LES BLOGUES

Laisse-toi partir!

05/04/2017 09:25 EDT | Actualisé 05/04/2017 09:36 EDT

«Ma mère est inconsciente, agonisante.

Je lui dis de s'en aller paisiblement et cela ne se produit pas.

Je ne comprends pas.»

L'accompagnement auprès de malades et de personnes mourantes donne lieu à bien des façons d'agir et d'interagir. Il n'y a pas de mauvaises interactions, il n'y a que des programmes secrets. Je m'explique.

La fin de vie est parfois précédée d'une période d'inconscience plus ou moins longue pour le mourant. Elle peut être causée par la non-résistance physique de la personne comme une sorte d'épuisement général à la suite de la maladie ou causée par l'âge ou encore par les narcotiques offerts lors des soins de confort qui plongent la personne dans un sommeil artificiel.

Ces deux situations provoquent chez les proches de la famille des réactions différentes: parfois un soulagement de ne pas voir leur parent souffrir chez d'autres, un inconfort bien ressenti d'une mort imminente.

Dans les deux contextes, l'anxiété est présente; l'impuissance est difficile à gérer et l'inconnu, insupportable. Toutes ces émotions cachent très bien la dure réalité que la séparation certaine approche rapidement. N'oublions pas que nous sommes des êtres d'affection et que le détachement est toujours une étape plus ou moins éprouvante pour chacun d'entre nous.

Il n'y a pas de recettes miracles pour vivre cette période;

il n'y a que votre attitude d'ouverture...

VOTRE SAVOIR-ÊTRE

Chaque humain est unique et c'est important d'en tenir compte. Plusieurs familles me confiaient qu'elles avaient appris à dire au mourant: «Laisse-toi aller, laisse-toi partir, ça va bien aller!» Je suis persuadée que leur intention était bonne; celle de donner confiance à leur proche. Seulement, je ne suis pas persuadée que ce soit la meilleure chose à faire dans toutes circonstances.

Comment reconnaître si la personne mourante est prête à faire le grand voyage?

Que se passe-t-il dans la tête et dans le cœur d'une personne inconsciente? Comment reconnaître si la personne mourante est prête à faire le grand voyage? Peut-être attend-elle la visite d'un membre de sa famille, d'un ami, d'une connaissance avant de quitter notre monde? Peut-être que le cheminement qu'elle est en train de vivre lui demande du temps... Mourir est aussi un processus.

Votre urgence de la laisser partir est une sorte d'agenda personnel. Et l'agenda d'une personne mourante, quel est-il?

Tout est dans la relation que vous avez avec cette personne. Vous la connaissez sans doute très bien. Et il existe une partie d'elle que vous ne connaissez pas encore. Parce que, ce qu'elle est en train de vivre, vous n'en avez pas l'expérience. Et cette partie inconnue est importante à respecter.

Lorsque j'ai expliqué cela à la dame que j'accompagnais, elle a rapidement réalisé que les formules toutes faites ne sont pas toujours utiles. Respecter le rythme des mourants est important.

Néanmoins, quand le lien entre vous et la personne mourante est fort et serré, vous saurez quelles paroles formuler au bon moment.

Un homme dont l'épouse était mourante lui dit: «Tu peux te reposer maintenant, je suis là pour m'occuper des enfants.» Cette phrase était ressentie. La dame n'attendait que l'accord de son mari et surtout sa présence pour lâcher-prise. Une situation semblable est touchante! Parce qu'elle manifeste toute la tendresse et la complicité qui existent dans ce couple.

C'est ainsi que je vous invite à être aligné sur votre relation avec cette personne afin de trouver les bons mots au bon moment dans une étape de vie aussi prenante. La présence et le silence sont autant des comportements respectueux. Laissez tomber les formules populaires et soyez créatif. Si vous êtes là, c'est que cette personne vous a choisi de façon privilégiée pour l'accompagner jusqu'au bout de sa vie.

La comparaison que j'emploierais: c'est comme si vous accompagnez cette personne jusqu'au train et c'est elle seule qui connaît l'heure du départ du train! L'agenda du mourant est différent du vôtre. Soyez vigilant.

En toute empathie,

Danielle

LIRE AUSSI:

» Sa réaction après avoir accouché naturellement d'un bébé de 5kg veut tout dire

» Sophie Grégoire-Trudeau partage sur Facebook un beau moment en famille

» Pourquoi je considère que mes enfants autistes sont des cadeaux


VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter