Dr. Manish Khanna

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Dr. Manish Khanna
 

S.O.S. sueur

Publication: 24/06/2013 11:31

Ce n'est pas parce qu'il fait froid dehors que nous nous sentons tous frais et dispos. Certains d'entre nous se retrouvent même dans des situations gênantes pour cause de sudation excessive. Saviez-vous qu'il s'agit en fait d'une condition médicale qui touche des centaines de milliers de gens? Les personnes qui en souffrent suent trop, c'est-à-dire plus qu'il ne le faut pour réguler la température du corps à 37 degrés Celsius. Parfois même leurs glandes sudoripares secrètent de la sueur alors que leur corps est à la bonne température, parce que leurs émotions activent le processus de sudation. Résultat? Ils se retrouvent trempés, parfois aux aisselles, aux mains, aux pieds ou encore au visage. Il leur faut trainer des vêtements de rechange et ils doivent éviter de porter des chandails blancs, qui se tachent sous l'effet des produits que contient l'antisudorifique qu'ils doivent appliquer ad nauseam.

Le plus souvent, l'hyperhidrose axillaire - c'est-à-dire la sudation excessive des aisselles - génère un grand malaise chez ceux qui en souffrent, ces derniers se privant de sorties, de rencontres sociales et même d'activités professionnelles tant leur situation est incommodante.

En fait, l'hyperhidrose axillaire est si embarrassante que plusieurs personnes n'osent même pas en parler à leur médecin ou leur dermatologue. Or, il existe des traitements très efficaces pour contrôler la sudation excessive. Pour certains, le chlorydrate d'aluminium sous forme d'antisudorifique solide, de gel ou de liquide (comme le Drysol) s'avèrera efficace. D'autres personnes préfèreront des solutions à plus long terme, comme l'injection de toxines botuliques, plus communément appelées Botox, un traitement pour contrer l'hyperhidrose axillaire approuvé par Santé Canada en 2001. L'avantage des injections (dont l'efficacité a été prouvée scientifiquement) réside dans le fait qu'il suffit souvent d'une ou de deux injections par année pour contrôler la situation. 15 minutes et hop! Plus de pulls détrempés. En fait, on note une diminution de 90 % de la sudation, ce qui n'est pas mal du tout. Cela dit, il faut être assidu et se présenter chez le dermatologue dès la réapparition de la sueur, parce que le naturel revient toujours au galop.

Il y a quelques mois, Santé Canada a approuvé un tout nouveau traitement contre l'hyperhidrose axillaire appelé miraDry. Il s'agit d'une procédure indolore au cours de laquelle est libérée une quantité d'énergie suffisante pour éliminer localement et durablement les glandes sudoripares à 90 %. Le traitement se fait en deux séances à trois mois d'intervalle et dure tout au plus une heure, après quoi la sudation excessive devient chose du passé, pour de bon.

Plusieurs patients à qui j'en ai parlé m'ont demandé d'emblée s'il n'était pas dangereux d'éliminer les glandes sudoripares parce que, après tout, elles devaient bien avoir une fonction. Certes, elles en ont une importante, mais il n'est pas absolument nécessaire de suer en des endroits spécifiques. En effet, le corps est couvert de glandes sudoripares qui savent prendre le relais en temps et lieu afin de réguler la température de l'organisme. La nature est bien faite. Les avancées scientifiques aussi.

Quelques endroits à garder en tête pour cet été!

Loading Slideshow...
  • La piste cyclable des Berges

    Suivant le fleuve Saint-Laurent sur 21 km, la <a href="http://www.montreal-guidetouristique.com/Pole-des-Rapides/Piste-cyclable-des-Berges/" target="_hplink">piste cyclable des Berges</a> offre un panorama sur le lac Saint-Louis et les rapides de Lachine. À l'écart des voitures, la piste cyclable mène au parc des Rapides: les cyclistes pourront y observer plus de 225 espèces d'oiseaux et, s'ils le désirent, parcourir à pied les sentiers pédestres qui le sillonnent sur 5 km.

