LES BLOGUES

Pour des ressources naturelles au service des Québécois

24/01/2015 08:50 EST | Actualisé 26/03/2015 05:12 EDT

De tout temps, les ressources naturelles ont été au centre des enjeux politiques de toutes les sociétés. Celles-ci revêtent une importance éminemment stratégique pour l'ensemble des nations de la planète puisqu'elles sont le moteur des secteurs économiques primaires et secondaires. Les ressources naturelles sont donc à la base de la création d'une énorme part de l'ensemble de la richesse au niveau mondial. Il est donc primordial de les exploiter, mais pas n'importe comment ni à n'importe quel prix.

En effet, l'exploitation de nos ressources naturelles est essentielle, mais cela ne justifie en rien de la faire de manière sauvage et inconsidérée. Le gouvernement se doit en premier lieu d'encadrer cette exploitation afin de protéger l'environnement dans lequel ses ressources sont prélevées afin que l'industrie respecte les plus hautes normes en la matière. Après tout, le passage d'une mine ou d'une exploitation pétrolière ne doit pas se faire au prix d'une destruction totale de la faune et de la flore environnante. Il est donc primordial par exemple que les minières soient tenues de mettre de l'argent de côté pour la remise en état des sites qu'elles occupent ou que les pétrolières soient tenu de respecter des normes serrées quant aux moyens qu'elles emploient pour extraire le pétrole du sol.

Ces normes strictes en matière environnementale permettront de conserver l'environnement pour que les Québécois puissent en profiter pour les décennies, voir les siècles à venir. Après tout, nous oublions trop souvent que l'environnement constitue aussi une ressource naturelle de la première importance au même titre que les gisements de fer ou de pétrole par l'impact que celui-ci a sur la qualité de vie de tous les citoyens du Québec. Il est donc impératif que l'exploitation de nos richesses naturelles se fasse dans le plus grand respect de l'environnement.

Sur un autre front, les ressources naturelles doivent à notre avis bénéficier à l'ensemble de la collectivité. En effet, les richesses naturelles se trouvant sur le territoire québécois appartiennent de droit aux Québécois et aux Québécoises et doivent donc leur bénéficier à eux avant une quelconque compagnie étrangère. C'est pourquoi nous considérons que les entreprises qui exploitent allègrement ses ressources pour en faire du profit se doivent d'en verser une part significative au gouvernement du Québec afin de financer des services à la population et de contribuer au rétablissement de nos finances publiques. En plus de ces redevances, les minières et les pétrolières devraient faire profiter de la plus-value de ses produits en en faisant la transformation des ressources extraites sur le territoire québécois. Ainsi, les Québécois et les Québécoises profiteraient de ses ressources plus longtemps et auraient accès à de nouveaux emplois bien rémunérés dans le secteur secondaire de notre économie.

Pour conclure, il nous semble clair et évident que nos ressources naturelles ne doivent pas être exploitées de manière téméraire, en détruisant sans considération notre environnement. Il est après tout de notre devoir, et ce pour les futures générations de Québécois, de laisser un environnement en bonne santé. De plus, les ressources ne doivent pas être exploitées à n'importe quel prix en laissant les multinationales les exploiter à peu de frais, car ces ressources sont avant tout propriété des Québécois et des Québécoises doivent donc leur profiter avant toute chose. Cette vision du contrôle sur l'exploitation des ressources que nous avons est une suite logique du virage entrepris au courant de la Révolution tranquille par l'équipe Jean Lesage. Cette vision est celle d'un Québec maître chez lui et qui a le plein contrôle de son territoire et de ses ressources. Cette vision est celle d'un Québec qui refuse d'être éternellement à genoux !

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter