LES BLOGUES

C'est déjà la fin de l'été: quoi faire au jardin?

23/09/2014 11:56 EDT | Actualisé 23/11/2014 05:12 EST

C'est à l'automne que l'on commence à prévenir des rigueurs de l'hiver, de façon à limiter les éventuels dégâts qu'occasionneraient les changements climatiques de cette saison.

Hormis les conifères et végétaux similaires, les plantes ont du mal à supporter ces écarts de température et toutes n'aiment pas le froid. Selon les zones de rusticité, certaines espèces de plantes ont l'aptitude à survivre dans les régions délimitées, classées par lettre...

Ici à Montréal, la zone à considérer est 5b, au Québec 4b (cliquez ici pour voir le tableau des régions) et d'acheter à l'avenir des vivaces adaptées.

En automne, la cueillette des légumes et des fruits bat son plein, c'est le moment si vous en avez la possibilité d'en faire des provisions. Voici d'ailleurs ma récolte de tomates.

tomates

Vous avez investi dans vos plantes vivaces et tenez à les conserver pour le printemps prochain, alors voici quelques conseils.

En ce qui concerne la terre, pensez à désherber les plantes indésirables, pour limiter leur repousse au printemps. Préparez le sol en l'aérant à la fourche bêche autour de vos plantations de rosiers, d'arbres fleuris, des fruitiers, puis incorporez à la terre des engrais divers, de préférence organiques : fumier, purins).

Plantez vos bulbes de printemps, tulipes, narcisses, jacinthes qui profiteront au mieux de ce sol enrichi. De même, l'automne est la période idéale pour agencer un nouveau massif, la plantation de vivace ou d'arbres fruitiers.

Attention, certaines rustiques préfèrent qu'on ne les coupent qu'au printemps, le feuillage protégeant le collet (point de greffage) durant les grands froids : chrysanthèmes, rosiers.

D'autres, comme les marguerites, les poacées ou graminées sont décoratives et méritent de subsister pour le spectacle.

Protégez à l'aide de cônes de protection, vos rosiers les plus frileux ou avec de la toile de jute enroulée autour de piquets dans lesquels on aura rempli de paille, de feuilles ou de paillis, les vivaces fragiles.

Paillez le sol à l'aide de feuilles, d'écorce de cèdre ou de végétaux pour en faire un manteau protecteur contre les écarts de températures.

Elaguez, coupez les branches des arbustes à fleurs ou fruitiers, pour leur assurer à la belle saison, une nouvelle vigueur et production de fruits plus abondants.

Diviser certaines de vos vivaces à l'aide de deux fourches bêches collées dos à dos en exerçant une pression et en séparant en deux parties les racines. Cela afin de favoriser de nouvelles fleurs sur vos futurs nouveaux plants, l'année prochaine (pied d'alouettes, hémérocalles, pivoines, iris des jardins)À pratiquer tous les deux ou trois ans.

C'est aussi le moment favorable pour ensemencer votre pelouse, elle vous le rendra mieux dès les premiers redoux.

N'oubliez pas d'arroser, les feuillus persistants 'rhododendrons, certaines azalées" ont besoin d'eau .

Enfin, espérons que nous aurons l'indispensable neige cet hiver, celle-ci protégeant sous sa couche la plupart des plantes en élevant de quelques degrés la température.

Jardinalement vôtre!

La planète se réchauffe? Voici ce qui nous attend