LES BLOGUES

Monsieur le ministre, le personnel de bureau et de l'administration mérite mieux !

27/04/2017 09:23 EDT | Actualisé 27/04/2017 09:23 EDT

Du 23 au 29 avril 2017 se tient la semaine du personnel de bureau et de l'administration. Le thème retenu cette année, «Ma place en santé, j'y tiens» vise entre autres à souligner le travail indispensable du personnel de bureau et de l'administration dans le réseau de la santé et des services sociaux.

Monsieur le ministre, les soins de santé et de services sociaux exigent le travail d'une grande équipe!

Si le système de santé fonctionne, c'est grâce à plusieurs professions, dont celles du personnel de bureau et de l'administration, qui accomplissent un travail essentiel à la prestation des services ainsi qu'au bon fonctionnement du réseau.

Une large part du travail bien souvent invisible aux yeux de la population est accompli par le personnel de bureau et de l'administration. Ce personnel gère de grandes quantités d'information, établit des dossiers détaillés avec un soin méticuleux, aide les usagers dans le besoin, assiste d'autres professionnels, s'occupe des tâches administratives et d'approvisionnement, etc.

Leur travail exige des connaissances spécifiques et un grand souci du détail. Elles sont des employées spécialisées et polyvalentes. Le réseau doit s'appuyer sur leur expertise afin de bien coordonner l'ensemble des activités dans les établissements.

Le personnel de bureau et de l'administration, majoritairement composée de femmes, a été grandement touché par les compressions budgétaires et la réforme Barrette.

Durant ces dernières années, leurs professions se sont développées de façon fulgurante et leurs emplois ont subi une complète mutation avec l'évolution du travail, les multiples réorganisations et fusions d'établissements et de services. Le personnel de bureau et de l'administration, majoritairement composée de femmes, a été grandement touché par les compressions budgétaires et la réforme Barrette.

Force est de constater que ces femmes ne reçoivent pas la reconnaissance qu'elles méritent.

Monsieur le ministre, le maintien de l'équité salariale c'est un droit fondamental que vous devez respecter!

Nous vous rappelons qu'il manque toujours un maillon important dans l'atteinte d'une juste reconnaissance salariale pour le personnel de bureau et de l'administration. La valeur toujours grandissante du travail de ces femmes, de leur importante contribution, m'incite à vous rappeler que notre patience a des limites.

Leur salaire n'est présentement pas à la hauteur de leurs compétences et nous vous invitons à agir d'ici le 3 mai pour répondre à nos plaintes de maintien de l'équité salariale. Autrement, nous demanderons aux syndicats affiliés à la FSSS-CSN de mettre fin à la conciliation avec le Conseil du trésor et à la CNESST de rendre une décision sur l'ensemble des plaintes.

Notre patience a assez duré et la FSSS-CSN prendra tous les moyens nécessaires pour obtenir justice.

La très grande majorité du personnel de bureau et de l'administration décide majoritairement de choisir la FSSS-CSN.

La très grande majorité du personnel de bureau et de l'administration au Québec a décidé d'être représenté par la FSSS- CSN et nous tenons à les remercier et à saluer les nouveaux et nouvelles membres.

Ces hommes et ces femmes peuvent compter sur mon appui et sur celui de la FSSS-CSN pour préserver, valoriser et reconnaître la juste valeur de leur travail.

Nous poursuivons ensemble la lutte contre l'austérité et pour une juste reconnaissance de leur travail. Nous travaillerons à éliminer les exigences et les tests abusifs pour accéder aux divers postes.

Monsieur le ministre, profitez donc de la semaine du personnel de bureau et de l'administration pour rendre justice à ces hommes et ces femmes et reconnaître que leur travail est essentiel!

Ce texte est cosigné par Josée Marcotte.

LIRE AUSSI:

» Il y a quelque chose qui cloche, docteur

» Se donner les moyens de soigner notre monde

» Les femmes abandonnées par le gouvernement Couillard


VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter