LES BLOGUES

Le retour de <em>Temps dur pour les détracteurs du modèle québécois</em>

12/02/2013 08:20 EST | Actualisé 14/04/2013 05:12 EDT
Shutterstock

Mes lecteurs les plus anciens se souviendront de mes billets du vendredi, intitulés «Temps dur pour les détracteurs du modèle québécois». J'ai pensé reprendre cette tradition, au vu des résultats récents de l'emploi. Voici le podium des taux de chômage en janvier 2013:

- Canada: 7,0 %

- Québec: 7,1 %

- Ontario: 7,7 %

- États-Unis: 7,9 %

- Union européenne: 10,7 % (décembre)

Qu'on me permette de citer le blogueur économique Pierre Duhamel, de L'actualité, qui signe un billet intitulé: « L'incroyable machine québécoise à créer des emplois » où on lit:

Le Québec compte 129 900 emplois de plus depuis 12 mois, ce qui correspond à 45 % de l'augmentation canadienne. Plus intéressant encore, le secteur privé, avec 134 500 emplois de plus, compensait les pertes enregistrées dans le secteur public. Il y a dans cette seule phrase trois bonnes nouvelles : beaucoup d'emplois sont créés, le secteur public est en régime minceur et le secteur privé semble capable de prendre la relève.

Note en petits caractères

Les billets du vendredi «Temps durs pour les détracteurs du modèle québécois» ne prétendent pas que tout est parfait au Québec, loin s'en faut. L'auteur a d'ailleurs proposé, dans ses ouvrages et sur ce blogue, des réformes nombreuses et importantes visant à surmonter plusieurs des importants défis auxquels le Québec est confronté. Cependant, la série permet de percer quelques trous dans le discours ambiant qui tend à noircir la situation globale du Québec qui, pourtant, affiche d'assez bons résultats comparativement aux autres sociétés semblables.