LES BLOGUES

Pourquoi la nationalisation des ressources naturelles?

31/03/2014 11:43 EDT | Actualisé 31/05/2014 05:12 EDT

Depuis sa fondation, Option nationale s'est toujours prononcé en faveur de l'indépendance énergétique du Québec. En effet, notre plateforme stipule qu'un gouvernement d'Option nationale:

2.1 Fera en sorte que l'État québécois soit maître d'œuvre de tout développement de nos ressources naturelles par le biais d'une nationalisation, en collaborant avec le secteur privé pour l'exploration, l'extraction et la distribution. Pour chaque projet qu'il autorisera, c'est le gouvernement du Québec qui décidera de la répartition des revenus et de la structure de propriété - création d'une société d'État, possibilité d'un régime épargne-actions (REA), part des firmes privées, etc. En toutes circonstances, la majorité des profits dégagés par l'exploitation de nos ressources naturelles reviendra dorénavant à la population du Québec. Cette politique s'appliquera particulièrement aux secteurs miniers, forestiers et des hydrocarbures. Dans une perspective de développement durable, un fonds souverain sera créé pour compenser à long terme la disparition des ressources non renouvelables;

Lors de mes études, un professeur se présenta devant sa classe énonçant ceci, de but en blanc : « Le Québec devrait-il être un pays ? ». Du haut de mes 19 ans bien sonnés, j'étais captivé. Ce qui ressortait des discussions, ce sont ces trois conditions qui, sans être suffisantes en soi, permettent à une nation de se suffire et s'affirmer :

  1. Une langue différente du pays auquel il est partie intégrante ;
  2. Des coutumes et valeurs différentes ;
  3. Des ressources suffisantes afin de subvenir à son autodétermination (naturelles et démographiques).

Conclusion ? La situation du Québec regroupe toutes ces conditions. Nous savons tous que le Québec seul peut répondre aux questions de la langue et ses valeurs/coutumes au sein du Canada, alors parlons des ressources.

Les ressources démographiques ne sont pas un problème, la Finlande, l'Irlande, la Norvège et la Nouvelle-Zélande pour nommer que ceux-là, démontrent qu'il n'y a pas de minimum pour qu'un pays soit viable.

Les ressources naturelles du Québec sont abondantes. Énumérons-les pour les besoins de la cause: eau, matières premières et métaux et forêts. Option nationale désire se départir de la dépendance au pétrole, et je l'encourage tout autant. Par contre, nous ne pouvons nier que cela ne se fera du jour au lendemain et qu'une transition doit s'effectuer.

Pourquoi la nationalisation des ressources naturelles ? « Ce qui n'appartient à personne appartient à tout le monde. » Autrement dit, nos ressources naturelles n'étant pas nationalisées pourraient faire l'objet de transaction extérieure, sans que nous n'en percevions un seul centime. De plus, des compagnies étrangères pourraient se les approprier sans cadre fixé par notre gouvernement. Combien d'emplois créés via l'extraction de minerai dans le nord du Québec ? Combien de dollars, en terme de redevances, seront versés au peuple ? Ceci sera calculé sur leur profit, ou sur le produit extrait ? Nous pourrions approfondir plus avant, mais contentons-nous de ces questions primaires.

Finalement, abordons l'aspect environnemental. Est-ce que l'exploitation de nos ressources naturelles est totalement viable, sans heurt pour notre territoire, voire notre planète ? Je ne sais pas. Il faudrait que notre gouvernement s'en occupe, car je ne fais pas nécessairement confiance au gouvernement fédéral sur ce point. Celui-ci possède la fâcheuse réputation d'exploiter les ressources de son pays sans se soucier des impacts environnementaux (sables bitumeux de l'Alberta). De plus, je ne confierais pas ce dossier aveuglément aux entreprises voulant exploiter les ressources existantes sur notre territoire. Le but premier de l'entreprise privée est de recueillir des profits, bien entendu. Si aucun cadre environnemental ne la contraint dans ses actions, elle agira comme bon lui semble. Est-ce que ce sera au moindre coût pour celle-ci, ou d'une façon qui préserverait la qualité de l'environnement, ce qui pourrait avoir pour conséquences un coût d'exploitation plus élevé ? Je crois qu'il est du devoir de notre gouvernement de se pourvoir de tels pouvoirs, et cela passe par la nationalisation des ressources naturelles. René Lévesque a eu le courage de le faire concernant l'hydro-électricité. Nationaliser toutes nos ressources naturelles est la prochaine étape.

L'avenir de notre planète repose sur la façon dont nous exploiterons nos ressources naturelles, celles qui font vivre cette planète qui nous laisse l'habiter. C'est l'un des points cruciaux des besoins du Québec d'accéder au statut de pays afin que nous puissions décider collectivement de comment nous souhaitons exploiter ces ressources, et à quelle fin. Nous sommes maîtres de ce territoire, en tant que nation, et seule notre indépendance politique nous permettra de décider pour nous-mêmes.

Souvenez-vous ces paroles : « Maîtres chez nous. » Le Québec, un pays pour le monde.

>Élections 2014: les nouvelles et les blogues du HuffPost sur la campagne.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Comprendre les projets de pipelines

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



>Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?