LES BLOGUES

Le pédagogue

04/12/2014 09:33 EST | Actualisé 03/02/2015 05:12 EST

Toinette, servante dans une maison moderne.

Madame, voilà deux pédagogues qui demandent à vous voir.

Madame Orgon

Quels pédagogues ?

Toinette

Des pédagogues de la pédagogie ; ceux que vous attendiez sur les conseils de la Très Haute Faculté des Sciences de l'Éducation.

Monsieur Diafoirus, à Madame Orgon.

Madame, je vous présente mon fils Simplicio, qui doit prendre en charge l'éducation de votre fille Angélique.

Simplicio, à Madame Orgon.

Madame, je viens saluer en vous la gracieuse génitrice de l'apprenante que vous avez l'honneur de me confier.

Madame Orgon

On m'avait dit, Monsieur, qu'il me serait facile de reconnaître un vrai pédagogue à son langage et voilà que vous comblez toutes mes attentes en m'attribuant la grâce d'être une génitrice d'apprenante. Ceux qui continuent, en nos temps avancés, de parler de « parents » et d'« élèves » sont bien impertinents.

Simplicio

Ce sont des gens, Madame, qui vivent encore à l'âge industriel et qui n'ont pas compris que nous avions changé de paradigme.

Toinette, en le raillant.

Voilà ce que c'est d'étudier à la Faculté, on y apprend à appliquer de beaux concepts.

Simplicio

J'ai de nombreuses maîtrises, par exemple en gestion de l'éducation, en didactique de la didactique, en technologie éducative, en TIC, en TAC, en MOOC, en TRUC et en MUCHE. Ma modestie m'interdit d'aller plus loin, mais sachez que, contrairement aux professeurs de l'âge industriel, qui se cantonnent dans des stratégies pédagogiques désuètes, obsolètes, périmées, arriérées, antiques, archaïques, et qui, de ce fait, produisent des esprits à la chaîne, j'aide les apprenants, à l'heure des médias sociaux et des forums de discussion, à développer leurs propres stratégies éducatives. Car désormais, l'accès à l'information est direct et immédiat, sauf à l'école, hélas, où l'on brime nos futurs travailleurs dans l'utilisation des téléphones intelligents.

Madame Orgon, admirative.

De nombreuses maîtrises ! Quel bonheur, Monsieur Diafoirus, d'avoir un garçon comme celui-là !

Toinette

Angélique aura plaisir à être de ses apprenantes s'il fait d'aussi beaux cours qu'il fait de beaux discours.

Simplicio

Qui parle de cours ? Il nous suffit, aujourd'hui, d'envoyer nos capsules.

Monsieur Diafoirus, à Madame Orgon.

Madame, ce n'est pas parce que je suis son père, mais je puis dire que c'est un vrai visionnaire qui, contrairement à un grand nombre de professeurs timorés, ose se lever pour déranger l'ordre établi. On ne souligne pas assez le courage qu'il faut pour aller ainsi à contre-courant en défendant ces idées nouvelles. Depuis plus de 30 ans, nous autres, pédagogues, nous sommes exclus de l'institution, et l'acharnement avec lequel la plupart des professeurs s'accrochent encore à leurs vieilles lunes explique l'état catastrophique des collèges d'aujourd'hui. Heureusement, la pédagogie n'est plus entièrement soumise au monopole de l'école car notre nouveau paradigme, le knowledge just in time, s'installe progressivement. Un jour viendra, Madame, où l'on pourra se passer entièrement de l'école pour instruire nos jeunes, et ce jour-là, Madame, nos jeunes..., nos jeunes..., eh bien nos jeunes seront instruits sans avoir eu besoin de l'école pour s'instruire.

Madame Orgon

Vous faites des miracles et ils sont bien impertinents ceux qui veulent les instruire à l'école. Mais nous n'avons pas présenté Simplicio à son apprenante, qui est pourtant au centre du système éducatif.

Simplicio

Dois-je mon père faire le compliment à Mademoiselle ?

Monsieur Diafoirus

N'oubliez pas, mon fils, que vous êtes libre et autonome !

Simplicio

Mademoiselle, je viens révérer et saluer en vous une adulte désormais libre de faire ses propres choix. Couvrez d'ailleurs ce sein que je ne saurais voir. Alors, que désirez-vous apprendre ?

Angélique

Monsieur, je n'en ai pas la moindre idée, mais quand je vois quelle chaleur vous monte, je préférerais qu'on évite les auteurs licencieux.

Simplicio

Que veut dire « licencieux » ?

Angélique

Vous l'ignorez donc ?

Simplicio

C'est qu'il est inutile aujourd'hui, Mademoiselle, de s'encombrer la mémoire avec le vocabulaire, l'orthographe, la syntaxe et, d'une manière générale, les normes de la culture classique. Il suffit de savoir où chercher l'information. Celle que je viens chercher dans ces murs, ce sont vos intérêts de jeune fille afin de vous faire parvenir sous peu les bonnes capsules. Alors, à quoi s'intéresse-t-on à votre âge ?

Angélique

Eh bien... euh... mais...

Simplicio

Vous ne serez pas motivée, Mademoiselle, si vous ne choisissez pas vos affaires, et votre mère, gracieuse génitrice d'apprenante, se métamorphosera en disgracieuse génitrice de décrocheuse.

Madame Orgon

Je crois qu'elle ne vous écoute plus, l'impertinente, mais ce n'est pas de sa faute, elle a la dispersite, cette étrange maladie moderne.

Toinette

À ma connaissance, c'est toute la famille qui a la dispersite.

Simplicio, sortant son cellulaire.

J'ai sur la dispersite soutenu une thèse qu'avec la permission de Madame, j'ose texter à Mademoiselle comme un hommage que je lui dois des prémices de mon esprit.

Toinette

Textez, textez, c'est toujours bon à prendre, la poubelle de son cellulaire fait un bruit bien galant.

Simplicio

Nous autres, pédagogues, nous soignons la dispersite par une saignée qui eût fait l'admiration de nos vieux ancêtres Diafoirus, qui étaient tous médecins. Nous soignons comme eux le mal par le mal. Les élèves se dispersent-ils ? Nous introduisons la dispersion à l'école. Ont-ils du mal à se concentrer ? Nous varions sans cesse les activités. Éprouvent-ils des difficultés en orthographe ? Nous la confions à leur téléphone intelligent. Ne parviennent-ils plus guère à lire attentivement ? Nous introduisons la lecture rapide et immédiate. Sont-ils perdus dans des millions d'informations ? Nous leur demandons de consulter tous les sites qui expliquent de quelle façon maîtriser cette multiplicité. En un mot, nous les adaptons à la société moderne.

Toinette

Si vous êtes aussi bon médecin que vous êtes bon pédagogue, il y aura plaisir à contracter la dispersite.

Simplicio, à Monsieur Diafoirus.

Cela a-t-il bien été mon père ?

Monsieur Diafoirus

Optime !

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les campus des universités canadiennes en photos

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter