack Obama annonçant que 800 000 jeunes illégaux pourront rester aux Etats-Unis. Le tout a viré à l'envers en un clin d'œil.

Le Canada n'est plus le même pays qui m'a vu grandir, qui m'a donné la chance de devenir un professionnel et réaliser des projets que jamais je n'aurais pu faire dans mon pays d'origine, le Guatemala.

Je trouve dommage de voir que ce n'est plus le même pays. Celui qu'on vantait comme une terre d'accueil, le pays qui a sauvé la vie de milliers de gens, le pays qui s'est construit grâce à l'immigration de toutes sortes, réfugiés inclus.

Les Etats-Unis ne sont plus le même pays non plus. Je peux voir à la télévision de milliers de jeunes issus de communautés ethniques sauter et crier de joie car ils auront la même chance qu'un Américain. J'entends des groupes de droits pour les immigrants fêter la nouvelle, car, pour plusieurs illégaux, la chasse vient de prendre fin.

Pendant ce temps, au Canada, le projet de loi fédéral C-31, inclus dans le projet de loi C-38, est toute une reforme qui affecte l'immigration, mais surtout le statut de réfugié, au pays.

Avec ce projet de loi, ceux qui entrent illégalement au Canada, pourraient aller dans une prison, en attendant leur cause, même ceux qui ont 16 ou 17 ans. Et ceux de 15 ans et moins? Ils seront placés sous la garde du gouvernement provincial. Je me demande si cela est constitutionnel?

Avec cette reforme, il y aura deux classes de réfugiés : ceux qui auront le droit d'aller en appel et ceux qui seront expédiés dans leur pays, sans le droit d'être entendu encore une fois.

La communauté mexicaine est particulièrement affectée par cette loi. Avant juillet 2009, les Mexicains et Mexicaines pouvaient entrer au Canada sans un visa. Beaucoup d'entre eux sont venus avec l'espoir d'améliorer leur sort. Ils pensaient qu'en demandant l'asile politique, ils pourraient rester au Canada.

Malheureusement, ils étaient mal informés. La violence générée au Mexique, grâce au cartels de la drogue, qui est consommé aux Etats-Unis et au Canada, ne suffit pas aux yeux du gouvernement canadien.

Les demandeurs d'asile politique, tout pays confondus, attendent quatre ou cinq ans avant d'être entendus par un commissaire d'immigration. Après avoir vécu au Canada pendant tout ce temps, la plupart ont étudié, travaillé et ont appris la langue de leur pays d'adoption.

Mais la plupart du temps, ils se voient refuser leur demande. Résultat : des familles démembrées, de vies fauchées, des gens qui trouvent la mort dans le pays qu'ils fuyaient. Des cerveaux qui pourraient devenir des professionnels et faire grandir le pays le quittent sans pouvoir y retourner.

Pendant ce temps, dans le Bureau Ovale de la Maison Blanche, une décision sans précédent a été prise samedi.

Le président Barack Obama donne le droit aux illégaux de moins de 30 ans, qui habitent aux États-Unis, et cela depuis cinq ans, sans dossier criminel, qui étudient ou ont un diplôme et qui ont servi ou sont toujours dans l'armée, de trouver une lueur d'espoir pour devenir citoyen américain.

Ce sont 800 000 jeunes, des Mexicains pour la plupart, qui peuvent respirer car l'immigration n'est plus à leur trousse. Bien sûr, cela ne fait pas que de contents, car le congrès américain avait bloqué le Dream Act l'an dernier.

Selon la Maison Blanche, ce n'est pas une immunité, ni une amnistie. C'est juste une part de justice pour ces gens.

Je me demande si je me suis réveillé du bon côté de la frontière, car, à ce que je sache, le Canada était reconnu pour son accueil alors que les États-Unis constituaient pour un nombre d'immigrants le rêve américain en cachette. Je me demande combien devront se cacher maintenant au Canada, pendant qu'aux États-Unis les jeunes pourront sortir et vivre le rêve américain en toute liberté.

Loading Slideshow...
  • BUDGET 2012: LES FAITS SAILLANTS

    À la fin de la présente année financière, le déficit s'élèvera à 24,9 milliards $, pour diminuer graduellement afin d'atteindre 1,3 milliard $ en 2014-2015. L'année suivante, le gouvernement prévoit engranger un excédent de 3,4 milliards $. (PC/Sean Kilpatrick)

  • COMPRESSIONS BUDGÉTAIRES

    Le gouvernement réduit de 5,2 milliards $ les dépenses ministérielles, soit 6,9 pour cent de leur budget, avec des départs de 19 200 fonctionnaires à terme, ce qui représente 4,8 pour cent de la fonction publique fédérale.

  • RADIO-CANADA

    Le gouvernement Harper réduit le financement de CBC/Radio-Canada de 115 millions de dollars sur trois ans, soit des compressions de 10 % du budget.

  • LA CENT DISPARAÎT

    La Monnaie royale canadienne cessera de distribuer la pièce d'un cent à compter de l'automne prochain, ce qui permettra des économies annuelles de 11 millions $. (CP photo)

  • LA LOI ET L'ORDRE

    Le ministère fédéral de la Sécurité publique subira une ponction de 179,4 millions $ en 2012-2013. De cette somme, près de la moitié, soit 85,5 millions $, devra être puisée dans le budget des services correctionnels du Canada. En 2014-2015, les économies devront avoir atteint 295,4 millions $ aux services correctionnels du Canada.

  • ENVIRONNEMENT

    Ottawa entend accélérer les processus d'examen environnemental des grands projets. La Table ronde nationale sur l'environnement et l'écologie, une organisation dont le mandat était de trouver des façons de concilier les considérations environnementales et économiques, est abolie.

  • LIBERTÉ 67

    L'âge d'admissibilité aux prestations de la Sécurité de la vieillesse passe de 65 à 67 ans. Il en est de même pour les prestations du Supplément de revenu garanti, dont bénéficient les personnes âgées démunies. La hausse graduelle de l'âge d'admissibilité à ces prestations débutera en avril 2023 et s'étendra jusqu'en janvier 2029.

  • SANTÉ

    Des compressions de 310 millions de dollars d'ici 2014-2015. Santé Canada et l'Agence de santé publique Canada vont fusionner leurs services administratifs. (Alamy photo)

  • RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT

    Le gouvernement annonce une réforme importante de ses programmes d'aide à l'innovation qui se traduira notamment par l'abolition du soutien à la recherche fondamentale et une baisse du crédit d'impôt pour la recherche et le développement.

  • IMMIGRATION

    Le gouvernement compte inciter les entreprises à embaucher des Canadiens avant de recourir aux travailleurs étrangers temporaires. Il veut aussi axer davantage le système d'immigration sur les besoins du marché du travail. (pwenzel on Flickr)

  • AFFAIRES ÉTRANGÈRES

    Le ministère des Affaires étrangères devra vendre certaines résidences, réduire son parc automobile, revoir les allocations de ses employés. Le Canada se retirera de certaines organisations internationales non identifiées jugées non «pertinentes à ses intérêts et priorités». (Amos Ben Gershom/GPO via Getty Images)

  • DÉFENSE

    Le portefeuille de la Défense nationale sera réduit de 326,8 millions $ en 2012-2013 et ultimement de 1,12 milliard $ en 2014-2015. Après la fin de la mission de combat en Afghanistan, la Défense et les Forces armées canadiennes devraient améliorer les processus d'attribution de contrats, rationaliser l'acquisition de matériel de soutien et centraliser la gestion des biens immobiliers, entre autres. Une somme de 5,2 milliards $ en 11 ans sera consacrée au renouvellement de la flotte de la Garde côtière canadienne. (ROMEO GACAD/AFP/Getty Images)

  • KATIMAVIK

    Le programme créé sous Pierre Elliot Trudeau est aboli, <a href="http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/03/30/abolition-katimavik-coup-eclat_n_1392454.html" target="_hplink">comme le rapportait le Huffington Post Canada</a>. (CP photo)

  • PÊCHES ET OCÉANS

    Le budget de Pêches et Océans Canada sera réduit de 79,3 million de dollars d'ici 2014-2015, au prix d'une importante restructuration. (AFP/Getty Images)

  • ÉDUCATION AUTOCHTONE

    Une somme de 275 millions $ en trois ans sera consacrée à l'éducation pour les Premières Nations, en plus de 330,8 millions $ en deux ans pour l'amélioration de la qualité de l'eau sur les territoires autochtones. (CP)

  • FONDS DE RETRAITE

    Les fonds de pension des fonctionnaires fédéraux seront modifiés. Le gouvernement propose de rajuster les cotisations des employés de la fonction publique de façon à ce qu'elles en viennent à être égales à celles de l'employeur, soit une proportion de 50-50. Elles ne sont actuellement que de 37 %. Les députés devront aussi faire un effort. Comme les fonctionnaires, ils devront aussi éventuellement débourser 50 % des cotisations à leur fonds de pension, mais le budget ne souffle mot sur de possibles réductions de leurs généreuses prestations, une fois la retraite arrivée. (Alamy photo)

 

Suivre Jorge Contreras sur Twitter: www.twitter.com/@jorgecontreras

Suivre Le HuffPost Québec