LES BLOGUES

N'oublions pas que nous avons le choix... d'être heureux

Il ne faut plus s'attarder à ce qui nous dérange, nous choque, nous frustre, nous démolit.

29/10/2017 08:00 EDT
Getty Images
Il suffit parfois de commencer par de petites choses ici et là, la première étant d'aligner notre façon de penser et nos actions sur ce que nous désirons réellement voir apparaître dans notre vie et non l'inverse.

Le bonheur est un choix. Ceux qui ne l'ont pas encore compris, c'est parce qu'ils voient la menace et l'hostilité partout. Ils subissent en étant persuadés que c'est tout ce qu'il y a à faire.

Pourtant, s'ils savaient à quel point il existe de nombreuses options pour nous aider à améliorer notre sort. La première est d'abord de reconnaître si nous participons volontairement ou non à ce qui nous rend malheureux. C'est la grande question : « Acceptons-nous de vivre une situation de laquelle nous pourrions nous soustraire demain matin? »

Se dire les vraies choses

S'il est une vérité, c'est qu'il arrive rarement qu'un miracle vienne nous sortir de l'adversité dans laquelle nous nous trouvons présentement. Je ne dis pas que ce n'est pas possible, mais lorsque ça arrive, c'est souvent parce qu'au départ nous avons émis le désir ardent de voir les choses changer. Il s'est passé quelque chose en nous, qui nous a amenés à ressentir avec puissance que tout cela ne peut plus continuer. C'est en quelque sorte une décision inconsciente qui invite les circonstances actuelles à s'améliorer de façon importante. Cela revient à dire que le miracle a tout de même un peu été créé par nous...

Toutefois, si on se dit les vraies choses, comment espérons-nous voir notre vie s'améliorer si nous trempons continuellement dans la complainte et l'insatisfaction? Si nous pensons que nous sommes à la merci de tout ce qui nous arrive et que les autres ne nous traitent jamais correctement et qu'ils ont toujours tort.

C'est reprendre toute l'énergie que nous dépensons inutilement à droite et à gauche à nous plaindre sur notre sort pour en faire quelque chose de plus constructif : intervenir concrètement dans ce qui fait défaut dans notre vie

Ça ne fait pas de mal de reprendre sa vie en main, de se responsabiliser, d'admettre qu'on s'est trompé et qu'on participe, la plupart du temps, à toute la merde qui nous tombe dessus. Non seulement ça ne fait pas de mal, mais ça fait un bien fou. C'est reprendre toute l'énergie que nous dépensons inutilement à droite et à gauche à nous plaindre sur notre sort pour en faire quelque chose de plus constructif : intervenir concrètement dans ce qui fait défaut dans notre vie.

Agir plutôt qu'attendre

Si seulement nous savions à quel point le changement peut avoir un impact significatif dans ce que nous sommes en train de vivre présentement. Il suffit parfois de commencer par de petites choses ici et là, la première étant d'aligner notre façon de penser et nos actions sur ce que nous désirons réellement voir apparaître dans notre vie et non l'inverse.

S'attarder, c'est donner encore plus de pouvoir à la situation.

Il ne faut plus s'attarder à ce qui nous dérange, nous choque, nous frustre, nous démolit. S'attarder, c'est donner encore plus de pouvoir à la situation. Ce qui a été fait et dit ne peut être effacé. Toutefois, nous pouvons partir de la situation présente pour essayer d'en faire quelque chose de beaucoup plus acceptable pour nous-mêmes et les autres.

Apprenons à nous mettre en mode « action » et posons-nous sérieusement la question : « Qu'est-ce que je pourrais faire pour améliorer ceci? »

N'oublions pas que nous avons le choix... d'être heureux.

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost