LES BLOGUES

Reprendre prise sur nous-mêmes

07/04/2013 09:51 EDT | Actualisé 07/06/2013 05:12 EDT
AP
FILE - In this Tuesday, Sept. 25, 2012 file photo, a protester wears glasses with the euro and dollar symbols painted on the lenses before protesting the conservative government's handling of the economic crisis and to demand fresh elections, in Madrid. Many had hoped that 2012 would be the year when the global economy finally regained its vigor, but the three largest economies: The United States, China and Japan struggled, while the 17 countries that use euro endured a third painful year in their financial crisis and slid into recession, and emerging economies slowed. (AP Photo/Paul White, File)

La crise économique et financière internationale qui massacre la vie de millions de familles ici comme ailleurs, l'achat de nos gadgets électroniques qui asservissent les travailleurs asiatiques, la folie consumériste à crédit qui entraine des taux d'endettement record... La crise profonde que nos économies et nos sociétés traversent depuis de nombreuses années laisse l'amère impression que nous n'avons plus, individuellement, le contrôle sur notre propre destinée. Le sociologue Zygmunt Bauman affirme que nous partageons le sentiment d'avoir "perdu prise sur notre condition humaine

style="float:

Les auteurs Pierre Ducasse et Tom Vouloumanos proposent dans leur livre Pour une économie démocratique, un «guide d'action» pour reprendre prise sur notre condition humaine. La «démocratie économique» cherche à appliquer les idéaux démocratiques - le pouvoir par le peuple - à la gestion de l'économie. Leur constat est partagé par un grand nombre d'économistes: le capitalisme contemporain, après la parenthèse des «Trente glorieuses» (1945-1975), a retrouvé sa dynamique originelle qui tend à concentrer le pouvoir économique entre une poignée d'entreprises formant un vaste oligopole international contrôlé par un nombre restreint d'actionnaires et de «décideurs» économiques. Conséquence: la vaste majorité d'entre nous n'a plus aucun pouvoir d'influence sur la gestion de nos économies. Les principes de la «démocratie économique» permettraient de contrecarrer la concentration du pouvoir économique telle que nous la connaissons actuellement et assurer que l'économie serve les intérêts du plus grand nombre.

Leur ouvrage, de fait, est un «guide d'action stratégique pour construire une économie au service de tous les citoyens.» Dès l'introduction, les deux auteurs, qui ont été des militants actifs de nombreuses années au sein du NPD, annoncent que leur ouvrage s'adresse plus particulièrement à ceux et à celles impliqués dans des partis politiques de gauche. Car leur constat est clair: malgré les crises nombreuses et profondes que traverse nos économies des années, la droite économique continue à gagner la bataille idéologique et les idées de gauche peinent à rallier l'opinion publique. Malgré la crise, qui aurait dû donner des munitions aux partis politiques de gauche et trouver l'écoute des citoyens, les idées de la gauche sociale-démocrate ou socialiste ne trouvent pas plus d'échos qu'aux belles époques du capitalisme triomphant.

Ce constat établi, les auteurs proposent, dans un ouvrage pédagogique et pratique, des pistes de solutions concrètes pour renouveler l'idéologie de la gauche - c'est-à-dire, pour faire simple, la volonté de voir nos économies répondre à des principes d'égalité, de fraternité et de liberté individuelles. La forme inhabituelle surprendra: le livre est écrit sous forme de «dialogue» - en fait, de questions-réponses. Une première section présente à grands traits les dix grands «tournants» de l'histoire de l'économie depuis la révolution industrielle. Utile mise en perspective qui permet au lecteur non initié de comprendre les origines de notre économie actuelle - et au lecteur initié, de rafraîchir sa mémoire en quelques dizaines de pages.

Le cœur du propos des auteurs se situe dans les trois sections suivantes. On y propose des moyens d'actions concrètes pour mettre en place les idéaux de la «démocratie économique.» De la gestion participative des entreprises - que ce soit dans les coopératives ou dans les corporations privées - au troc ou aux initiatives de développement économique communautaire, les auteurs prétendent renouveler la pensée économique de gauche sur la base de principes qui ne s'appuient ni sur le tout-État, ni sur le tout-communauté. Dans cette vision, l'État a autant son rôle à jouer que la «société civile» a le sien.

Leur pensée, les auteurs l'identifient à un «radicalisme pragmatique.» En toute honnêteté, j'ai bien du mal à voir en quoi leurs thèses participent d'un quelconque radicalisme. Bien au contraire, la philosophie politique de messieurs Ducasse et Vouloumanos est l'héritière du courant classique de la social-démocratie. En revanche, ils enrichissent cet héritage de mouvements sociaux ayant émergé ces dernières années, comme les initiatives d'économie sociale, par exemple.

Le plus grand intérêt de leurs propositions tient précisément à leur pragmatisme. Cet ouvrage saura montrer au grand public que la gauche économique est possible et réalisable - et que la diabolisation de termes un peu vieillots comme social-démocratie ou socialisme ne doit pas oblitérer les principes sur lesquels ils s'appuient. Ils reposent, simplement, sur la volonté et la possibilité pour l'ensemble des citoyens économiques de reprendre contrôle sur leur condition humaine et de cesser de n'être que des agents passifs de mécanismes de domination qui les asservissent à une poignée d'individus et de corporations qui détiennent un pouvoir démesuré. En ce sens, cet ouvrage devrait intéresser, contrairement à l'avis des auteurs, à un large public qui cherche des moyens de participer concrètement à la transformation de notre vie économique. Si, inévitablement, la lecture de l'ouvrage est un peu aride et scolaire par sa forme, ce livre constitue un outil qui permettra d'alimenter les réflexions de tous les citoyens désirant humaniser un système économique qui a perdu tout sens de la participation égalitaire et fraternelle à la vie en commun.

Pour une économie démocratique : Un guide d'action stratégique pour construire une économie au service de tous les citoyens, par Pierre Ducasse et Tom Vouloumanos (VLB Éditeur, 350 p., ISBN 978-2-89649-461-3, 29,95$).

VOIR AUSSI

Les 10 pays les plus prospères du monde

Les 10 pays les plus endettés au monde