LES BLOGUES

7 actions incontournables pour bien guérir d'une entorse à la cheville

10/12/2014 09:32 EST | Actualisé 09/02/2015 05:12 EST

L'entorse à la cheville est l'une des blessures articulaires les plus fréquentes. Près de la moitié des entorses surviennent durant une activité sportive tandis que les autres se produisent notamment lors d'une chute, d'un faux mouvement, d'un accident ou lorsque l'équilibre est insuffisant.

Une proportion très élevée d'entorses démontre une guérison incomplète. On peut certes s'interroger sur la méthodologie de certaines études qui évaluent cette proportion à 72% des cas, mais, chose certaine, l'entorse à la cheville demeure souvent symptomatique, douloureuse et peut entraîner un manque de force chronique, d'endurance, de souplesse et de stabilité. Tenant compte de cette réalité, il n'est pas surprenant de constater que le plus grand risque de se faire une entorse est le fait d'en avoir déjà subi une.

Voici sept actions incontournables pour bien guérir d'une entorse à la cheville.

1. Reposer

Évitez d'utiliser votre cheville durant un certain temps et, selon l'intensité des symptômes, abstenez-vous de marcher. Si nécessaire, utilisez une canne ou des béquilles.

2. Surélever

En position assise ou couchée, positionnez votre cheville de sorte qu'elle soit plus haute que votre genou. Au besoin, placez quelques coussins sous le genou afin de maximiser votre confort.

3. Appliquer

Il est recommandé d'utiliser la glace pour une durée approximative de 15 minutes afin de diminuer la douleur, particulièrement durant les 48 premières heures. Il est aussi possible d'appliquer un bandage élastique afin de contrôler et de diminuer le gonflement, et ce, pour une durée limitée.

4. Bouger

Effectuez d'abord de petits mouvements du pied et de la cheville, selon votre tolérance, sans augmenter la douleur et sans mettre le poids du corps sur votre pied.

5. Renforcer

Développez la force de la cheville et du pied. De plus, n'oubliez pas de stimuler la musculature de la jambe, de la cuisse et même du tronc. Le corps s'adapte rapidement à un patron de marche modifié, comme une boiterie, que celle-ci soit causée par la douleur ou la faiblesse.

6. Stabiliser

Stimulez votre équilibre, sur un ou deux pieds. Faites-le d'abord les yeux ouverts, puis les yeux fermés afin d'augmenter le niveau de difficulté.

7. Rééduquer

Lorsque la douleur est contrôlée ou absente, reprenez les activités physiques, graduellement, comme le vélo stationnaire, la marche ou la course à pied en piscine.

***

Les différents grades de l'entorse

1er: étirement léger du ligament ayant peu ou pas d'effet sur la marche, douleur légère ou modérée, peu d'enflure.

2e: étirement marqué et déchirure partielle du ligament, boiterie, ecchymose, légère instabilité de la cheville, raideur importante, douleur forte, enflure modérée.

3e: rupture complète du ligament, douleur aiguë, enflure et instabilité importantes qui rendent impossible le fait de se chausser, de mettre du poids sur le pied et de marcher.

Procurez-vous le nouveau livre Conseils d'un physio du physiothérapeute Denis Fortier. Vous y trouverez une multitude de conseils, plus de 50 exercices thérapeutiques ainsi que des moyens faciles à mettre en pratique pour prévenir et soulager vos douleurs. De plus, le livre vous propose 10 autoévaluations qui vous permettront de mesurer notamment votre équilibre, votre mobilité, votre force et votre prédisposition à la douleur articulaire. N'hésitez pas à visiter la page Facebook ainsi que le compte Twitter.

La liste des références de mon billet se trouve ici et une infographie, ici.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

15 qualités d'une bonne application de mise en forme

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter