LES BLOGUES

La condition féminine revisitée

13/12/2014 08:05 EST | Actualisé 12/02/2015 05:12 EST

Les participantes à la Coupe du monde de soccer se plaignent de sexisme puisque l'on exige d'elles de jouer sur des surfaces synthétiques, ce qui n'a jamais été exigé des hommes dans une telle compétition d'importance. Elles allèguent que les surfaces synthétiques sont plus dures que les terrains de gazon naturel et que plus de blessures s'y produisent. Le président de la FIFA refuse même d'en discuter.

En Arabie saoudite, le gouvernement a l'intention d'interdire aux femmes de conduire un véhicule sans la présence d'un homme à leur côté si elles ont moins de 30 ans et si elles portent du maquillage. Les trentenaires et plus auraient droit de conduire avant 20 heures en portant une tenue modeste, si elles avaient reçu au préalable l'autorisation d'un homme.

En Iran, Reyhaneh Jabbari a été pendue pour avoir été accusée du meurtre d'un homme qu'elle accusait d'avoir tenté de la violer. Elle se défendait en disant qu'un autre homme avait porté le coup fatal, mais le procès bâclé a mené à sa condamnation que même sa propre famille n'a pas contestée.

En Inde, les viols collectifs de jeunes filles demeuraient impunis jusqu'à récemment. Le public a commencé à manifester son désaccord. Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon demande de mettre fin à l'excision, cette tradition de mutilation génitale féminine qui perdure en Afrique. Plus près de chez nous, de jeunes femmes autochtones disparaissent sans qu'on les retrouve et sans explication.

Dans plusieurs pays, les femmes sont considérées comme destinées à un rôle secondaire. Les religions toutes dirigées par des hommes ne font que renforcer cette tendance. Récemment, le premier ministre turc au cours d'une conférence de presse affirmait en exhibant le Coran, que le rôle des femmes se limitait à la procréation.

Par où commencer pour améliorer la condition féminine? On constate que les améliorations nécessaires diffèrent selon les pays et les religions, mais d'où viendra la volonté de changer les choses? Est-il plausible qu'un jour les femmes et les hommes seront considérés comme égaux sur la terre? J'en doute parce qu'il semble que la présence de deux sexes engendre inévitablement une volonté de domination par l'un d'eux.

Que serait-il arrivé si, au Paradis terrestre, Adam avait mordu dans la pomme avant Ève? Le sexe masculin serait alors devenu le sexe faible nécessitant la protection du sexe fort, du sexe féminin.

À quoi ressemblerait le monde aujourd'hui sous la domination féminine? Les hommes évoluant en volley-ball de plage joueraient en portant le g-string pour le plaisir de ces dames. Les Saoudiennes se feraient conduire par de jeunes conducteurs imberbes dont la virginité serait prouvée, triés sur le volet dans leurs harems selon leurs goûts du jour. La moyenne d'âge de ces conducteurs diminuerait graduellement et rapidement pour continuer à respecter le deuxième critère de sélection.

Les viols seraient commis par des femmes insatisfaites de leur vie sexuelle et les hommes (aussi friands de la chose qu'aujourd'hui) se montreraient plutôt disponibles pour agir comme prochaines victimes. Il n'y aurait donc plus de crime de cette nature.

Les Japonaises feraient appel à UN élégant gay-sha pour agir comme hôte lorsqu'elles recevraient leurs amies. Les religions dirigées uniquement par des femmes voueraient chacune un culte à une déesse différente, ce qui aurait éliminé toutes les guerres de religion. On ferait plutôt face à un engouement pour la pratique religieuse multiple pour pratiquer le culte à la fois à la déesse de la beauté et à celles du pouvoir, de l'abondance et autres.

Les dirigeantes politiques feraient de la place à leurs côtés aux hommes puisqu'elles continueraient à être sensibles aux opinions de chacun pour éclairer une prise de décision juste et équitable. La population en général serait gagnante.

Cependant, les cours de justice existeraient encore, puisque rien n'est parfait. Ceci aurait d'ailleurs été remarqué dès l'antiquité lorsque Marie-Madeleine aurait subi les reproches des beautés désespérées jalouses de son succès auprès des hommes. Encore aujourd'hui, les femmes se disputeraient entre elles le droit de jouir des services de monsieur untel, non pas en exclusivité, mais en priorité, puisque ces dames rechercheraient constamment la perfection ou le séducteur idéal. Eh oui, les Jean-Paul Belleau de ce monde seraient encore populaires.

L'engouement pour l'entraînement en gymnase ne serait pas différent de maintenant, puisque ces messieurs voudraient développer leurs pectoraux pour se rendre plus attrayants. Les dames s'astreindraient aussi à un entraînement en gymnase pour parfaire leur profil. La coquetterie serait encore de mise pour augmenter la popularité de chacune auprès des mâles de service. Les «Victoria's Secret» et «La Vie en Rose» de ce monde feraient fortune et il y aurait encore des « Ilsa, la louve des SS » pour chercher le mâle ultime.

Quel beau rêve, qu'une société meilleure pour toutes et pour tous! Maudit Adam, tu aurais dû donner l'exemple et mordre la pomme en premier pour protéger Ève, nous t'en serions reconnaissants aujourd'hui.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les meilleurs et les pires pays pour les femmes selon le Forum économique Mondial

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter