Elaine Michaud

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Elaine Michaud
 

Eau contaminée à Shannon: pour une solution humaine

Publication: 17/10/2012 14:13

À la suite du revers judiciaire essuyé par les citoyens de Shannon victimes de l'eau contaminée au TCE, le gouvernement du Canada n'a qu'une seule option moralement acceptable devant lui: adopter un projet de loi pour indemniser adéquatement ceux qui ont souffert de cette catastrophe environnementale.

C'est la seule conclusion logique à laquelle on peut arriver en analysant les tenants et aboutissants de ce dossier. Rappelons un peu les faits: en 2001, les résidants de Shannon apprennent que l'eau qu'ils boivent est contaminée au TCE, une substance chimique utilisée par l'armée canadienne qui avait été mal entreposée par les militaires de la base de Valcartier. Les citoyens se sont regroupés et ont entamé un recours collectif afin d'être dédommagés. Selon les chiffres qu'ils ont compilés, le nombre de cas de cancer est anormalement élevé dans leur communauté.

Or, la Cour supérieure a tranché en juin que, bien que la contamination ait été prouvée, il n'en allait pas de même pour le lien de causalité entre le TCE et les cancers. La cause a donc été rejetée et, depuis ce temps, les victimes de ce désastre ne savent plus quoi faire pour obtenir réparation.

Cette semaine, j'ai dévoilé que j'examinais la possibilité de déposer un projet de loi sur l'indemnisation des citoyens de Shannon. Le texte de la loi pourrait s'inspirer du Janey Ensminger Act, un texte législatif américain qui permet aux gens exposés à de l'eau contaminée en Caroline du Nord de recevoir des soins de santé appropriés, et ce, sans avoir à prouver un lien de cause à effet quelconque.

Comme certains le savent, j'ai déjà déposé une motion au Parlement pour demander au gouvernement de répondre favorablement à la demande d'indemnisation des citoyens de Shannon. Les conservateurs, majoritaires, l'ont toutefois rejetée. Ce projet de loi constituerait une étape supplémentaire dans la quête de justice de ces citoyens.

En tant que représentante de mes concitoyens et concitoyennes auprès du gouvernement, je ne peux que les appuyer dans leur quête de justice. Le cancer est une maladie terrible que personne ne devrait avoir à affronter. Le fait que plusieurs cas à Shannon soient liés au TCE est troublant: la moindre des choses serait d'indemniser convenablement les victimes et ainsi leur permettre de retrouver un semblant de qualité de vie. Au-delà des simples considérations environnementales, il s'agit à mon avis de la seule façon pour le gouvernement canadien de jouer le rôle qui lui revient.

 
Suivre Le HuffPost Québec