Huffpost Canada Quebec qc
LES BLOGUES

Des analyses et des points de vue multiples sur l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Jacques Létourneau Headshot

Retour sur le Forum social des peuples: l'objectif, éjecter Harper et sa bande

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Du 21 au 24 août dernier, plus de 5000 hommes et femmes de divers horizons au Québec et au Canada se sont donné rendez-vous à Ottawa à l'occasion du premier Forum social des peuples. Ensemble, ils ont échangé et partagé sur leurs réalités et leurs préoccupations dans plus de 500 ateliers, organisés par les organisations participantes sur des sujets touchant les communautés et les populations, en plus de prendre part à diverses activités de convergence.

Ils ont aussi adopté l'Appel à la convergence et à l'action des mouvements sociaux progressistes lors de la clôture de cet événement qui a été, sur tous les plans, un succès.

Trois objectifs atteints

Le Forum social des peuples s'était donné trois objectifs. Le premier : créer un événement à caractère unique dans l'histoire récente de la gauche au Québec et au Canada. Nous voulions réunir des gens d'un océan à l'autre, des militants de divers horizons : féministes, écologistes, syndicalistes, représentantes et représentants des peuples autochtones, défenseurs des droits des peuples. Le but ? Qu'ils réfléchissent à l'avenir en termes politiques afin d'organiser une opposition au gouvernement de Stephen Harper.

Le parti pris d'un gouvernement méprisant

Depuis neuf ans et plus particulièrement depuis qu'il est majoritaire, ce gouvernement n'a de cesse de mépriser les droits des femmes, ceux des travailleuses et des travailleurs, ceux des peuples autochtones, et il ne lève pas le petit doigt pour dénoncer le massacre de Gaza et de nos sœurs et de nos frères palestiniens.

Ce gouvernement conservateur défend plutôt les intérêts du capital canadien et de ses alliés. Son soutien inconditionnel aux minières canadiennes est choquant - elles bafouent les droits de plusieurs populations du globe sans aucun respect pour leur environnement. Le gouvernement Harper est insensible aux difficultés des autochtones un peu partout dans le monde. Jamais, dans l'histoire politique canadienne, nous n'avons eu un gouvernement aussi à droite et aussi réactionnaire.

Unis contre Harper et sa bande

Au cours de ces quatre journées, nous n'avions pas l'ambition de faire converger 50 000 personnes à Ottawa. Il fallait commencer par le début : réunir 5000 militantes et militants qui, à la suite de l'événement, vont travailler sur le deuxième objectif. Avec ce Forum social des peuples, nous avons atteint ce but en nous nous rencontrant afin de regrouper nos luttes et nos actions pour en finir avec le gouvernement Harper.

Cet objectif n'est certes pas une finalité en soi, mais il a le mérite d'être clair : il faut se débarrasser du gouvernement conservateur en 2015. Dès maintenant, dans nos réseaux, dans nos provinces, dans nos communautés, dans nos milieux respectifs, nous devons nous mettre à la tâche pour énoncer, avec toute la patience nécessaire, les conséquences des politiques conservatrices, non seulement sur la scène canadienne, mais aussi partout dans le monde.

Il nous faut expliquer aux travailleuses et aux travailleurs, aux femmes, aux jeunes, comment nous devons nous organiser, ensemble, partout, aux quatre coins du Canada et du Québec, pour éjecter les conservateurs du pouvoir au Parlement en 2015.

Le troisième objectif est encore plus ambitieux. Peut-être pouvons-nous nous débarrasser d'un parti de droite, mais s'il est remplacé par un autre parti qui appliquerait les mêmes politiques, nous demeurerons très loin du compte.

Porter un discours différent

Comme mouvements sociaux, nous devons, plus que jamais, porter un discours alternatif sur les questions environnementales, sur les droits des immigrantes et des immigrants pour défendre celles et ceux qui se font exploiter et qui ne sont absolument pas protégés par l'État lorsqu'ils viennent travailler ici au service du capital canadien. Nous devons également agir afin de défendre les travailleuses et les travailleurs, les organisations de luttes, les droits sociaux et ceux des peuples autochtones ainsi que l'écologie. Il nous faut proposer les conditions de développement qui n'ont rien à voir avec le modèle dominant néolibéral contre lequel nous nous battons et qui ne nous offre rien de bon.

Il n'y a pas un gouvernement, pas un patron qui ne fasse de cadeaux à la classe ouvrière et à la population en général. C'est en ayant à l'esprit les luttes du passé et au moyen des luttes futures que nous serons en mesure de proposer un autre monde.

En agissant pour le changement, un changement qui tienne compte des communautés, de leurs besoins et de leurs aspirations, nous pouvons prétendre à vaincre les conservateurs. Il s'agit ici de notre responsabilité en tant que militantes et militants.

Cette bataille qu'il nous faut mener sur la scène fédérale ne doit pas occulter la mobilisation qu'il nous faudra organiser contre les politiques d'austérité du gouvernement de Philippe Couillard dès cet automne. Nous y reviendrons dans un prochain blogue.

Pour visionner les vidéos qui ont été produites durant le Forum des peuples, cliquez ici.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Close
Harper's Northern Tour 2014
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?