LES BLOGUES

Ça veut dire quoi, prendre pour les étudiants?

17/06/2012 01:48 EDT | Actualisé 16/08/2012 05:12 EDT
Shutterstock

J'aime parler des sondages. Ça m'amuse. Ça ne vous amuse pas et vous n'avez rien d'autre à dire que c'est biaisé, un sondage par Internet ? C'est très bien. Mais vous allez avoir pas de fun ailleurs, car cette cassette, on l'a tous trop entendue.

J'aimerais donc vous parler du sondage - d'une firme bien connue - auquel j'ai répondu très récemment et qui portait sur la politique provinciale. Il y avait sûrement aussi des questions sur la bière et les chars, comme d'habitude, mais j'm'en souviens plus.

Évidemment, LA question était posée : Pour qui voteriez-vous s'il y avait des élections aujourd'hui, au Québec ?

J'ai répondu : Pauline Marois. Pas parce que ce sera le cas - je ne le sais pas encore -, mais juste pour écoeurer Jean Charest.

Parler politique, c'est parler des étudiants

Le sondage faisait aussi référence aux étudiants en demandant pour qui on prenait dans ce conflit, de quel bord on penchait... le gouvernement ou les étudiants ? Comme si c'était si simple de cliquer. Comme si c'était tout noir ou tout blanc.

Ça l'est pour certains. Pour plusieurs, même. Pas pour moi. Pas dans ce débat.

Il y avait un troisième choix du type "je ne sais pas". Mais je n'aime pas. Après, on répartit et on te fait dire n'importe quoi.

Pour le gouvernement

Je me suis alors demandé : ça veut dire quoi, prendre pour le gouvernement ?

Être d'accord avec la hausse de 1625$ (ou un autre nombre) qui est exorbitante et aimer Jean Charest et Michelle Courchesne ? Vouloir crucifier Gabriel Nadeau-Dubois, mais trouver quand même sympa Léo ? Être d'accord avec le fait que la hausse des bourses garantit un accès aux moins nantis. Que le gouvernement a bien cerné le problème et mené ce conflit comme il aurait dû le faire ? Trouver que les étudiants sont des bébés gâtés pourris et leur fermer la gueule avec une loi spéciale 78 et en les faisant tabasser par les policiers ?

Pour les étudiants

Je me suis aussi posé la question : ça veut dire quoi, prendre pour les étudiants ?

Être contre la hausse des frais de scolarité et arborer le carré rouge ? Ne rien vouloir savoir d'une quelconque hausse qui affecterait les poches des étudiants et faire de la casse quand ça ne fait pas mon affaire ? Manifester nu comme un ver et faire le salut nazi aux policiers ? Inventer des histoires de morts à cause du SPVM et taper sur des casseroles en bravant la loi spéciale ? Vouloir l'accessibilité à l'université pour tous et même la gratuité scolaire jusqu'au doctorat ? Aimer Pauline et Amir ?

Décision

J'ai regardé tous ces clichés que je viens de vous relater et j'ai pris la décision de cliquer "le gouvernement".

Vous allez dire que vous vous en doutiez. Mais vous vous trompez sur la raison.

J'ai coché "le gouvernement" pour uneseule raison : une hausse des droits de scolarité est souhaitable, mais de façon raisonnable. Personne ne semble vouloir faire son bout de chemin. Par exemple, on augmente les frais à la hauteur de l'indexation, avec un petit kick rétroactif pour la première année.

Vous savez, l'indexation ? Oui, oui, cette merde qui fait en sorte que les associations étudiantes veulent, elles aussi, augmenter leurs cotisations.

L'ironie, j'adore ça.

Presqu'autant que de parler de sondages... et détester Jean Charest.

Tatoo-O-Thon au parc Émilie-Gamelin


MaNUfestation du Grand Prix


Les réactions Twitter aux scrutins dans Argenteuil et LaFontaine


Manifestation des 100 jours - 22 mai 2012


#22mai sur Twitter