LES BLOGUES

Toujours en manque

21/10/2016 08:18 EDT | Actualisé 21/10/2016 08:18 EDT

Je suis une addict, une accro, une dépendante.

La première fois, j'étais jeune, un peu trop jeune même. Mais déjà le désir du rush d'adrénaline était présent. Le ventre en cavale, la tête qui veut exploser, le corps qui ne comprend pas ce qui se passe. Ma première fois, c'était au bord du lac, entourée de mes amis, la pression était sur mes épaules.

​J'étais la première de mes amies à le faire.​ Ça ne s'est pas du tout passé comme je l'avais imaginé. C'était loin de ce dont j'avais entendu parler, pas du tout le même effet que ce que j'avais anticipé. Je n'ai pas aimé, j'ai été déçue. Ceux que j'avais regardé faire avaient tellement l'air sur un nuage après. Alors que moi, je venais de regretter d'y avoir déjà touché.

Ça m'a pris un an ou deux avant de recommencer. Ces fois-là ne sont pas trop claires dans ma mémoire. Sûrement pas catastrophiques​ comme la première fois, mais rien de vraiment mémorable. Le faire parce que les autres avaient commencé aussi, j'imagine.

Et plus tard dans l'adolescence, quelque chose s'est passé. J'en avais besoin, j'en voulais toujours, encore. Je restais surprise d'avoir toujours le même rush chaque fois. L'effet était différent chaque fois, tout en donnant le même résultat. Je pouvais en avoir quand je voulais, c'était illimité.

J'ai arrêté pendant quelques années. L'envie était toujours présente, les occasions se faisaient moindres, mais elles étaient encore là.​ J'avais le même fix une fois de temps en temps, mais je n'essayais plus rien de nouveau.​

Et j'ai rechuté,​ dans un bar​. ​Le gars se promenait devant moi, il m'en parlait à l'oreille. ​Je me l'imaginais déjà, l'effet sur mon corps, dans ma tête. Son souffle dans mon oreille à me tenter de plus en plus. «Allez, tu le sais que ça va être bon.»

J'essayais de résister, je le savais qu'il ne fallait pas et j'ai quitté le bar. Mais ça continuait de résonner dans ma tête, cette envie de recommencer, d'essayer ​le sien. Mes pieds ont fait demi-tour avant même que ma tête se rende compte de ce que je faisais. Et je suis retournée dans le bar, mes yeux ont cherché celui qui essayait de me tenter. Tout ce que je souhaite, c'est qu'il ne l'ait pas donné à une autre...

L'adrénaline que j'attendais, ça part de ma bouche jusque dans mes pieds. Les frissons passent sur tout mon corps.

J'ai le cœur qui se remet à battre trop rapidement, mais j'anticipe ​tellement ​ce qui s'en vient. Je le vois, il est là, ​les mains dans ses poches, il m'a vue, et son visage vient de s'illuminer. Il sait qu'il va me donner ​mon rush. Je m'approche tranquillement, je le regarde, je n'ai même pas besoin de parler qu'il plaque ses lèvres contre les miennes et me donne mon fix. Ça y est, l'adrénaline que j'attendais, ça part de ma bouche jusque dans mes pieds. Les frissons passent sur tout mon corps. Ses lèvres ne semblent pas vouloir se séparer des miennes,​ et je n'ai pas envie d'arrêter​ non plus, il prend sa dose autant que moi.

On se sépare, on se plonge dans le regard de l'autre afin de savoir si c'était aussi bon pour un que pour l'autre. On sourit, on a une satisfaction incroyable, en tout cas, moi j'ai ma satisfaction. Je m'éloigne sachant que je le laisse un peu encore en manque. Il n'a pas la même dépendance que moi. La mienne vient d'être comblée, mais lui, il devra repartir insatisfait.

​Je sors du bar, je me sens légère, dans ma bulle. La sensation de ses lèvres qui enlacent les miennes, de sa langue qui agaçait la mienne est encore fraîche dans ma bouche. Je retourne chez moi, satisfaite, jusqu'au prochain manque​.

Ce billet de blogue a également été publié sur lasaisondelachasse.com.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

De superbes photos de couples exprimant leur amour au quotidien

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter