LES BLOGUES

Lettre ouverte au SPVM

21/05/2013 09:50 EDT | Actualisé 21/07/2013 05:12 EDT
PC

Samedi 18 mai, se tenait à Montréal la manifestation «Un statut pour tous et toutes». Cette manifestation comprenait quatre contingents qui convergeaient tous vers le Carré Phillips, au centre-ville.

Vous trouverez ci-dessous, le tract qui accompagnait cet événement et qui montre clairement la position des divers organisatrices et organisateurs des marches: aucun itinéraire ne serait fourni au SPVM. De plus, on invitait les participant(e)s à se masquer.

Or, dans un court reportage vidéo de Denis Wong pour le journal La Presse, il est dit que la manifestation s'est déroulée après divulgation de l'itinéraire à la police. J'ai depuis vérifié cette information, à la fois auprès des personnes ayant organisé la marche ainsi qu'auprès du journaliste, et il s'avère qu'aucun itinéraire n'a été fourni à vos services alors que vous avez affirmé le contraire.

Tout comme les autres manifestations qui se sont déroulées les dernières semaines à Montréal, celle de samedi s'est faite dans une ambiance festive. Pourtant, les autres manifestations, pour ne citer que celle du 22 mars, du 5 avril et du 1er mai, ont été réprimées par vos services et ont donné lieu à des arrestations de masse, des souricières desquelles les manifestant(e)s n'ont pu sortir qu'après avoir reçu une amende de 637$.

Plusieurs participant(e)s à ces manifestations ont par ailleurs été retenu(e)s les mains attachées pendant de longues heures et n'ont eu accès à aucun service essentiel, comme à de l'eau ou à des toilettes. Certaines de ces personnes ont de plus été brutalisées par des membres du SPVM, comme en témoignent nombre de vidéos.

J'aimerais donc que vous expliquiez à la population sur quels critères vous vous basez pour appliquer le règlement P-6, étant donné que vous avez justifié les arrestations de masse citées plus haut par le fait qu'aucun itinéraire ne vous avait été fourni. Hier, des centaines de personnes ont marché sans vous avoir donné leur itinéraire à travers plusieurs quartiers de Montréal, bloquant des artères principales comme la rue St-Denis, et déambulant parfois masquées. Vous n'avez pourtant ni empêché la manifestation ni procédé à des arrestations.

Surtout, je tiens à dénoncer vos mensonges en ce qui concerne un itinéraire qui aurait été donné. Espériez-vous que ces mensonges ne seraient pas rendus publics, que vos dires ne seraient pas vérifiés et, au bout du compte, qu'ils permettraient de passer sous silence le profilage politique qui se cache à peine sous le règlement municipal P-6?

J'attends avec impatience vos explications.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Des groupes contestent le règlements P-6

Marcher pour un statut pour tous et toutes sous P6: les droits et risques