LES BLOGUES

Quelques questions sur Philippe Couillard

25/06/2014 11:17 EDT | Actualisé 25/08/2014 05:12 EDT

La nouvelle a surtout été reprise dans une cinquantaine de journaux français ce printemps, durant la dernière élection générale et est passée totalement sous le radar au Québec : le nouveau premier ministre Philippe Couillard de L'Espinay possède la double citoyenneté canadienne et française. Le député fédéraliste de Roberval aurait même eu l'habitude, par le passé, d'aller chercher son passeport en catimini au Consulat de France à Québec pour ne pas ébruiter ses origines bretonnes, mal vues au Canada anglais.

À ce titre, à la veille de son imminente première mission officielle en France, devra-t-il lui aussi renoncer à sa nationalité française, comme l'ont déjà fait Stéphane Dion et Michael Ignatieff, alors chefs de l'Opposition à Ottawa, ou Michaëlle Jean, aussitôt devenue Gouverneure générale et cheffe des Armées canadiennes? Ou devra-t-il simplement le faire pour respecter le projet de loi C-24, Loi renforçant la citoyenneté canadienne, du ministre canadien de l'Immigration Chris Alexander qui réitérait, en mars, son engagement à réduire les arriérés (sic) et renforcer l'intégrité de la citoyenneté canadienne?

Le Moyen-Orient

Les Québécois peuvent-ils faire confiance au jugement du neurologue Couillard réputé déjà pour avoir aidé la pétrolière Aramco dans la création de cliniques médicales au Moyen-Orient, incluant le développement de cliniques privées, cette fois, avec le Ministère de la Santé de la pétro monarchie d'Arabie saoudite, reconnue toujours en 2014 pour appliquer la loi de la charia? Plusieurs années de conseils qui, de surcroît, lui ont permis d'ouvrir un compte bancaire contenant jusqu'à 600 000 $ dans l'îlot britannique et paradis de l'évasion fiscale de Jersey de sa Royale majesté.

Les associés de Philippe Couillard

Le Québec peut-il s'interroger de l'association passée de son premier ministre autrefois partenaire en affaires dans une coquille vide illégale appelée Couillard, Porter et Associés? Ou des liens formels avec son bon «ami de pêche» le Dr Arthur Porter, débusqué d'abord par leNational Post de Toronto en raison d'un trafic d'armes au Sierra Leone, pays africain reconnu pour ses enfants soldats et son trafic diamantaire sanguinaire popularisé par le film Blood Diamond/Le Diamant de sang de Leonardo DiCaprio? L'oncologue Arthur Porter n'est-il pas, depuis, réfugié dans le paradis fiscal de Panama après une fuite et un mandat d'arrêt international inédit de l'UPAC, de la SQ, de la GRC et d'Interpol pour collusion et une fraude jamais vue de 22,5 $ millions en tant qu'ex-DG du CUSM, en accointances avec la firme de génie-conseil SNC-Lavalin?

La population a-t-elle raison de craindre les décisions futures de son chef d'État en raison du passé bénévole des deux médecins qui ont siégé côte à côte au C.A. de la minière canadienne du nickel Canadian Royalties Mining au Nunavik contesté d'un recours collectif par d'ex-actionnaires dont son ex-président Glenn J. Mullan? Ou de leur nomination, déjà, par Stephen Harper pour siéger au Comité de surveillance du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS), qui a le devoir de surveiller les entrées et sorties aux frontières du Canada?

Est-ce possible de plaider longtemps l'ignorance, l'aveuglement ou la fuite en France ou en Europe? Évidemment, on ne peut pas tout savoir, plaidera-t-il. Mais Joe Public aimerait connaître le nombre de personnes pauvres ou illettrées qui sont allées en prison parce qu'elles ne savaient pas...? Le parcours de Philippe Couillard est ponctué de débats sur ses choix éthiques et moraux à l'extrême limite de l'acceptable.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

6 faits sur Philippe Couillard

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?