LES BLOGUES

Pour les skieurs la tempête de mercredi n'apportait pas que des ennuis

17/03/2017 08:17 EDT | Actualisé 17/03/2017 08:17 EDT

Nous en avions bien parlé dans notre dernier blogue ; l'hiver n'est pas fini! Nous en avons eu une preuve extrême mercredi lorsque le Québec a été frappé par une des plus importantes bordées de neige des 50 dernières années.

L'hiver comporte son lot d'inconvénients comme nous l'avons bien vue cette semaine. Mais ceux et celles qui savent profiter de l'hiver et surtout de la neige avaient mercredi une bien meilleure attitude en affrontant ces inconvénients et problèmes. Ils y voyaient aussi des conditions bien améliorées pour leur week-end de ski et pour les prochains jours. De quoi faire oublier un peu la situation désagréable, parfois même décourageante, des déplacements urbains.

ski

Dans la tempête mercredi au Mont Sutton.

Une tempête qui relance la saison

Malgré une neige encore abondante dans la plupart des régions du Québec avant la tempête, cette nouvelle neige aura aidé à recouvrir des surfaces dures, souvent glacées causées par plusieurs épisodes consécutifs et récents de pluie/gel.

Ce sont cependant les régions de l'Estrie et de Nouvelle-Angleterre qui auront reçu les plus importantes quantités et en auront le plus profité. Dans les dernières semaines, plusieurs pistes et presque tous les sous-bois avaient dû fermer dans ces deux régions faute de neige ou de neige trop glacée rendant le ski impossible ou dangereux.

Certaines stations dont le mont Sutton et Jay Peak ont accumulé plus d'un mètre de neige cette semaine offrant mercredi aux meilleurs skieurs des conditions de poudreuse exceptionnelle, particulièrement dans les sous-bois qui accumulaient la neige soufflée par les vents.

Les stations de ces deux régions ont maintenant pu rouvrir toutes leurs pistes laissant présager un excellent week-end en montagne.

Les régions les moins « choyées » par la tempête de mercredi, l'Outaouais, les Laurentides et Lanaudière, ont tout de même reçu une vingtaine de centimètres ce qui est bien suffisant pour rehausser les conditions et recouvrir le fond dur et glacé des dernières semaines. On parle ici de l'Outaouais, des Laurentides et de Lanaudière.

À Québec et dans Charlevoix, plusieurs stations n'ont pu ouvrir mercredi face à la violence de la tempête et des vents. Mais tout était revenu à la normale jeudi offrant dans certains cas comme au Massif de Charlevoix et au mont Grand-Fonds, fermés mercredi, une journée de poudreuse fraîche.

Le ski de fond reprend vie

Les surfaces dures et glacées que l'on retrouvait un peu partout sur les sentiers de ski de fond avant la tempête ont été éliminées. Le ski de fond et la raquette reprennent donc à l'amorce du week-end. Finis les crampons pour quelques jours du moins.

La neige abondante et molle rendra par contre le « Fat Bike » un peu difficile dans les prochains jours sauf aux endroits où l'on entretient des pistes spécifiquement à cet effet.

En Estrie et dans la région de Montréal où le ski de fond était sur le respirateur avant la tempête, l'activité a repris et la plupart des sentiers seront ouverts et en bon état pour le week-end.

Le patinage se poursuit à quelques endroits

On croyait bien cette activité sur glaces naturelles terminée il y a quelques semaines avec les nombreux épisodes de pluie vécus. Mais là où on n'a pas abandonné, la bonne glace est revenue et l'activité a pu reprendre. Tel est le cas aux sentiers de glace du parc John Molson à St-Sauveur, du parc du Grand Héron à Ste-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, du Domaine de la Forêt Perdue en Mauricie et aussi sur la patinoire du lac Beauport près de Québec. Pour sa part le sentier de glace de Shannon est fermé pour la saison depuis le 14 mars.

Alex Harvey et la Coupe du Monde de Ski de Fond à Québec

C'est dans la capitale de l'hiver, Québec, que se dérouleront les dernières épreuves de la Coupe du Monde de Ski de Fond de la saison vendredi, samedi et dimanche. Il s'agira d'une belle occasion de reconnaitre et d'applaudir le Québécois Alex Harvey récemment couronnée champion du monde au 50 kilomètres à Lahti en Finlande.

Trois épreuves sont au programme de l'événement, en débutant par un sprint style libre le vendredi 17 mars, suivi d'un départ de masse (10-15km) en classique le samedi 18 mars et d'une poursuite style libre (10-15km) le dimanche 19 mars.

Toutes les épreuves se dérouleront en plein cœur de Québec sur les Plaines d'Abraham facilement accessibles de partout. Ce sont plus de 150 des meilleurs fondeurs mondiaux provenant de 20 pays qui sont à Québec dans le cadre de cet événement. Une occasion à ne pas manquer.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter