LES BLOGUES

Des analyses et des points de vue multiples sur l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Guy Thibaudeau Headshot

Ski: Échos de Charlevoix

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Après avoir remis ma tournée de Charlevoix de plusieurs semaines à cause de tempêtes, j'ai fini par m'y rendre cette semaine. Il y a quand même eu une tempête, mardi soir.

Charlevoix connait cette année un hiver du tonnerre. Disons d'entrée de jeu que les skis-de-roches ne sont pas nécessaires ici. On a reçu 355 cm de neige depuis le début de la saison au Massif de Charlevoix et 464 cm au Mont Grand Fonds, ce centre méconnu près de La Malbaie. On doit cependant commencer à le découvrir puisque selon son directeur général Alain Goulet : «les revenus ont augmenté de près de 40 % cette année versus l'an passé».

« Les vibes sont bonnes pour Le Massif» aussi, selon Fréderic Sujobert, directeur de la station, qui dit voir de plus en plus d'anglophones provenant de la côte Est des États-Unis, de l'Ontario et aussi d'Angleterre. Le Massif de Charlevoix, le plus haut dénivelé au Québec avec ses 806 mètres, ses vues imprenables sur le Saint-Laurent et l'Île aux Coudres et sa cuisine attentive aux produits santé et régionaux, est un exemple de qualité en matière d'exploitation de station de ski. Les murs de son chalet du sommet sont d'ailleurs couverts de superbes peintures originales des meilleurs artistes de la région. J'ai fait un estimé rapide de la valeur de ces tableaux qui serait facilement entre 60 000 $ et 70 000 $. Une touche culturelle d'une très grande qualité qui met en valeur le côté artistique de la région.

ski
Banc de neige sur le chemin du Massif de Charlevoix cette semaine . (Crédit photo : Denise Hébert)

Au Massif on charge...

Toujours à la fine pointe de la modernité et de l'évolution de nos habitudes, Le Massif de Charlevoix est une des rares stations à offrir des bornes de recharge rapides pour voitures électriques dans son stationnement. On remarquait aussi lors de notre passage, lundi, un poste de recharge sans frais pour téléphones cellulaires muni de chargeurs pour presque tous les appareils. Il y en avait effectivement un pour mon I-Phone SE. Signe des temps, il va sans dire!

Un couple de 85 et 90 ans fort inspirant

Le clou de notre visite de Charlevoix fut la rencontre de Bob et Louise Marcotte, un couple de skieurs fort inspirant. Louise a 85 ans et Bob aura 90 dans les prochains jours. Ils se sont rencontrés en ski il y a 63 ans au Relais près de Québec et skient au Mont Grand Fond depuis 40 ans. On dit souvent que les skieurs de 80 ans et plus skient occasionnellement, et c'est pourquoi certains centres leur offrent gracieusement une passe de saison. Mais Bob et Louise nous font mentir, puisqu'ils skient 6 jours/semaine, beau temps, mauvais temps. «Quand le temps est moins favorable, me dit Bob, nous venons voir». Ils skient entre 50 et 60 jours chaque saison et n'ont fait qu'un court voyage d'hiver dans le Sud, à regret d'ailleurs. «Nous avons manqué trois beaux week-ends de ski», nous disait en riant madame Louise, qui ski toujours comme une jeune. Bob, à 90, la suit de près d'un style solide à un rythme qui convient bien à tout skieur soucieux de skier prudemment.

Résidents de Port-au-Persil, près de St-Siméon, notre couple de mordus loue même un appartement à Pointe-au-Pic en hiver pour être plus près de la montagne.

«Ça vous coûte combien skier ici à 90 ans?» lui demandais-je. À ma grande surprise, aucun rabais pour notre nonagénaire! Allez MGF, une passe gratuite pour Bob, à vie même! 40 ans de ski au MGF et six enfants initiés au ski; Bob et Louise ont bien fait leur part pour promouvoir ce sport qu'ils aiment tant.

ski charlevoix
Un couple inspirant. Bob Marcotte (90 ans) et Louise (85 ans) au Mont Grand Fonds. (Crédit photo : Guy Thibaudeau)

Des nouveaux skis aussi?

Nos ainés skient aussi sur des skis un peu datés. «Je ne suis pas pour acheter des skis à 90 ans», me confiait-il. Surement pas par manque de moyens, j'en suis certain, mais comme me disait mon père (décédé à 97 ans) lorsqu'on voulait lui acheter des bobettes : «je n'en ai pas pour longtemps».

Bob s'est sans doute dit la même chose à 85 ans, mais s'il avait acheté de bons skis paraboliques à 85, ceux-ci seraient maintenant vieux à les utiliser 50-60 fois par année. Je lance donc un appel à une compagnie de skis pour lui offrir une paire de skis paraboliques modernes qui lui rendront la pratique encore plus agréable pour les prochaines années. Un bon coup de pub aussi.

La pyramide des ainés

Notre texte récent concernant Rhoda Wurtele, ancienne championne de ski canadienne des années 40, qui skie encore à 95 ans, a bien circulé sur les médias sociaux et vos commentaires ont fait voir que ces gens sont une source d'inspiration pour tous. Alors, pourquoi ne pas mettre en évidence ces gens extraordinaires qui aiment le ski et l'hiver, qui ne le fuient pas et qui en profitent suffisamment pour devenir membre annuel d'une station de ski?

Je propose donc «La pyramide des ainés», un tableau de photos des skieurs les plus âgés de chaque station (comme le tableau des moniteurs). Ce tableau pyramidal mettrait en valeur les 10 membres les plus âgés de la station, le patriarche en tête. Chaque station, selon sa générosité, pourrait offrir certains avantages à chacun. On pourrait même faire commanditer le tout par le Ministère de la Santé du Québec. Une source d'inspiration certaine pour un sport qui se dit «pour la vie».

Qu'en pensez-vous?

À voir également :

Close
5 bonnes raisons de skier au Massif de Charlevoix
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter