LES BLOGUES

31 suggestions pour le ministre Coiteux

07/09/2014 11:33 EDT | Actualisé 07/11/2014 05:12 EST

Le ministre Martin Coiteux, président du Conseil du trésor du Québec, s'est dit intéressé à recevoir les suggestions de la population sur la façon d'assainir les finances publiques, je me suis empressé de recueillir des suggestions.Voici donc la liste des gens qui se sont prononcés et leurs suggestions.

Un comptable d'entreprise : que le budget de la province soit préparé de la même façon qu'en entreprise, soit en procédant à partir de zéro (zero budgeting), c'est-à-dire en se questionnant sur les services nécessaires pour accomplir la mission de chaque ministère et organismes gouvernementaux. Tout le superflu est ensuite éliminé.

Un député de l'opposition : que tous les programmes gouvernementaux soient analysés quant à leur offre et leur clientèle. Dans les cas de dédoublement, on abolit le programme superflu.

Un malade : la nationalisation des compagnies pharmaceutiques afin de réduire les coûts des médicaments pour le gouvernement et les utilisateurs.

Le ministre de la Santé, Gaétan Barette: la réduction des indemnités de départ dans le monde de la santé maximum à l'équivalent d'un an de salaire.

Un entrepreneur en travaux routiers s'engage à réduire ses prix de 30 % et lance le défi à toutes les firmes d'ingénierie et à tous les autres entrepreneurs d'en faire autant.

Gabriel Nadeau-Dubois insiste pour obtenir la gratuité scolaire. Le ministre accepte spontanément pour la maternelle et le cours primaire.

Un commissaire scolaire de Sorel-Tracy qui a accepté avec tous ses collègues de réduire son salaire de 10 % pour pallier aux coupures du ministère de l'Éducation qui touchaient aux services aux élèves : que le ministre de l'Éducation demande la même réduction de son salaire, pour les mêmes motifs.

Un médecin nommé Yves Bolduc qui dit être ministre de l'Éducation suggère dans un texto de fermer toutes les bibliothèques scolaires et de mettre en vente tous les livres ainsi devenus disponibles pour récupérer une partie des sommes investies. Il dit qu'il faut cesser d'investir dans des livres puisque les élèves ne lisent pas, sauf des textos.

Un président de commission scolaire: cesser de financer les écoles privées.

Un maire qui se dit intimidé par la présence d'érudits dirigeants de trois universités dans sa ville de 30 000 habitants: un moratoire pour cesser l'expansion géographique des universités à travers la province.

Un étudiant de Gaspé : que les cours universitaires reliés à la pêcherie soient offerts dans le bas du fleuve plutôt qu'à Drummondville, Saint-Eustache et Amos.

Gabriel Nadeau-Dubois exige la gratuité scolaire. Accord du ministre pour le cours secondaire.

Un penseur non admis au Conseil supérieur de l'éducation : que les Cégeps cessent de doubler l'offre des cours du secteur professionnel en créant des diplômes appelés Attestations d'Études collégiales pour concurrencer les diplômes offerts au secteur professionnel (DEP). Il va même jusqu'à suggérer que les CÉGEPS n'offrent que les cours généraux préparatoires à l'entrée à l'Université pendant que les cours techniques et professionnels ne seraient offerts que par les écoles professionnelles.

Un professeur au secondaire: une taxe à percevoir sur chaque texto envoyé par les étudiants durant les heures de cours. Les revenus générés par cette mesure sont évalués à plusieurs millions de dollars par année.

Le ministre Peter McKay: la légalisation des armes pour éliminer le besoin d'un coûteux registre des armes et les coûts incontrôlables pour retrouver les contrevenants.

Le ministre Denis Lebel: instauration d'une taxe ascenseur comme celle sur l'essence pour les tarifs qui seront imposés aux futurs utilisateurs du pont Champlain.

Stephen Harper: laisser les sables bitumineux de l'Alberta se liquéfier dans nos lacs et rivières pour ainsi transiter vers Montréal et les provinces maritimes sans avoir à faire construire des pipelines et tenir de fastidieuses études environnementales.

Justin Trudeau: légalisation de la marijuana pour éliminer les coûts découlant de la chasse aux trafiquants et utilisateurs de drogues.

Gabriel Nadeau-Dubois menace de ressortir son mégaphone et son carré rouge si la gratuité scolaire n'est pas accordée jusqu'à l'Université. Accord du ministre jusqu'à 18 ans. Il annonce par la même occasion que les frais de scolarité augmenteront de façon progressive pour les universitaires atteignant 25, 30, 40, 50 et 65 ans.

Un jeune entrepreneur très prometteur: que les programmes d'aide aux entreprises soient orientés vers le démarrage et le mentorat. Aussi que l'on remette en question l'aide aux grandes entreprises surtout celles qui sollicitent constamment les contrats et l'aide financière gouvernementale et que l'on vérifie leur viabilité sans ces contributions gouvernementales.

Un fiscaliste: que l'aide aux entreprises œuvrant au niveau international pour assurer leur compétitivité se limite à des crédits d'impôt reliés aux investissements chez nous.

Un ex-premier ministre devenu belle-mère: que l'on préconise la protection de l'environnement, mais que l'on utilise le gros bon sens pour aussi favoriser le développement économique.

Un Olympien québécois: que la province limite le nombre de fédérations sportives reconnues et financées par le Ministère de l'Éducation et du Loisir et du Sport (62 actuellement) en se concentrant sur les sports pratiqués aux Jeux olympiques et du Canada. À titre d'exemple, il demande si nous avons vraiment besoin de fédérations provinciales pour la dynamophilie, l'escalade, le netball et l'ultimate.

Tony Accurso invite Investissement Québec à investir avec lui dans un chantier maritime et promet en retour d'importants profits au gouvernement du Québec. Il insiste sur le fait qu'il a déjà prouvé qu'il a la « Touch ».

Monsieur 3 % offre ses services et ses contacts à tous les niveaux de gouvernement pour percevoir 3 % sur chaque versement fait aux partis politiques jusqu'à remboursement complet de tous les montants détournés par le passé.

Une femme voilée accompagnée et encouragée par son Iman: que Miley Cyrus, Rihanna, Madonna et autres artistes du genre payent une amende pour chaque vêtement qu'elles ne portent pas sur scène au Québec.

La traduction d'un conseil rédigé en anglais signé par un certain « Smokey » de Kanesatake et qu'il précise tout à fait désintéressé: de tripler les taxes sur les cigarettes.

Un ex-évadé de prison et un ex-maire: la réduction des frais de justice en accordant le pardon à tout accusé qui n'est pas passé en cour dans les 15 jours suivants sa mise en accusation.

Un syndicaliste aguerri: d'éviter beaucoup de coûts reliés aux arrêts de travail, baisse de productivité, ralentissements, grève du zèle ou pillages en incitant le gouvernement et les municipalités à accepter d'emblée toutes les demandes des syndiqués.

Un dirigeant de Lotto Québec : l'installation de machines à sous dans tous les villages éloignés de moins de 800 habitants pour permettre à cette clientèle non desservie d'investir dans le rêve et par le fait même, d'augmenter les revenus du gouvernement.

Un évêque: une amende perçue sur chaque sacre prononcé par les Québécois. Ces revenus permettraient de financer un nouveau toit pour le stade olympique, un toit cathédral.

Reconnaissons que le ministre relèvera le défi de la douche froide (Ice Bucket) en prenant les décisions qui s'imposent et surtout en les annonçant aux gens concernés. Souhaitons-lui donc beaucoup de courage.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les points saillants du 1er budget Leitao

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter