LES BLOGUES

L'opportunité qui vient

On a tous traversé de ces moments dans la vie où nous nous sommes dits: je me verrais bien partir loin, à l'abris de mes responsabilités et de mes soucis.

04/07/2017 12:07 EDT | Actualisé 04/07/2017 14:30 EDT
Tero Vesalainen
La vie est trop courte pour ne pas saisir chaque opportunité qui s'offre à nous.

J'ai longtemps été de ceux qui saisissaient chaque opportunité, chaque billet d'entrée pour un renouveau que la vie avait à m'offrir. Après tout, lorsque l'on y pense, n'est-ce pas l'un des plus beaux appels qu'il est possible de recevoir? On a tous traversé de ces moments dans la vie où nous nous sommes dits; je me verrais bien partir loin, à l'abris de mes responsabilités, de mes plaisirs coupables et de mes soucis. On ressent alors un grand besoin de rafraichissement, de nouveauté et lorsque l'opportunité arrive, un changement d'emploi, un déménagement ou tout autre changement, il devient très tentant de se lancer.

La vie est trop courte pour ne pas saisir chaque opportunité qui s'offre à nous.

Pour ma part, je n'ai pas peur de me lancer, au contraire, comme je le disais, je suis de ceux qui préfère se lancer plus souvent qu'autrement. La vie est trop courte pour ne pas saisir chaque opportunité qui s'offre à nous. Selon plusieurs études sur les regrets avant la mort; les regrets les plus courants sont ceux reliés aux risques que nous n'avons pas osé prendre, aux opportunités que nous n'avons pas saisies et finalement au bonheur que l'on ne s'est pas autorisé. Inutile, donc, de vous expliquer ce qui me pousse généralement à bouger...

Toutefois, il est important de dénoter une différence importante entre saisir une opportunité et fuir ses problèmes. L'un de ces concepts est beaucoup plus positif que l'autre. Prendre ses jambes à son cou devant ce qui nous tourmente ne mène à rien, tôt ou tard, les décisions que nous avons à prendre, les tourments que nous devons confronter reviendrons à la charge et à chaque fois, avec plus de vigueur que la dernière fois.

Je crois avoir compris, grâce à certains de mes proches, que certaines opportunités ont pour seul et unique but de nous ramener à l'ordre. Elles viennent nous ouvrir une porte vers un chemin qui semble plus aisé, plus facile, seulement pour que nous puissions contempler sa beauté. Et à la vue de ce chemin, qui n'est pas le nôtre, nous pouvons nous rappeler qu'il est possible de transformer notre sentier en un sentier semblable et qu'il n'en tient qu'à nous d'emprunter les bons carrefours et de prendre les bonnes décisions pour en arriver là.

La vie n'a pas de bouche ni de langue pour nous parler directement, alors elle nous envoie des messages, encore faut-il apprendre à les écouter.

La vie n'a pas de bouche ni de langue pour nous parler directement, alors elle nous envoie des messages, encore faut-il apprendre à les écouter. Il y a de ces choses qui nous arrive de façon impromptue, que l'on attendait pas du tout, et qui ne sont qu'en fait, qu'un message de la vie pour nous rappeler à l'ordre.

Bien sûr, j'aurais pu faire ce que j'ai toujours fait, et faire le saut de l'ange en bas de cette « plateforme de bungee ». Le problème ce que le saut ne m'attirait pas tant mais c'était plutôt de quitter la plateforme qui m'interpellait...Aurais-je alors vraiment profiter du saut...?

Saisir une opportunité, cela implique également de la saisir pour les bonnes raisons.

À LIRE AUSSI

» Choix de vie: perdre l'étincelle

» T'as le droit d'être égoïste

» Guérir de soi

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost