LES BLOGUES

Tout le monde en parle, mais personne ne se parle

20/10/2013 09:09 EDT | Actualisé 20/12/2013 05:12 EST

Je ne vous apprends rien en vous disant que le débat portant sur la Charte des valeurs québécoises dérape. Intensément. Tristement.

Ce dimanche, Janette Bertrand sera de passage à l'émission «Tout le monde en parle» afin de clarifier certains points de sa «Lettre aux femmes du Québec». Elle en profitera également pour répondre aux nombreuses critiques qui ont été dirigées contre les «Janette».

Il s'agira fort certainement d'un exercice de rectitude politique. «What I know for sure», comme dirait Oprah, c'est que les cotes d'écoute seront au rendez-vous.

Or, madame Bertrand, a-t-elle besoin d'une autre tribune qui ne fera que contribuer à stigmatiser davantage une partie de la population, et à en enflammer une autre?

On jase, là.

Encore une fois, je ne vous apprends rien. Le Québec est divisé, certes. Mais il y a plus encore. Nous nous retrouvons aujourd'hui avec des pro-charte, des anti-charte et des «in-between». Ce sont qui, ces «in-between»? Ceux qui, avant, ne juraient que par la charte et qui, aujourd'hui, se disent «mêlés dans leur tête». Ben mélangés.

Parce qu'ils veulent d'une charte, mais dénoncent - silencieusement - certains propos de certaines «Janette». Surtout ceux de l'une d'entre elles, pour qui ils vouent respect et admiration; celle qui s'est excusée sur le bout des lèvres. Ne les prenez pas pour des valises.

Alors, on fait quoi? À ce point, tout a été dit. Par tout le monde. Journalistes, chroniqueurs, animateurs, politiciens, citoyens ... et opportunistes.

VOIR AUSSI: Tous les blogues du HuffPost sur la Charte des valeurs

Le gouvernement Marois, de son côté, regarde avec attention, et peut-être allègrement, défiler sous ses yeux une émission de téléréalité, une «consultation publique», réalisée à un coût quasi dérisoire. Beau. Bon. Pas cher.

Tout le monde parle, mais personne ne se parle. Alors, on fait quoi?

Que pensez-vous de la «médias-tion»? Utopique, vous direz? Peut-être pas tant que ça.

Rappelons-nous du printemps érable. Courchesne, Desjardins, Nadeau-Dubois et Bureau-Blouin, tous sur le plateau de 24/60. Une discussion animée par Anne-Marie Dussault, avec tout le professionnalisme, le tact et la profondeur qu'on lui connaît.

Tout le monde en parlait.

Alors, élevons le débat. Chers médias, assoyez à la même table des pro et des anti-charte. Des anti-charte musulmans. Parce que ce sont «eux», le «bobo». Non pas pour leur donner raison. Mais pour leur donner une autre image. Pour adresser les stéréotypes et les préjugés qui attisent la peur en «les autres».

Pour que ceux qui n'ont jamais croisé un musulman de leur sainte vie sachent qu'une jeune femme voilée de St-Léonard tente encore aujourd'hui de convaincre son père musulman de prier. Pour leur dire que sa mère n'est pas voilée.

Pour leur dire que cette même jeune femme et certains de ses amis parlent même le créole - et non l'Haïtien.

Dites-leur que des histoires comme celles-ci, il y en a encore, et encore.

Parce que cette haine qui s'élève au Québec, on en parle.

Des Néo-Québécois qui pensent à quitter le Québec, ils en parlent.

Bref, élevons le débat. Parlons-nous. Puis on sera tous ben moins mélangés dans nos têtes... et dans nos cœurs.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les «Janettes» expliquent leur position

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.