Édouard Rivard

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Édouard Rivard
 

Garcia, Mickelson et McIIroy, les premières victimes des règles du golf en 2014

Publication: 25/01/2014 09:29

Il y a trois incidents qui méritent notre attention en ce début de l'année 2014. Ils ont tous eu lieu au Championnat d'Abu Dhabi (janvier 16-19) et ce sont trois cas très intéressants:

Sergio Garcia est un des joueurs qui s'oppose le plus aux interventions des téléspectateurs dans la gestion des règles du golf. Alors qu'il s'apprêtait à effectuer son coup roulé au trou #18, il a appuyé son putter en avant de sa balle pour éliminer une imperfection. Selon les règles du golf, le joueur peut réparer une marque de balle ou le bouchon d'un ancien trou. S'il répare autre chose, il est pénalisé de 2 coups. Un téléspectateur a appelé pour le dénoncer et le lendemain matin, l'officiel responsable des règles l'a rencontré pour lui demander des explications. Garcia a mentionné qu'il avait réparé sa propre marque de balle, ce qui est permis. Le téléspectateur ne pouvait pas savoir que cette marque était une marque de balle. Garcia n'a pas été pénalisé, mais il était furieux que quelqu'un puisse penser qu'il était un tricheur. S'il avait été déclaré coupable, la pénalité aurait été la disqualification, car il avait signé sa carte de pointage sans inclure la pénalité de deux coups.

Phil Mickelson a retrouvé sa balle en fâcheuse position dans un buisson. Au lieu de prendre un coup de pénalité pour une balle injouable et de laisser tomber sa balle à un endroit plus favorable, il a essayé de jouer son coup de la droite (il est gaucher). En effectuant son coup, il a touché sa balle deux fois (double touche). Il a alors eu un coup de pénalité et sa balle était encore dans une position peu intéressante. Il a terminé le trou avec un triple boguey. Il a perdu le tournoi par un coup.

Rory McIIlroy a, quant à lui, retrouvé sa balle sur un sentier de spectateurs marqué d'une ligne blanche au trou #13. Les règles permettent au joueur de prendre un allègement complet sans pénalité et de laisser tomber sa balle en dehors de la zone marquée en blanc. Il a pris son allègement et a joué son coup. Après avoir joué le trou #18, Dave Renwick, le cadet de Ricardo Gonzalez, le rival de Rory, lui dit qu'il avait un pied sur la ligne lorsqu'il a joué son coup au #13, ce qui entraine une pénalité de deux coups. Les règles permettaient l'allègement, mais celui-ci doit être complet, en ayant encore son pied sur la ligne, l'allègement n'est pas considéré comme complet. Rory était furieux lors de la conférence de presse et il a mentionné que cette règle était totalement stupide. Il a perdu le tournoi par un seul coup.

Je suis d'avis qu'un joueur du calibre de McIIroy n'a absolument aucune excuse pour ne pas connaître les règles du golf. Le cadet de McIIroy aurait aussi pu être vigilant et avertir son joueur de laisser tomber la balle de nouveau à un bon endroit.

Cependant, je n'approuve pas que le cadet de son rival attende la fin du trou #18 pour le signaler.

La saison est encore jeune et je suis convaincu que les golfeurs professionnels de partout dans le monde vont faire tous les efforts pour continuer à m'alimenter.

Questions ou commentaires peuvent être envoyés à reglesdegolf@videotron.ca.


VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST


Loading Slideshow...
  • 10. La Coupe du monde des clubs de football

    L'édition 2012 de cette compétition annuelle a souri aux Corinthians, qui ont battu en finale les Anglais de Chelsea. Le club brésilien a empoché 5 millions de dollars, soit environ 3.8 millions d'euros.

  • 9. Hippisme : la Dubaï World Cup

    Course hippique la plus richement dotée du monde, la Dubaï World Cup a été remportée en 2013 par Animal Kingdom et son jockey Joel Rosario. Avec à la clé, la coquette somme de 6 millions de dollars, soit un peu plus de 4.5 millions d'euros.

  • 8. Les World Series de poker

    Qualifier le poker de "sport" est peut-être discutable, mais ce jeu suscite l'engouement des chaînes spécialisées et ses compétitions sont retransmises comme des tournois sportifs. La plus importante d'entre elle, les World Series, a été remportée en octobre 2012 par l'Américain Greg Merson, avec 8.5 millions de dollars (6.4 millions d'euros) de dotation.

  • 7. La FedEx Cup de golf

    Lancée en 2007, la FedEx Cup rassemble quatre épreuves de play-offs à élimination réservées aux meilleurs golfeurs mondiaux. Si Tiger Woods se l'est adjugée deux fois, l'édition 2012 et sa prime de 10 millions de dollars (7.6 millions d'euros) sont revenues à l'Américain Brandt Snedeker.

  • 6. Le Super Bowl

    Très prestigieuse finale du championnat de football américain, le Super Bowl 2013 a vu triompher le 3 février les Ravens de Baltimore, tombeurs des 49ers de San Francisco. Les joueurs des Ravens se sont partagé la somme de 11 millions de dollars, soit 172.000 dollars chacun.

  • 5. L'Europa League

    L'ancienne Coupe de l'UEFA est certes moins prestigieuse que la Ligue des champions, mais rapporte tout de même 12 millions de dollars (un peu plus de 9 millions d'euros). Chelsea en sait quelque chose pour avoir remporté successivement les deux compétitions en 2012 et 2013.

  • 4. Les World Series de baseball

    En 2012, ce sont les San Francisco Giants qui ont conquis les World Series de baseball, série finale de la Ligue majeure nord-américaine, après leur victoire face aux Tigers de Detroit (4-0). La prime totale s'élève à 19 millions de dollars (14,4 millions d'euros) soit 377.000 dollars (environ 285.000 euros) par joueur.

  • 3. L'Euro de football

    Après sa victoire de 2008, l'Espagne a récidivé pour s'offrir un troisième trophée consécutif : Euro 2008, Coupe du monde 2010 et Euro 2012 donc. La "Roja" a par la même occasion empoché la somme de 29 millions de dollars, soit près de 22 millions d'euros.

  • 2. La Coupe du monde de football

    Si elle a rapporté à son dernier vainqueur, l'Espagne, en 2010, le pactole de 31 millions de dollars (23,5 millions d'euros), la Coupe du monde de football n'est pas l'événement sportif le plus rémunérateur...

  • 1. La Ligue des champions

    Déjà plutôt à l'aise financièrement (son budget 2012-2013 s'élevait à plus de 300 millions d'euros), le Bayern Munich de Franck Ribéry a conquis en mai 2013 sa cinquième Ligue des champions et le montant astronomique de 65 millions de dollars (plus de 49 millions d'euros) qui l'accompagne.




Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.







> Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

 

Suivre Édouard Rivard sur Twitter: www.twitter.com/quebeceddy

Suivre Le HuffPost Québec