  • Le Parc de la Promenade Bellerive

    Le <a href="http://www.promenadebellerive.com/" target="_hplink">parc de la Promenade Bellerive</a>, qui s'étend sur 2,2 km en bordure du fleuve Saint-Laurent, est ouvert en toutes saisons. Des pêcheurs de tous âges s'activent dans le parc, où l'on peut voir différentes espèces de plantes et d'oiseaux de rivage. Patin à roues alignées, marche et vélo se pratiquent agréablement le long de l'eau.

  • La terrasse Saint-Ambroise

    Aux abords du canal de Lachine, la <a href="http://mcauslan.com/fr/" target="_hplink">terrasse Saint-Ambroise</a> est un lieu pour se désaltérer avec des bières de microbrasserie régionale. On peut aussi y apprendre et y voir toutes les étapes de la fabrication des deux bières médaillées Saint-Ambroise et Griffon. 5080 rue Saint-Ambroise.

  • Le parc-nature du Bois-de-l'Île-Bizard

    <a href="http://www.bonjourquebec.com/qc-fr/repertoire-attraits/parc-municipal-et-regional-centre-dinterpretation-de-la-nature/parc-nature-du-bois-de-lile-bizard_5760739.html" target="_hplink">Sur les sentiers</a> qui relient le lac des Deux Montagnes et la rivière des Prairies sur 10 km, on peut observer une multitude d'oiseaux. Une passerelle de bois de 50 m de long surplombant un marécage offre la possibilité de voir des grenouilles, des tortues, des canards, des hérons et des rats musqués. Un belvédère, des érablières et des cédrières sont prétexte à une halte au cours de la balade.

  • Balade à Sainte-Anne de Bellevue et Senneville

    À <a href="http://www.ville.sainte-anne-de-bellevue.qc.ca/" target="_hplink">Sainte-Anne-de-Bellevue</a>, nombre de terrasses et bistros accueillent les visiteurs. On s'y balade à pied, en fouillant quelques boutiques ou en observant l'activité de la promenade. Une fois rassasié, on reprend la route sur le <a href="http://www.villagesenneville.qc.ca/" target="_hplink">chemin Senneville</a>. D'un côté défilent les champs et, de l'autre, des résidences à la fois patrimoniales et modernes au bord de l'eau.

  • Senneville

  • La terrasse de l'hôtel Nelligan

    L'<a href="http://www.terrassenelligan.com/" target="_hplink">hôtel Nelligan</a>, un bâtiment construit entre 1830 et 1840 abrite une terrasse sur le toit. À l'intérieur, on peut manger au restaurant Verses, qui offre une version modernisée des succès de la cuisine française. 106 rue Saint-Paul O.

  • La plage du parc-nature du Cap-Saint-Jacques

    Dans l'ouest de l'île, le <a href="http://www.tourisme-montreal.org/Quoi-Faire/Attractions-touristiques/parc-nature-du-cap-saint-jacques" target="_hplink">parc-nature du Cap-Saint-Jacques</a> abrite une <a href="http://www.bonjourquebec.com/qc-fr/repertoire-attraits/plage/parc-nature-du-cap-saint-jacques_17729054.html" target="_hplink">plage publique de sable fin</a>. La qualité de l'eau est vérifiée chaque semaine et la plage est surveillée par une équipe de sauveteurs. La plage est ouverte du début juin jusqu'à la fin d'août. Il est possible d'y louer différentes embarcations, telles que des pédalos, des kayaks et des canots.

  • Le Bateau-Mouche du Vieux-Port de Montréal

    Le <a href="http://www.bateaumouche.ca/fr/" target="_hplink">Bateau-Mouche</a> accède à des secteurs où les bateaux traditionnels ne peuvent naviguer, permettant ainsi de parcourir des circuits exclusifs sur le fleuve Saint-Laurent. Un restaurant est à bord.

  • Le Bistro des Moulins

    Ce restaurant a été aménagé en aplomb des cascades de la rivière des Prairies dans la <a href="http://www.citehistoria.qc.ca/index.html" target="_hplink">maison patrimoniale Meunier</a>. Ouvert été comme hiver, un <a href="http://www.tourisme-montreal.org/Specialistes-du-voyage/Quoi-Faire/Restaurants/bistro-des-moulins" target="_hplink">service de restauration</a> est offert. 10897 rue du Pont, à l'entrée du Parc-de-la-Visitation

 
Suivre Le HuffPost Québec