LES BLOGUES

L’incontinence urinaire

L'incontinence urinaire est une incapacité plus ou moins grande à contrôler l'évacuation de l'urine.

06/01/2018 08:00 EST | Actualisé 06/01/2018 08:00 EST
Getty Images/iStockphoto

L'incontinence urinaire est une incapacité plus ou moins grande à contrôler l'évacuation de l'urine. Pour certains, il ne s'agira que de quelques gouttes occasionnelles. D'autres mouilleront leur linge fréquemment et dans les cas les plus sévères, il sera impossible de retenir l'évacuation ni de l'urine ni des selles. En plus de varier en intensité selon les personnes, il existe divers types d'incontinence urinaire :

  • Incontinence à l'effort

Dans ce type d'incontinence, tout effort comme un éternuement, une toux, un rire intense, une manipulation d'objets lourds peut provoquer une fuite d'urine. Le problème se présente surtout lorsque la vessie est particulièrement pleine. C'est le type le plus fréquent d'incontinence et il affecte plus souvent les femmes. Ce problème se rencontre aussi chez les hommes dont la prostate a été enlevée.

  • Vessie hyperactive

Ici, la personne ressent un besoin urgent d'uriner. Dans les secondes qui suivent, il y a une fuite involontaire d'urine. Cette urgence peut même la réveiller plusieurs fois par nuit. Pour certains, le simple fait d'entendre de l'eau couler va déclencher ce besoin impérieux. L'hyperactivité de la vessie peut être causée par une infection urinaire ou par un problème neurologique plus sérieux comme la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson ou la maladie d'Alzheimer.

  • Sensation de la vessie pleine

La personne a l'impression que sa vessie est pleine et éprouve le besoin d'aller uriner. Souvent, quelques gouttes auront fui hors de son contrôle. Après avoir uriné, la personne a l'impression de ne pas avoir vidé sa vessie. Ce problème se rencontre chez les personnes dont la vessie est endommagée (pierres dans la vessie) ou quand l'urètre est obstrué. Les hommes dont la prostate est hypertrophiée ou qui ont un cancer de la prostate vont aussi éprouver ce type de sensation.

  • L'incontinence fonctionnelle

Des personnes âgées souffrant de diverses affections pourront éprouver certains problèmes d'incontinence. On peut penser à ceux qui souffrent d'arthrite sévère qui ne peut détacher leurs vêtements suffisamment rapidement pour pouvoir uriner dans la toilette ou à d'autres souffrant d'Alzheimer qui ne pensent à aller à la toilette qu'à la dernière minute et qui n'ont pas le temps de s'y rendre.

  • L'incontinence réflexe

Dans ces cas, la personne ne ressent aucun besoin d'uriner et elle urine sans même s'en rendre compte. Il s'agit alors d'un problème d'ordre neurologique comme une paralysie due à une rupture de la moelle épinière.

  • L'incontinence nocturne

Ici, l'incontinence a lieu durant le sommeil. Bien connue chez les jeunes garçons, elle peut aussi se produire chez les adultes soit à cause d'un type de médicament ou encore d'une surconsommation d'alcool. Le vieillissement agit aussi sur la vessie puisqu'en avançant en âge, l'urine est plus sécrétée durant la nuit.

  • La descente de vessie

Elle se caractérise par une sensation de lourdeur au niveau de la vessie. La femme a l'impression que sa vessie descend dans son vagin. Il y aura des pertes involontaires d'urine, des envies impérieuses et des difficultés à uriner. Les grossesses successives, les hormones et l'obésité contribuent tous à la descente de vessie.

Les traitements

Bien entendu, il est important d'obtenir un diagnostic médical. S'il s'agit d'une infection, par exemple, une bonne antibiothérapie devrait régler le problème. Dans d'autres cas, la chirurgie pourra être envisagée si les autres moyens ont échoué. Parmi ces moyens, la rééducation urinaire peut être utile. Il s'agit, chaque fois qu'un besoin d'uriner se fait sentir, de laisser passer des laps de temps de plus en plus longs avant d'uriner. Un autre exercice facile consiste à pratiquer vos muscles des sphincters et vos muscles pelviens (exercices de Kegels). Ces muscles sont les mêmes que vous utilisez lorsque vous avez envie d'évacuer un gaz et que vous vous retenez. Il s'agit donc de contracter ces muscles pendant 3 secondes, de les relâcher pendant 3 secondes. Certains médicaments peuvent aussi aider grandement celles et ceux qui sont aux prises avec de l'incontinence urinaire.

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost