Gabrielle Dadié

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Gabrielle Dadié
 

Les micro-brasseries ou l'amour de la bière

Publication: 15/05/2012 12:31

Avec la popularité grandissante des microbrasseries deviennent également proéminentes les bedaines de nos hommes, fervents amoureux de ce nectar à la mousse onctueuse et aux nuances dorées, noires, rousses ou ambrées dont ils se délectent insatiablement, à la recherche des bières les plus originales qui sauront flatter leur palais.

Les microbrasseries avec leur savoir-faire du brassage et du parfait dosage du malt, du houblon et de la levure, ont su spécialiser cette boisson, la rendre distincte, lui conférant une identité allant au-delà de celle des présentoirs en magasin, inondés de Pale Ale, de Blanche, de Stout et de IPA. Pour le commun des novices en la matière, ces appellations n'évoqueront peut-être rien, hormis le sentiment qu'une bière est une bière, restant à la préférer légère ou forte.

Or pour l'homme amateur et connaisseur, cela va bien au-delà de la classification légère ou forte. Il arrive plus ou moins précisément, à reconnaître la juste quantité d'ingrédients ayant servi à la préparation de la bière, qui par ailleurs fait l'objet d'un rituel lors de sa dégustation. D'abord ouvrir la bouteille et pour certaines, laisser chambrer à l'instar du vin. Éviter les bières contenues dans des bouteilles transparentes, dont le goût est altéré par la lumière. Verser le liquide en oblique pour éviter de le faire trop mousser. Humer avec les papilles en émois, puis déguster. À l'évaluation, le goût, l'amertume, la couleur, l'agrume et la note florale sont principalement les critères observés pas l'amoureux de la bière qui se laissera séduire ou non.

Séduit, sa bière sera sa plus fidèle compagne lors des matchs sportifs, de ses moments de détente sur des terrasses animées ou à des barbecues qui prendront fin tard dans la soirée et où entre amoureux, ils dégusteront de nouvelles bières et discuteront passionnément du fait qu'elles soient des chefs- d'œuvre de fabrication. Ils décideront d'organiser un festival de la bière, qui leur permettrait avec d'autres de découvrir encore plus de nouveautés venues des microbrasseries, car une bière que l'on trouve partout n'a pour eux bien évidemment pas la même signification.

Après la découverte d'une bière hors du commun, voilà l'homme parti en quête de son élixir fermenté dans tous les distributeurs de la ville qui en possèderaient. Comme un enfant dans une boutique de jouets, il est fébrile. Razzia sur les plus rares et les plus obscurs et réserve pour le prochain festival de la bière qui se déroulera dans 6 mois. Le clou de tout ceci ? Le sentiment d'avoir participé à l'expansion d'une microbrasserie, et d'avoir préservé la notion de « bière identitaire».

 
Suivre Le HuffPost Québec