LES BLOGUES

Clichés médiatiques sur le Proche-Orient

06/08/2014 01:47 EDT | Actualisé 06/10/2014 05:12 EDT

La pléthore d'articles qui s'écrivent sur le Moyen-Orient est sans proportion par rapport à l'ensemble des conflits sur le globe. Le journal The Economist avait relevé qu'il y avait plus de journalistes dépêchés en Israël qu'il y en avait dans l'ensemble de l'Asie et de l'Afrique. Ce fait mériterait d'être analysé, mais le but proposé ici est de relever certaines assertions ou certains stéréotypes médiatiques sur le conflit israélo-arabe qui mériteraient clarification : au niveau du conflit proprement dit, de la couverture médiatique et aussi de la présente crise à Gaza.

1. Sur la scène internationale

Les résolutions onusiennes : ces résolutions de l'Assemblée générale (mais non du Conseil de sécurité) votées avec la complicité du bloc de votes automatique arabo-musulman sont souvent invoquées alors que l'agenda des Nations Unies a été kidnappé et distordu à l'extrême. Les résolutions anti-israéliennes pleuvent dans les instances onusiennes. Par contre, le Darfour n'a jamais été débattu. En février, le Soudan a été élu responsable des causes humanitaires et la Syrie en charge des droits de la personne !

La légalité des colonies de peuplement : Avant la guerre des Six Jours, il n'y avait pas de frontière, mais seulement des lignes d'armistice et les frontières actuelles n'ont jamais délimité un État particulier. Sur le plan légal international, les territoires sont administrés par Israël jusqu'à ce qu'une entente sur des frontières sûres et reconnues soit conclue (Résolution 242 du Conseil de sécurité). Fait-il préciser que lorsque l'Égypte et la Jordanie ont signé des accords de paix avec Israël, des arrangements territoriaux ont été conclus à la satisfaction de toutes les parties ?

L'occupation : ce terme est souvent utilisé pour évoquer l'occupation allemande de l'Europe, permettant ainsi de camoufler l'occupation des Palestiniens par le Hamas assassin et par l'Autorité palestinienne corrompue. Ceci dit, l'armée israélienne s'était retirée de Gaza depuis 2005.

La solution de deux États: comment une telle solution, logique en apparence, pourrait être envisagée tant que les médias de l'Autorité palestinienne font l'éloge des assassinats suicide ?

2. Sur la partialité des médias

À la recherche du scoop, les médias ignorent totalement les progrès accomplis par la société civile et les actions positives initiées par les Israéliens et les Palestiniens. Le scoop facile consiste à prendre en considération seulement les images qui renforcent les stéréotypes. Les médias veulent rester neutres et accorder la même importance aux deux parties: d'un côté, une démocratie ouverte et, dans le cas du Hamas, une dictature terroriste. Quel crédit accorder aux assertions avancées par ceux qui envoient des enfants se faire exploser dans des assassinats suicide ?

Les médias sont tellement occupés à scruter Israël qu'ils en oublient de condamner le Hamas ou les pays arabes qui ne condamnent pas publiquement le Hamas. Ils en oublient aussi de comparer les discours mielleux des dirigeants du Hamas destinés aux journalistes étrangers avec les discours venimeux destinés à leur propre population.

3. La crise actuelle

Pauvres Gazaouis : Gaza est libéré de toute présence israélienne et peut, vu sa position géographique, assurer un niveau de vie décent à ses citoyens. Le discours sur les pauvres Palestiniens de Gaza dissone lorsqu'on sait que les Gazaouis ne sont occupés par aucune armée étrangère et que le Hamas s'arrange pour dilapider des fonds faramineux pour verser 800 000 tonnes de ciment dans des tunnels (soit près d'une demie-tonne par habitant) et pour acquérir des missiles de plus en plus meurtriers. Au détriment de la population gazaouie à laquelle tyrannie et misère sont infligées quotidiennement.

La disproportion du nombre des victimes : Israël construit des abris pour protéger ses enfants alors que le Hamas utilise des enfants pour protéger ses abris bourrés de roquettes (1). Le Hamas tire délibérément sur des populations civiles (2) forçant plusieurs millions d'habitants à se terrer. Les médias déplorent quand même le faible taux de pertes israéliennes. Comment ce discours peut-il tenir la route ?

Allégation de massacres : Les allégations de massacres pleuvent sur Israël avant même que l'on vérifie les faits - les ratés des missiles du Hamas font aussi des dégâts importants. Toutefois, il est de bon ton d'ignorer totalement les massacres commis par les adversaires d'Israël.

Sur l'opinion des Gazaouis : Le jour où les Gazaouis pourront dire ce qu'ils pensent sans avoir peur d'être exécutés par le Hamas qui recourt à des exécutions sommaires (3), on pourra parler de l'opinion des Gazaouis.

L'indignation arabe : le Hamas ne respecte pas la vie humaine. Où sont les voix arabes qui exigent du Hamas de cesser ses actions insanes. Ou encore lorsqu'il s'agit de décrier les massacres quotidiens en Syrie?

4. Autres perles médiatiques

L'Iran est pacifique : bien pacifique en vérité quand on sait que des dizaines de milliers de personnes se réunissent régulièrement dans des manifestations orchestrées par des mullahs pour crier : Mort à l'Amérique (4). On oublie que l'Iran tout comme le Hezbollah n'a rien à faire en Syrie sinon amplifier les actes assassins de Bachar al-Assad.

5. Pour conclure

Noter l'insensibilité totale à la situation tragique qui a résulté en la perte de plus de 200.000 Tchétchènes, des Ouïgours, de près de 150.000 Kurdes, d'un million d'Irakiens et d'Iraniens, d'un à deux millions de chrétiens du Soudan, de 100.000 Libanais durant la guerre civile, de plus de 300.000 Darfouriens, de feu les 25.000 résidents d'Hama en Syrie, des 20.000 Palestiniens de Jordanie durant Septembre noir, de près de 200.000 victimes de la guerre civile en Algérie, des assassinats-suicides quotidiens entre chiites et sunnites en Irak, de plus de 160 000 morts en Syrie, de la tragique persécution des chrétiens d'Irak, etc. Ceci porte à penser que les médias sous-estiment l'humanité de certaines populations de la région...

L'exigence de moralité ne peut être à sens unique.

1. http://www.israelvideonetwork.com/hamas-caught-beating-arabs-who-try-to-evacuate-after-israeli-warning

2. http://www.liveleak.com/view?i=e89_1406846362

3. http://www.wat.tv/video/hamas-accuse-executions-sommaires-1fudu_2exyh_.html

http://www.hrw.org/fr/news/2009/04/20/gaza-le-hamas-doit-mettre-fin-aux-meurtres-et-la-torture

http://www.europe-israel.org/2014/07/le-hamas-a-profite-dun-cessez-le-feu-pour-executer-25-gazaouis-soupconnes-de-trahison-et-accuse-israel-de-leur-mort-video/

4. http://www.nytimes.com/2014/02/12/world/middleeast/anniversary-of-islamic-revolution-in-iran.html?_r=0