LES BLOGUES

Pourquoi réduire le nombre de jouets peut être bénéfique pour votre enfant

Avez-vous remarqué que ce sont les enfants qui ont le plus de jouets qui semblent toujours vouloir plus?

15/09/2017 09:00 EDT
Getty Images
C'est paradoxal que plus les enfants ont des jouets, plus ils comptent sur une intervention extérieure pour échapper aux sentiments d'ennui et d'anxiété.

De combien de jouets votre enfant a-t-il vraiment besoin? Aucun! Si nous devons croire les Allemands.

Les garderies allemandes réduisent le nombre de jouets proposés aux enfants afin de diminuer les comportements de dépendance à l'avenir. Tout a commencé dans les années 1980 lorsqu'un groupe de recherche a constaté que la dépendance des enfants aux adultes pouvait remonter aux habitudes prises pendant l'enfance.

Les chercheurs sont arrivés à la conclusion que les jouets servent principalement de «moyen d'échapper» aux émotions et aux situations difficiles et, par conséquent, les supprimer peut aider les enfants à acquérir des compétences sociales telles que l'empathie, la créativité, la pensée critique, et la capacité à résoudre ses propres problèmes.

À l'issue de ces études, la première garderie sans jouets a vu le jour à Penzberg en 1992. Tous les jouets (même les crayons, les papiers, etc.) ont été retirés de quelques groupes d'enfants pendant 3 mois, ne laissant que les nécessités (meubles, couvertures, etc.).

Sans surprise, les enfants ont d'abord été perdus sans leurs jouets. Toutefois, ils ont rapidement commencé à créer des activités «désordonnées» qui ont mené à des jeux de rôles, des projets de construction et des excursions dans les bois pour collecter des bouts de bois.

Ils ont fait de l'artisanat et ont aussi appris à jouer et à travailler ensemble sur des idées communes. Le rôle des enseignants s'est réduit à organiser du matériel et à manipuler les outils lorsque les enfants avaient de nouvelles idées.

L'étude a révélé que les « enfants sans jouets » étaient plus créatifs, bien équilibrés et avaient plus confiance en leurs capacités.

Ils ont appris à s'affirmer et à dire «oui» et «non». De plus, l'absence de jouets les a aidés à utiliser leurs compétences et celles de leurs camarades pour atteindre leurs objectifs.

En dehors de l'Allemagne, d'autres études sont parvenues à des conclusions similaires. Une étude menée à la Johns Hopkins Carey BusinessSchool a révélé que plutôt que l'abondance, c'est la pénurie qui déclenche la créativité.

La question qui se pose est donc la suivante: pouvons-nous, et devrions-nous, adopter des « maisons sans jouets » afin de stimuler la créativité de nos enfants? Pas nécessairement. Toutefois, réduire le nombre de jouets pourrait leur être bénéfique.

Avez-vous remarqué que ce sont les enfants qui ont le plus de jouets qui semblent toujours vouloir plus? C'est paradoxal que plus les enfants ont des jouets, plus ils comptent sur une intervention extérieure pour échapper aux sentiments d'ennui et d'anxiété.

Des astuces pour réduire le nombre des jouets

1) Essayez la règle de 20 jouets

Avez-vous entendu parler de la règle de 20 jouets ? C'est une règle très simple: vous demandez à votre enfant de choisir 20 jouets, ce qui lui permettra d'apprécier davantage les jouets choisis, de réduire l'encombrement et, espérons-le, d'augmenter sa créativité.

Vous serez surpris de voir combien de jouets cassés et oubliés il possède: laissez-le commencer par ceux-là en premier.

L'objectif de la règle de 20 jouets ne consiste pas à vous rendre triste tous les deux... Laissez votre enfant choisir les jouets qu'il veut conserver (ou ceux qu'il veut donner). Vous serez surpris de voir combien de jouets cassés et oubliés il possède: laissez-le commencer par ceux-là en premier.

2) Ne soyez pas pressé

Garder en tête qu'il n'est pas toujours facile pour les enfants de se séparer de leurs jouets. Si la règle de 20 jouets ne fonctionne pas pour vous, faites vos propres règles qui soient plus adaptées à votre contexte familial et à votre enfant. Laissez votre enfant participer à cette activité, une chose à la fois (par exemple, d'abord les jouets, puis les livres, puis les vêtements), sauf s'il est motivé pour se débarrasser de plusieurs choses à la fois. S'il a du mal à se séparer de ses jouets, vous pouvez lui proposer de laisser quelques jouets chez les grands-parents.

3) Expliquer

Il est toujours prudent d'expliquer nos décisions à nos enfants. Pourquoi avoir moins de choses est-il important? Si vous donnez ses jouets aux œuvres caritatives, expliquez-lui à quoi ça sert. Expliquez-lui pourquoi il est important d'acheter moins de jouets, mais de meilleure qualité.

4) Faire du minimalisme une habitude

Vous essayez d'apprendre à votre enfant à désencombrer sa vie ? Commencez par désencombrer la vôtre. Dites-lui pourquoi il est important de faire de la place. Montrez l'exemple en donnant ce dont vous n'avez plus besoin. Achetez et utilisez moins de choses.

5) Obtenir l'aide de la famille et des amis

Les membres de votre famille peuvent vous aider à réduire les jouets de vos enfants. Expliquez-leur ce que vous faites, pourquoi c'est important pour vous et comment ils peuvent vous aider.

Ce n'est pas parce que vous croyez que le « minimalisme » est génial que tout votre entourage sera du même avis.

Par exemple, vous pouvez leur proposer des idées alternatives de cadeaux (billets pour expositions, musées, films, cours de musique, etc.) ou leur proposer de regrouper des ressources pour acheter un cadeau en commun. Toutefois, il faut se préparer à de la résistance. Ce n'est pas parce que vous croyez que le « minimalisme » est génial que tout votre entourage sera du même avis.

6) Proposer des options

Que fera votre enfant maintenant qu'il a moins de jouets? Il ne manque pas d'idées pour occuper votre enfant. Proposez des occasions pour explorer la nature. Obtenez des livres qui favorisent la créativité, donnez aux enfants des idées pour recycler les objets de tous les jours, et aidez-les à être attentifs à tout ce qui les entoure. Regardez les vidéos YouTube pour de nouvelles idées. Encouragez votre enfant à trouver des idées pour remplacer les choses avec, par exemple, des objets de recyclage. Favorisez des environnements moins structurés.

Le plus grand problème avec le désencombrement c'est que c'est lorsque l'on pense que tout est fini que tout commence ! »

Cet article a été initialement publié sur le site parent.co