Emma Seppala, Ph.D

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Emma Seppala, Ph.D
 

Le secret de la longévité dans un couple

Publication: 27/11/2013 12:18

Selon Adam Grant, le plus jeune professeur titulaire de l'université Wharton et auteur de Donnant donnant : quand générosité et entreprise font bon ménage (à paraître le 29 novembre en France), les gens se divisent en trois catégories : les "donneurs", les "preneurs" et les "échangeurs". Bien que le livre de Grant soit écrit pour des professionnels, ses théories s'appliquent aussi merveilleusement bien aux relations amoureuses. La catégorie à laquelle vous appartenez peut en effet déterminer le succès et le bonheur de votre couple.

Par exemple, avez-vous déjà connu une relation amoureuse dans laquelle vous aviez le sentiment de ne pas être à la hauteur ? Un/e partenaire a-t-il/elle déjà profité de vous ? Avez-vous déjà eu l'impression de tout donner à quelqu'un et de finir vidé/e par cette relation ? Si oui, il se peut qu'en termes de relations amoureuses, vous fassiez partie des "donneurs".

Il est cependant intéressant de noter que si être un donneur a ses inconvénients, les donneurs sont aussi les partenaires les plus attirants et ceux qui auront le plus de chances d'avoir une relation à long terme. Une étude portant sur le trait de caractère le plus valorisé chez un partenaire amoureux a ainsi établi que la gentillesse fait partie des traits les plus appréciés, autant par les hommes que par les femmes. Les donneurs seront plus enclins à se montrer tendres, l'une des caractéristiques pour réussir sa relation amoureuse à long terme (comme je le décris dans cet article), sans parler de leur propre longévité.

Afin de déterminer où vous vous situez et la meilleure façon de gérer vos relations avec les autres, voici un résumé des trois types de partenaires amoureux.

Les donneurs sont des gens dont le principal moteur est de prendre soin des autres, de s'assurer qu'ils vont bien et de donner aux autres et à la société. Dans une relation amoureuse, certains pensent sans cesse à des cadeaux pour leur partenaire, prennent les intérêts de ce dernier en considération, et pensent toujours : "Que puis-je faire d'autre pour toi ?" Ce sont des personnes assez formidables. Comme le mentionne Grant dans son livre, tout le monde aime être entouré de donneurs car ils sont toujours heureux de donner et de penser aux autres.

Les donneurs finissent souvent par penser qu'il y a quelque chose qui ne va pas chez eux parce qu'ils sont malheureux en amour. Ce sont eux qui pensent qu'ils ne méritent pas d'être aimés ou appréciés parce qu'ils prennent la responsabilité du bon fonctionnement du couple (au lieu de rejeter la faute sur leur partenaire). S'ils ne reçoivent pas en retour le soutien dont ils ont besoin dans la relation amoureuse, ils peuvent finir en burn-out et épuisés du fait de donner sans arrêt.

Les échangeurs ont tendance à conserver un certain équilibre dans la relation amoureuse. Quand les échangeurs donnent, ils s'attendent à recevoir quelque chose en retour. Quand ils reçoivent quelque chose, ils ont le sentiment qu'ils doivent donner à leur tour. Les échangeurs sont ceux qui tiennent les comptes et qui considèrent, d'une certaine façon, la relation comme une transaction commerciale. Ce sont ceux qui sont les plus enclins à dire des choses comme : "J'ai fait ça pour toi, mais tu n'as pas fait ça pour moi", ou : "Tu as payé ça, donc je vais payer ça".

Quant aux preneurs, voilà tout ce qu'ils sont : des preneurs. En général, ils traitent les gens bien si et quand ces gens peuvent les aider à atteindre leurs buts. Grant souligne d'ailleurs de façon intéressante que souvent, sur le papier, ils semblent être les personnes les plus charmantes et les plus charismatiques. Ils savent comment caresser les gens dans le sens du poil et séduire, mais derrière les apparences, ils sont motivés par leurs propres intérêts. Vous pouvez reconnaître un preneur à sa façon de mal traiter les gens dont il pense qu'ils ne lui sont d'aucune utilité. Vous savez que vous entretenez une relation avec un preneur lorsque vous vous sentez complètement vidé de ce que vous possédez, que ce soit de l'argent, de l'affection, du temps, etc. Une fois que le preneur a obtenu tout ce qu'il voulait de vous, vous serez peut-être relégué à la sphère sans importance de sa vie. La première chose qui compte à leurs yeux : eux-mêmes.

Alors, qui a le plus de succès et qui en a le moins ?

Grant fait remarquer ce point fascinant au sujet des trois catégories, à savoir que les plus heureux et ceux qui ont le plus de succès sont les donneurs. En ce cas, qui réussit le moins ? Ce sont toujours les donneurs ! Pourquoi ? Les donneurs qui ont appris à manœuvrer avec succès dans un monde d'échangeurs et de preneurs s'en sortent très bien. Tout le monde aime les donneurs, leur fait confiance, et les soutient quand ils en ont besoin. Alors pourquoi les donneurs sont aussi ceux qui réussissent le moins ? Parce que certains donneurs ne savent pas comment manœuvrer dans ce monde, conséquence de quoi on finit par profiter d'eux. Si vous êtes un donneur, cela a dû vous arriver au moins une fois professionnellement et personnellement.

Imaginez une relation entre un donneur et un preneur ? Elle finit avec un donneur complètement vidé, ayant peut-être dépensé ses économies, son temps et son énergie pour quelqu'un qui n'a jamais cessé de lui réclamer plus ou qui a à peine répondu aux besoins de son partenaire (à moins qu'il ne le fasse temporairement parce que c'est dans son intérêt à ce moment-là)

Qu'est-ce qui fait qu'un donneur va réussir ? Lisez le livre d'Adma Grant pour avoir la liste complète de ses conseils. L'un de ceux qui m'ont frappée était l'idée d'être "un donneur qui a conscience". Conscience de quoi ? Etre conscient que le monde abrite des donneurs, des échangeurs et des preneurs. Observez les gens agir et parler et vous saurez qui est quoi. Quand vous devez gérer une relation amoureuse, amicale ou professionnelle, cherchez à quelle catégorie votre partenaire potentiel appartient et ne vous fiez pas aux premières impressions (n'oubliez pas que les preneurs sont de grands charmeurs au premier abord). Mais encore ? Dans une relation non amoureuse, vous pouvez gérer des échangeurs et les preneurs en adoptant l'attitude d'un échangeur (je sais, c'est difficile à faire pour un donneur) ! Commencez à parler ainsi : "Ok, nous sommes d'accord, vous faites ça et en échange je ferais ça."

Quid des relations amoureuses ? J'ai échangé avec Adma Grant en écrivant cet article et il a donné le conseil suivant sur les relations à long terme : dans les relations qui marchent le mieux, les deux partenaires sont des donneurs. En d'autres termes, quand une relation amoureuse fonctionne, les échangeurs et les preneurs se focalisent sur le fait de donner. Les deux partenaires donnent peut-être de façon différente, mais ils ont envie de se soutenir l'un l'autre sans attendre quoi que ce soit en retour. Cela dit, quand les choses deviennent plus déséquilibrées, je pense qu'on devient tous des échangeurs. » Imaginez une relation dans laquelle les deux partenaires cherchent sans cesse à satisfaire les besoins de l'autre. Où, en cas de dispute, les deux sont les premiers à dire "Je suis désolé/e, c'est de ma faute." Où chacun vit sa vie en ayant les intérêts de l'autre en tête. Il faut croire que les échangeurs et les preneurs sont aussi à la recherche de donneurs, donc si vous êtes un donneur, assurez-vous d'en trouver aussi un pour vous parce que vous le méritez bien.

Si vous vous reconnaissez comme un échangeur ou un preneur, pour commencer, félicitations : c'est très bien d'être honnête avec vous-même. Bien sûr, en raison des qualités affectueuses et serviables du donneur, c'est aussi dans votre intérêt d'avoir un partenaire qui en est un. Cependant, j'aimerais que vous considériez deux choses :

Tout d'abord, les donneurs ne seront jamais complètement heureux, à moins que vous ne les souteniez comme eux-mêmes vous soutiennent. Ils finiront peut-être par se sentir épuisés, voire s'en iront. Lors d'une récente étude d'Amie Gordon de l'Université de Californie-Berkeley, ceux qui ont connu plus de gratitude dans leur relation se sont aussi sentis plus proches de leur partenaire, plus satisfaits de la relation, et ont eu tendance à s'engager dans des comportements plus constructifs et plus positifs à ce niveau. En définitive, pour avoir une relation satisfaisante, il vous faudra vouloir rendre votre partenaire heureux et le soutenir en retour.

Ensuite, comme le souligne clairement le livre de Grant, les donneurs sont ceux qui réussissent le mieux et qui sont les plus heureux si on ne profite pas d'eux. De nombreuses recherches montrent désormais qu'un mode de vie privilégiant la gentillesse et l'entraide apporte un sentiment d'accomplissement plus profond, ainsi que santé et bonheur. Si vous voulez être heureux et avoir du succès, il vous revient donc d'être ou de devenir un donneur.

© 2013 Emma Seppala, Ph.D.
www.emmaseppala.com

Loading Slideshow...
  • Photo: <a href="http://www.authenticeye.com" target="_blank">Thea Dodds</a>

  • Photo: <a href="http://jessicaelizabethphotography.com/" target="_blank">Jessica Elizabeth Photography</a>

  • Photo: <a href="http://www.ryanbrenizer.com/" target="_blank">Ryan Brenizer</a>

  • Photo: <a href="http://wirkenphoto.com" target="_blank">Tyler Wirken</a>

  • Photo: <a href="http://wirkenphoto.com" target="_blank">Tyler Wirken</a>

  • Photo: <a href="http://www.morganlynnphotography.com" target="_blank">Morgan Lynn Photography</a>

  • Photo: <a href="http://www.morganlynnphotography.com" target="_blank">Morgan Lynn Photography</a>

  • Photo: <a href="http://www.morganlynnphotography.com" target="_blank">Morgan Lynn Photography</a>

  • Photo: <a href="http://www.morganlynnphotography.com" target="_blank">Morgan Lynn Photography</a>

  • Photo: <a href="http://www.shariphotography.com/" target="_blank">Shari Photography</a>

  • Photo: <a href="http://www.rebeccagosselin.com/" target="_blank">Rebecca Gosselin</a>

  • Photo: <a href="http://karenwise.com" target="_blank">Karen Wise</a>

  • Photo: <a href="http://www.kateharrisonphotography.com/" target="_blank">Kate Harrison</a>

  • Photo: <a href="http://www.kateharrisonphotography.com/" target="_blank">Kate Harrison</a>

  • Photo: <a href="http://www.delsolphotography.com" target="_blank">del Sol Photography</a>

  • Photo: <a href="http://www.delsolphotography.com" target="_blank">del Sol Photography</a>

  • Photo: <a href="http://www.delsolphotography.com" target="_blank">del Sol Photography</a>

  • Photo: <a href="http://www.delsolphotography.com" target="_blank">del Sol Photography</a>

  • Photo: <a href="http://www.creativelive.com/courses/wedding-project-doug-gordon" target="_blank">Doug Gordon</a>

 

Suivre Emma Seppala, Ph.D sur Twitter: www.twitter.com/emmaseppala

Suivre Le HuffPost Québec