LES BLOGUES

Je n'étais pas une fille jalouse

Je souhaiterais ne plus avoir peur en amour, ne plus avoir mal, ne plus vouloir prendre la fuite, ne plus douter de ce que je représente à ses yeux, ne plus me sentir menacée par une autre.

20/09/2017 09:00 EDT | Actualisé 20/09/2017 09:00 EDT
Getty Images/iStockphoto
Je voudrais tant qu'on puisse former une équipe, lui et moi.

Pourquoi ai-je changé? Pourquoi mon cœur se retient-il alors qu'il se laissait aller avec les vagues des sentiments?

Est-ce à force d'être déçue? Ou est-ce à cause de la peur d'être délaissé à nouveau? Dans mon ancienne vie, je n'étais pas une fille jalouse. La jalousie n'est pas un sentiment inné.

Elle s'apprend et se développe avec les expériences de la vie. Présentement, la fille jalouse en moi gâche de beaux moments, de belles opportunités qui s'ouvrent à elle, mais c'est plus fort qu'elle.

J'ai été tellement maganée qu'un simple regard dans la direction d'une autre ou qu'une photo trouvée sur un téléphone peut réveiller en moi des incertitudes et des insécurités.

J'ai envie de ne plus l'être. J'ai envie d'être rassurée, pas juste par des paroles, mais par des actions concrètes. J'ai simplement envie d'être LA fille, la seule qui comble son cœur et son âme à tel point qu'il n'ait plus besoin des autres. C'est impossible et je le sais. C'est même égoïste, dirais-je! Mais c'est ainsi...

Je voudrais qu'il ne voie que moi. Qu'il me répète que je suis la femme de sa vie. Celle qui le ferait faire ce dont il n'a jamais fait avant elle.

J'aimerais qu'il réalise à quel point je suis vulnérable et qu'il tienne mon cœur aussi délicatement qu'un vase de cristal ou d'une fleur de lotus d'orient.

J'aimerais qu'il réalise à quel point je suis vulnérable et qu'il tienne mon cœur aussi délicatement qu'un vase de cristal ou d'une fleur de lotus d'orient.

Je voudrais voir tout l'amour du monde dans ses yeux quand il me regarde discrètement.

Je voudrais qu'il s'ennuie de moi, qu'il me texte pour me dire que mon absence laisse un vide que seule moi peux combler.

J'aimerais qu'il m'aime comme il n'a jamais aimé avant et qu'il me le fasse sentir souvent. Qu'il m'aime d'un amour aussi fou que réfléchi, d'un amour rassasiant, euphorique, frais et vivifiant... Qu'il comprenne mes silences, qu'il vénère mes larmes, qu'il respire mes fous rires, qu'il accepte mes sautes d'humeur, qu'il apprécie ma douceur, qu'il savoure ma voix, qu'il accepte mes différences, qu'il se délecte de mes lèvres, qu'il rende hommage à mon corps...

Je voudrais tant qu'on puisse former une équipe, lui et moi.

Je voudrais tant qu'on puisse former une équipe, lui et moi. Qu'on puisse être autant amis qu'amoureux, qu'on forme le noyau solide d'une famille où amour, respect, compréhension, intimité, épanouissement sont au rendez-vous!

Je souhaiterais ne plus avoir peur en amour, ne plus avoir mal, ne plus vouloir prendre la fuite, ne plus douter de ce que je représente à ses yeux, ne plus me sentir menacée par une autre, ne plus avoir peur de le perdre, de nous perdre, de perdre ce que nous formons ensemble.

Je voudrais que mon cœur guérisse et cesse de saigner à la moindre éraflure.

Je voudrais vieillir auprès de lui et pouvoir évoquer nos souvenirs avec une paix au cœur et un sourire au visage en se regardant dans les yeux avec le même amour qui nous mènerait à ce beau moment de notre existence.

Serait-il de trop demander à la vie?

Mon cœur de saumon est fatigué de nager à contre-courant. Il a besoin de répit, il a besoin d'être balancé tout doucement et a besoin surtout d'être rassuré. Il voudrait encore croire à l'amour et aux contes de fées malgré tout...

Rien n'est jamais fini. Il suffit d'un peu de bonheur pour que tout recommence.Emile Zola