Donald Charette

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Donald Charette
 

Carton jaune pour les libéraux

Publication: 12/06/2012 00:00

L'élection partielle dans le comté d'Argenteuil constitue un carton jaune pour le gouvernement Charest qui traverse la pire crise depuis qu'il a pris le pouvoir il y a 9 ans. Le Parti québécois a pris ce bastion libéral qui donnait de confortables majorités à l'ex-ministre David Whissel et qui a déjà été représenté par Claude Ryan.

Roland Richer, un retraité de 71 ans, a battu Lise Proulx, bien connue dans le comté et adjointe de David Whissel. Pas étonnant que le premier ministre Jean Charest, qui devait prendre la parole dans Argenteuil, ait dû changer ses plans. Pauline Marois, qui jubilait après l'élection complémentaire de Bonaventure en décembre dernier - le PQ avait progressé de 8% -, a bien des raisons cette fois-ci de connaître une certaine griserie, finies les victoires morales.

Tous les observateurs avaient les yeux fixés sur la bataille entre le PQ et la CAQ, estimant que les libéraux allaient sauvegarder les deux comtés teintés rouges.

La Coalition Avenir Québec de François Legault a raté son premier rendez-vous électoral, finissant 3ème dans Argenteuil et LaFontaine. La CAQ présentait un candidat-vedette, Mario Laframboise, ex-député bloquiste et président de l'Union des municipalités. Ce dernier est allé chercher un pourcentage de votes plus élevés que l'ADQ en 2008 (11%), drainant une partie du vote libéral, mais il ferme la marche parmi les grands partis.

Dans LaFontaine le président du PLQ, l'avocat Marc Tanguay, prend la relève de Tony Tomassi qui fait face à la justice. À souligner: la CAQ a fait une certaine percée dans ce comté en allant chercher plus de 1500 voix. En 2008, l'ADQ y avait amassé un marginal 6% de votes.

On ne peut extrapoler les résultats d'une partielle et les appliquer à une élection générale tant il y a de facteurs en jeu, notamment les enjeux locaux (les services de santé dans Argenteuil). Mais perdre un château-fort, ça fait mal et ça soulève des doutes pour un parti au pouvoir.

Des organisateurs déplorent que la crise étudiante ait occulté toute la politique et fait oublier ces deux élections. Il sera intéressant d'examiner le taux de participation.

Hier soir, le premier ministre s'est consolé en affirmant que l'élection de Lise Proulx n'est que «partie remise». Il est vrai que les électeurs dans ces deux circonscriptions auront le privilège de confirmer, ou non, leurs choix dans 3 mois à peine si on se fie aux signes avant-coureurs d'une élection générale.

Loading Slideshow...
  • vincent marissal

  • Dan Bigras

  • Gabriel Nadeau D.

  • Pascal Henrard

  • Gary Daigneault

  • Cerveau Jean Charest

  • Michel Pepin

  • CLASSE

  • Jocelyn Chouinard

  • Bernard Drainville

  • Pierre Morin

  • Max Bélisle

  • Simon Poirier

  • vincent marissal

  • Jason Keays

  • Marc Cassivi

  • Bertrand Lemire

  • Rachad Lawani

  • (Anarchocook)

  • Sébastien C Marenger

  • Stephan Hebert

  • David Beaulieu

  • Shawinigan Post

  • Toby Laflamme

  • Claude Lanthier

  • Marc St-Hilaire

  • Suzanne Racine

  • Djerzinski

  • micheline tétreault

  • Diane Tourville

  • Erick Poulin

  • Félix Pinel

  • Gagnon Charles

  • Éric Monette

  • Stephane Dolbec

 

Suivre Donald Charette sur Twitter: www.twitter.com/donald charette

Suivre Le HuffPost Québec