LES BLOGUES

Petit guide de rencontres virtuelles

Si je me fie à ma génération et nos fameuses applications de rencontres, parfois je me dis que j’aurais définitivement eu plus de succès au flirt dans les années 80.

29/11/2017 09:00 EST
Getty Images/iStockphoto

Je suis Taylor Swift. Pendant un certain temps, on a bien ri aux dépens de l'artiste américaine sur sa tendance à écrire des chansons sur ses anciens petits copains et sur ses expériences parfois foireuses, permettez-moi l'expression. Pourtant, quand on y pense, écrire sur ce qu'on a connu est un exécutoire incroyable en plus d'être une excellente façon de prévenir le même genre d'expériences chez notre voisin.

J'ai donc décidé de faire un Taylor Swift de moi-même et d'aider mon prochain. Rencontrer l'âme sœur à notre époque n'est définitivement pas chose facile. Si je me fie à ma génération et nos fameuses applications de rencontres, parfois je me dis que j'aurais définitivement eu plus de succès au flirt dans les années 80.

Si je change leur façon d'agir, j'aurai accompli ma mission.

Ce texte se veut optimiste; une façon de vous éviter les pertes de temps, un guide de rencontres virtuelles. Les spécimens à éviter que j'énoncerai ci-bas sont basés sur mes expériences personnelles et bien que j'éviterai de nommer des noms, j'espère tout de même que certains se reconnaitront. Si je change leur façon d'agir, j'aurai accompli ma mission. Le masculin est employé uniquement pour alléger le texte. Prêt?

L'observateur

Il est présent sur les applications au même titre que mon ami qui fait un mois sans alcool dans un bar. Il ira voir votre profil, s'y intéressera, regardera votre photo un million de fois, MAIS ne vous adressera jamais la parole. Ça serait beaucoup trop d'implications pour lui. Qui sait, vous pourriez l'attendre avec une bague de l'autre côté de votre écran. Dans son esprit, on pourrait croire que tout est régis par cette phrase relativement simple : « ce n'est pas parce que tu es au régime que tu n'as pas le droit de regarder le menu ». Si vous aimez entretenir de faux espoirs, c'est probablement la personne parfaite. Dans le cas contraire : BLOQUE!

L'inflexible

Celui-là n'est pas nécessairement une cause perdue, mais s'en rapproche énormément. Plusieurs le verront comme un défi, un challenge, un objectif à atteindre. Pour ma part, je le trouve inintéressant et fermé d'esprit. L'inflexible c'est celui qui s'est dressé une liste tellement précise de ce qu'il recherche qu'il n'y a plus aucune surprise, plus aucune excitation des premiers rendez-vous et avec qui l'avenir est difficile à entrevoir. Entendons-nous, être en couple c'est savoir faire des compromis. L'inflexible en est incapable. La solution : SWIPE LEFT!

Le robot

Vous savez lorsqu'on vous demande, sur Internet, de confirmer que vous n'êtes pas un robot en cochant une case et en sélectionnant les panneaux de circulations dans l'image. Ce spécimen échouerait probablement à ce test puisque, clairement, il ne vit que dans le monde virtuel. Vous entretiendrez de belles conversations en ligne pendant des jours, des semaines et peut-être même des mois, mais jamais vous ne pourrez vous en approcher. Passé maitre dans l'art de trouver des excuses et ceinture noire dans le « j'ai un horaire très chargé cette semaine », il sait se défiler aussi facilement que je peux dépenser 300 $ en 20 minutes si j'entre chez Simons. Rappelez-vous, il ne vit que derrière un écran. Ce spécimen peut être difficile à identifier, mais pour le casser répondez-lui ceci : LE TEMPS CE N'EST PAS QUELQUE CHOSE QU'ON A, C'EST QUELQUE CHOSE QU'ON PREND.

Le ghosteur

Similaire au robot sur certains aspects, ce spécimen a tout pour vous plaire et il sait définitivement comment plaire. Il se différencie du robot puisqu'il ne fuira pas la conversation quand il s'agira de planifier une rencontre, mais ce qui vous attend au tournant est probablement pire que votre expérience avec le robot. Lorsque viendra le temps de fixer une date, une heure, il disparaitra. Il ne donnera plus de nouvelles, ce sera l'absence totale, avis de recherche et tout ce qui va avec. Telle une vapeur spectrale, il s'est fondu dans un mur. Encore pire : le « ghosteur mal élevé ». La date, l'heure et l'endroit sont fixés : vous avez une plage horaire! Mais une petite voix dans votre tête vous dit : « confirme, juste pour être certain ». Le résultat est le même : disparition totale, vous vous êtes fait poser un lapin. Malheureusement, il n'y a pas de solution puisque celui-là n'exprimera pas vraiment de remords, même si vous lui dites votre façon de penser alors : NE PERDEZ PAS VOTRE TEMPS ET DÉCROCHEZ RAPIDEMENT.

Le total indécis

À l'opposé de l'inflexible, ce dernier ne sait aucunement ce qu'il recherche. C'est un beau parleur, relativement sympathique, mais dont les réponses à vos questions sont toujours très vagues. Rappelez-vous, avec l'indécis vous n'êtes jamais le seul puisqu'il cherche constamment à trouver mieux. Ceci étant dit, si vous deviez choisir entre ces cinq spécimens je vous conseille l'indécis puisque ce dernier sait faire preuve d'ouverture. Mon conseil dans ce cas-ci : ESSAYE, MAIS PAS TROP, RESTE SUR TES GARDES ET NE T'ATTACHE PAS À MOINS DE SIGNAUX CLAIRS.

Nous sommes nés dans une génération où la facilité de se cacher derrière un écran a brisé quelque chose en nous.

Bien que basé sur des faits vécus, aucun de ces individus n'est foncièrement méchant et peut-être même qu'à un moment ou à un autre j'ai été l'un d'eux pour quelqu'un. Comme dirait Taylor Swift « Look what you made me do ». Nous sommes nés dans une génération où la facilité de se cacher derrière un écran a brisé quelque chose en nous.

Cette barrière virtuelle s'épaissit de jour en jour, mais savez-vous ce qui me fait garder espoir? Regardez Occupation double et dites-vous que si CES spécimens survivent dans notre société, il doit encore y avoir de l'espoir pour le commun des mortels, milléniaux ou pas.

Sur ce, je vais aller écouter 1989 de Taylor Swift, parce que son dernier... ouf que je ne suis pas certain!

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost