LES BLOGUES

Entourés de silos

12/06/2016 09:11 EDT | Actualisé 13/06/2017 05:12 EDT

Tout paysage apaisant à la campagne implique la vision de silos. Or, en ville, on n'en voit pas alors qu'ils sont omniprésents. En effet, notre société semble de plus en plus conçue en silos, leur caractéristique principale étant qu'ils ne se rejoignent pas. Chacun trône tout seul sur son espace réservé.

Le secteur de la construction en est un parfait exemple avec la multiplication des corps de métiers. Cette multiplication qui découle de la syndicalisation des employés a eu pour effet de séparer les groupes de travailleurs et d'isoler chaque secteur d'activités des autres. Ceci a trop souvent comme conséquence le prolongement des échéances dans la réalisation des travaux parce que le précédent n'a pas terminé son travail au moment prévu, ce qui retarde le suivant et ainsi de suite.

Quel casse-tête! Le charpentier est retenu à un autre endroit parce que le retard d'un fournisseur de matériaux ne lui a pas permis de terminer son travail. Le menuisier devra donc attendre avant d'exécuter sa part de travail. Heureusement, l'ébéniste peut travailler dans son atelier pendant de ce temps-là. Le tireur de joints et le peintre devront travailler ailleurs en attendant que les travaux soient prêts à leurs interventions.

Le plombier a été victime d'un accident de travail. L'électricien devra donc prioriser un autre projet avant de s'attaquer à celui-ci. Cependant, lorsque sa présence sera requise ici, il n'aura pas fini ailleurs et on devra l'attendre.

Conduit à l'hôpital, le plombier sur sa civière a été placé dans une salle d'attente parce que le spécialiste qui devrait s'occuper de lui est en train de s'occuper d'un autre cas urgent. Par la suite, il devra passer des examens et des tests auprès de trois autres spécialistes qui ne l'attendent pas. Ils sont eux aussi occupés. Il devra patienter encore et encore, puisqu'une fois les résultats disponibles, l'urgentologue ne pourra le rencontrer immédiatement, étant encore une fois occupé avec un autre bénéficiaire.

Le plombier blessé impressionnera son entourage lorsqu'il leur mentionnera le nom et le rôle de chacun des médecins qui se sera occupé de lui. Cela sera la confirmation évidente qu'il est sérieusement blessé, mais malheureusement, pas nécessairement qu'il est guéri. Surtout, que les demandes d'examens pour approfondir son cas se multiplieront de façon à garantir à chaque spécialiste qu'il n'a pas oublié de vérifier un symptôme!

Cette histoire illustre bien que les organisations ont besoin de coordination pour que les silos se rejoignent et jouent efficacement des rôles complémentaires. La difficulté principale rencontrée par les coordonnateurs est cependant d'estimer adéquatement la durée du travail à accomplir et la standardisation voulant que la loi de la moyenne règle tout n'est pas une solution applicable à chaque cas.

Dans la vie de tous les jours, que ce soit dans les secteurs de la construction ou de la santé, il est confirmé que chaque cas diffère de l'autre. Il faudrait donc pouvoir faire appel à des gens clairvoyants et imaginatifs pour trouver des solutions.

Les grandes entreprises utilisent souvent les départements des ressources humaines et les clubs sociaux pour identifier les leaders capables de servir de liens à la base pour mieux pouvoir faire fonctionner la machine comme un tout. Ces deux groupes deviennent donc la plaque tournante réunissant les silos qui peuvent ensuite apporter leur contribution au succès souhaité.

Il est déjà loin le temps où les médecins omnipraticiens, les médecins de famille, traitaient tous les cas sans s'appuyer sur une foule de spécialistes. Pourquoi les bricoleurs peuvent-ils accomplir toutes les tâches (électricité, plomberie, menuiserie...) alors qu'ils sont confinés à un seul rôle lorsqu'ils deviennent des travailleurs de la construction? Peut-on collaborer lorsque l'on occupe des silos voisins?

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

12 conseils pour être plus productif au travail

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter