Giscard Tremblay

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Giscard Tremblay
 

Les attaques personnelles, c'tellement pas grave...

Publication: 01/06/2012 03:33

Je suis pantoite.

Dites ces trois mots devant les caméras et mangez une volée.

En revanche, vous pouvez parler comme bon vous semble, si vous venez de gagner la Coupe : "ben j'pense que si j'aurais pas teindu ma barbe, j'aurais pas eu d'la chance pour le dernier goal pis j'aurais pas scoré". Applaudissements et sifflements.

Lorsque vous êtes du "mauvais côté", peu importe ce que vous direz, vous serez lynché. Et vice-versa.

Maréchal et Durocher au bûcher

« Chère pimbêche, seule une salope accepterait de baiser avec un porc »

« Conne, blondasse, condescendante, matante bourgeoise, vendue, frustrée, jalouse sans talent, ignorante de banlieue, vieille peau qui ne comprend rien »


Je ne suis pas un fan de Sophie Durocher. Mais Isabelle Maréchal a un show de radio pas mal du tout.

La question : méritaient-elles ce genre d'insultes, malgré leur position par rapport au conflit étudiant? Je pense que personne ne mérite cela.

J'ai moi-même reçu l'insulte suprême de la part des rouges : être un "Martineau" ! Et seulement pour avoir pesé le pour et le contre dans le conflit, sans prendre parti. Mais que voulez-vous, dès que l'on sort un chiffre ou une image qui avantagerait les Verts, on tombe automatiquement du côté obscur de la Force.

Martineau, c'est Darth Vader, je pense.

Morasse vs le monde entier

À moins que ce soit Jean-François Morasse?

L'étudiant avait obtenu la première injonction pour pouvoir assister à des cours, malgré le conflit étudiant (répétons que le droit de grève n'est pas reconnu aux étudiants, pas encore, du moins). Ça s'est plus ou moins bien passé, disons, et M. Morasse traîne maintenant Gabriel Nadeau-Dubois en cour pour outrage au tribunal, car celui-ci aurait (j'utilise le conditionnel comme un bon journaliste que je ne suis pas) incité les membres de la CLASSE à lui bloquer l'accès.

"C'est stupide, get a life, une perte de temps, p'tit con !"

"Ce n'est pas devant les tribunaux qu'on va régler ça !"


J'ai lu toutes les injures et répliques possibles à l'endroit de M. Morasse sur les réseaux sociaux. Comme si ce citoyen avait perdu ses droits parce que la cause des rouges est plus juste qu'une autre.

Et que dire de la situation hautement ironique survenue par la suite, alors que les associations étudiantes se sont mises à se servir des tribunaux pour faire annuler la loi spéciale 78. Mais oui, je sais, je sais, C'EST PAS PAREIL.

Les rouges et le discernement

J'ai écrit ceci sur Facebook : "Le problème, avec plusieurs vidéos de manifs, c'est qu'il manque les 30 secondes qui précèdent".

Vous l'interprétez de quelle façon?

Vous l'avez compris dans le sens que je défendais les policiers, car ils ont dû être provoqués sauvagement avant d'attaquer ainsi (et tout ce qu'on voit, c'est le coup de matraque)... Ou encore que cette vidéo, si elle avait contenu les 30 secondes qui précèdent le coup de matraque, aurait pu servir en déontologie policière, car le manifestant n'avait qu'injurié le policier en question?

Soyez honnête.

Je ne me suis ni affiché ni Rouge, ni Vert. Bizarrement, ça fait de moi un... Vert. Car pour les Rouges, si tu n'es pas avec eux, tu es contre eux. Si tu poses une question ou émets un doute, tu es VERT. Je l'ai appris à mes dépens. Avec le statut mentionné ci-haut, entre autres choses.

Les verts et le discernement

Avec les verts, même si le phénomène est moins répandu, si tu parles contre la police, t'es qu'un sale communiste de la gaugauche. Même si le policier (matricule au hasard, disons 728) fait un usage clairement abusif de ses armes envers des citoyens baveux, mais non menaçants.

Avec les Verts, dès que tu dis que la hausse des frais est peut-être exagérée, on te répond que les étudiants pourraient se passer de leur iPad. Et que dire ce site colrouge.com, ce ramassis de clichés de la radio de Québec. C'est à pleurer.

Le conflit qui déborde

J'ai hâte à la fin de ce conflit. Quand tu commences à voir des poussettes et des marchettes dans une manif d'étudiants c'est peut-être que ça a LÉGÈREMENT débordé, non?

Et franchement, le débat est tellement rendu large et polarisé qu'il est devenu hasardeux de poster un article sur Facebook ou Twitter sans être armé (d'une casserole, bien entendu).

Peut-on s'entendre que pour 1625$ par année, ça ne vaut pas la peine d'insulter les autres ou de perdre un chum qui ne pense pas comme soi?

 

Suivre Giscard Tremblay sur Twitter: www.twitter.com/Gis99

Suivre Le HuffPost Québec