LES BLOGUES

Votre prochaine voiture a un problème de boisson?

20/03/2013 05:11 EDT | Actualisé 20/05/2013 05:12 EDT
Alamy

Ou pourquoi on choisit encore sa voiture comme on choisit son chien...

Protégez-Vous et l'APA lançait ce matin leur 25e édition du Guide Auto. Une édition qui sent l'essence, sujet de l'heure dans l'Industrie automobile. Vraiment? Georges Iny racontait ce matin que le sujet principal de la toute première édition était... la consommation d'essence.

Prix du baril, montagnes russes à la pompe, nouveaux moteurs présentés comme écoénergétiques, voitures hybrides, électriques, incitatifs à l'achat et cotes gouvernementales de consommation, une grande partie du discours de l'industrie automobile, des médias et des automobilistes en est plombée.

Problème de boisson?

Les tests de Protégez-Vous et l'APA relèvent un gouffre parfois vertigineux entre les cotes officielles et la réalité quotidienne. Entre le concessionnaire et votre entrée de garage, votre voiture se développe un sérieux problème de boisson. À croire que les manufacturiers fournissent des voitures hyper optimisées pour les gouvernements comme les écuries de Formule 1 construisaient des moteurs «kleenex» donc jetables pour la seule demi-heure de qualification.

Plus d'infos sur le Guide AUTO 2013 de Protégez-Vous et l'APA sur Autoblog Québec.

Maintenant que de plus en plus de voitures sont équipées d'ordinateurs donnant la consommation moyenne et la consommation en direct, comment les manufacturiers peuvent nous faire croire leurs cotes même si elles sont gouvernementales? Protégez-Vous en savent quelque chose car leur testeur principal en chef qui fait des millions de kilomètres en ville et/ou sur grande route est le consommateur québécois qui leur écrit tous les jours. Protégez-Vous y est même allé d'un grand sondage cet automne pour avoir l'heure juste.

À beau mentir qui tank de loin

Les Québécois sondés disent que le critère principal de sélection après le prix et les mensualités touche le bouchon du réservoir d'essence. À beau mentir qui tank de loin, car au moment d'ouvrir un guide de l'auto et de mettre les pieds chez un concessionnaire, le prix, la catégorie du véhicule et le design rendent pétrolo-amnésiques la majorité des Québécois.

«Les études du comportement du consommateur démontrent que le choix est dicté par l'émotion. La majorité des automobilistes n'ont pas besoin de plus qu'une voiture compacte. Pourtant, ils achètent des véhicules plus gros et plus gourmands», souligne George Iny, président de l'APA.

Et c'est là qu'arrive mon chien dans l'histoire

style="float:

Qui choisit son chien sur des critères purement pratico-pratiques? «Yé don' cute!», «c'est quelle race?». Un Goldendoodle. Oui il est hypo allergène mais sinon c'est son look général qui nous a attiré ET l'affirmation de l'éleveuse qui nous a dit et redit et redit que notre nouveau bébé ferait 50 livres. 35 livres de plus, plus tard, nous sommes toujours heureux de notre chien mais comme pour notre auto, il mange beaucoup plus de croquettes qu'originalement prévu.

C'est ça choisir avec émotion.