LES BLOGUES

Des analyses et des points de vue multiples sur l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Guy Thibaudeau Headshot

Ski aussi désolant qu'impressionnant

Publication: Mis à jour:
Imprimer

La saison de ski et de sports d'hiver, version El Niño, qui démarre est aussi désolante qu'impressionnante pour les passionnés.

On se désole à voir l'absence totale de neige dans la plupart des régions du Québec; du même souffle on ne peut qu'être impressionné de voir à quel point certaines stations ont quand même réussi à bien recouvrir plusieurs pistes sans aucune aide de la météo.

Ceci vient corroborer un peu notre récent texte sur «Le ski et les changements climatiques» où nous mentionnions que les centres alpins du Québec bien équipés pour l'enneigement artificiel réussiraient quand même à tirer leur épingle du jeu. Notre texte, relativement court pour l'immensité du sujet, ne faisait cependant pas état du décalage des saisons que nous semblons connaître ces dernières années tant pour l'arrivée de l'été que de l'hiver. Et ce problème en engendre un nouveau. Faudrait-il maintenant aussi repousser la période des fêtes de Noël-Jour de l'An qui arrive, dans le nouveau contexte, beaucoup trop rapidement?

100% neige artificielle

Si certains centres comme Mont St-Sauveur, Mont Tremblant, Mont Habitant, Mont Blanc, Bromont et Mont Saint-Bruno pour en nommer quelques-uns réussissent à s'enneiger en ce moment 100% artificiellement, tel n'est pas le cas pour l'ensemble de l'industrie. À deux semaines pile du 25, plusieurs centres demeurent encore fermés, un certain nombre se voit dans l'obligation de reporter l'ouverture au 19 décembre tandis que d'autres ouvriront ce week-end dans des conditions marginales et printanières.

Semaine prochaine déterminante

«La semaine prochaine sera très déterminante» nous rappelait mercredi Alain Goulet, directeur général du Mont Grand Fonds au Nord de La Malbaie dans Charlevoix. Elle le sera aussi pour le Valinouët «100% neige naturelle» au Saguenay où la période des Fêtes est critique comme partout ailleurs. «Notre village alpin comporte 550 chalets» nous disait Roberto Tremblay dg du Valinouët sur un ton quelque peu inquiet pour cette grande communauté qui s'attend à skier à Noël.

Un effort impressionnant dans certains centres

Ceci dit il est tout de même impressionnant de constater la situation à certains centres comme Mont St-Sauveur où le secteur central est complètement ouvert; au Mont Tremblant où l'on ski de haut en bas des versants Nord et Sud ainsi que sur quelques pistes du sommet à la mi-montagne.

Lors de notre passage mardi, trois ou quatre autres pistes étaient partiellement enneigées et n'attendaient qu'une ou deux nuits d'enneigement pour ouvrir. Au Mont Blanc et au Mont Habitant dans les Laurentides deux ou trois pistes bien enneigées tranchent dramatiquement avec le gazon partout alentour. Toute cette neige 100% «artificielle» produite à l'arraché durant quelques rares périodes de temps froid nous laisse quand même impressionnés de constater ce qui a été fait avec presque rien.

mont habitant

Le ski alpin: 800 millions $ en retombées économiques

Une étude sur les retombées économiques du ski alpin au Québec, préparée par Michel Archambault de la chaire de Tourisme de l'UQUAM, établit à plus de 800 millions $ la contribution de cette activité à l'économie du Québec. De plus, environ 12 000 emplois y sont directement reliés.

Le président-directeur général de l'Association des Stations de Ski du Québec (ASSQ) Yves Juneau rappelle que le ski est un produit touristique incontournable pour l'économie du Québec. «Sans les stations de ski l'activité touristique en saison hivernale serait considérablement réduite» rappelant aussi que près de 20% de la clientèle provient de l'extérieur de la province. On estime aussi que 22% (1 461 769) de la population du Québec pratique le ski et que presque 100% aimeraient un Noël blanc.

Ajoutons à tout ça le fait que les vacances de Noël peuvent représenter entre 20 et 35% du chiffre d'affaires annuel de certaines stations et l'on peut comprendre l'anxiété que peut ressentir le milieu à deux semaines de Noël malgré le fait que la situation présente n'est pas du jamais vu. Nous en avons vu d'autres au fil des ans.

Une petite prière pour qu'il neige s'impose tout de même et chantons tous ensemble «Let it snow»! On en dépend tous un peu.

DU MÊME AUTEUR

- BLOGUE Le ski et les changements climatiques
- BLOGUE Le ski au profit des enfants malades ou défavorisés

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Close
15 idées cadeaux pour skieurs et planchistes
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter